Méthodologie

La méthodologie du Comité 21 qui a fait ses preuves !


Le Comité 21 a publié en 2006 un guide méthodologique De l'école au campus, agir en ensemble pour le développement durable - guide méthodologique de l'Agenda 21 scolaire. Conçu par le Comité 21 en coordination avec le groupe de pilotage de son programme « Education au développement durable » (une quarantaine d’organismes experts), ce guide s’adresse à la communauté éducative et aux acteurs de l’éducation au développement durable. Il n'est plus disponible sur papier et est aujourd'hui téléchargeable. Edition : Comité 21 - Co-diffusion avec le CRDP Académie de Paris - avec le soutien de l'ADEME et la Fondation Véolia Environnement.                                                                                   


Le Comité 21 et ses partenaires associatifs de l'éducation à l'environnement et au développement durable* ont réalisé un outil de communication, pédagogique et synthétique, pour inciter les décideurs (élus locaux, recteurs, inspecteurs d'académie, chefs d'établissements, enseignants...) destiné à impulser des démarches de développement durable dans les établissements scolaires (Agenda 21 scolaires). Cet outil démontre l'intérêt des Agenda 21 scolaires et l'efficacité d'un partenariat avec les acteurs associatifs de l'EEDD. Construit sous la forme d'un mode d'emploi pratique (Pourquoi se lancer ? Comment ça marche ? Passez à l'action !), il est illustré de témoignages de décideurs du programme « Etablissements du développement durable de Haute-Normandie ». * l'Ifrée, le réseau Ecole et Nature, le réseau Ecorce et l'UNCPIE et en partenariat avec la CASDEN


L'Agenda 21, une démarche citoyenne et un cadre pédagogique pour l'établissement

« Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. » Benjamin Franklin

L'Agenda 21 scolaire amène l'établissement et tous ses acteurs, en particulier les jeunes, à apporter des réponses concrètes aux enjeux locaux et planétaires du développement durable. Ces réponses seront élaborées, étapes par étapes, dans un esprit de découverte, d'apprentissage et de construction collective.

L'établissement va agir sur tous ces leviers, pour définir et mettre en œuvre un Agenda 21, en concertation et en partenariat avec tous les acteurs concernés.

A savoir

Il n'existe pas de norme ou de modèle applicable par tous les établissements et chacun d'entre eux exprimera son projet selon ses priorités et ses besoins. Les enjeux à prendre en compte dans le projet d'établissement et les plans d'action vont différer d'un établissement à l'autre, selon l'âge des jeunes, la localisation du site, sa taille et les moyens dont il dispose, ses composantes culturelles...

N'oublions pas cependant que l'Agenda 21 est une démarche transversale, qui met en cohérence des objectifs environnementaux, sociaux, économiques, culturels (voir chapitre 3 : identifier les axes de progrès).

Engager l'établissement dans une démarche de progrès

Le premier objectif d'un Agenda 21 consiste à engager les jeunes et tous les acteurs de l'établissement dans une démarche de progrès environnemental et social.

L'Agenda 21 contribue ainsi à alimenter l'action pédagogique en offrant des traductions concrètes, partagées par les enseignants et les élèves, à de nombreux enseignements disciplinaires. Le bilan énergétique de l'établissement pourra être analysé au collège, où les ressources énergétiques sont abordées en géographie, et l'électricité dans la vie quotidienne en physique-chimie. Les principes de l'Agenda 21 - démocratie participative, responsabilité individuelle et collective, solidarité avec les générations actuelles et futures...- seront commentés en éducation civique. Les points d'ancrage sont nombreux.

Contribuer au développement durable, aux niveaux local et planétaire

En amenant les jeunes à s'engager concrètement, à prendre leur part dans la réflexion, l'action, le suivi, l'Agenda 21 ouvre la voie d'une citoyenneté active et participative. Il investit concrètement les nouveaux enjeux qui s'imposent à tous : lutte contre les changements climatiques, protection des ressources non renouvelables, renouveau des liens avec la nature et la biodiversité, lutte contre les inégalités et contre toutes les formes de discrimination, droits des enfants, solidarité avec les populations démunies, ici et dans le monde.

Pour prendre l'exemple des déplacements, l'organisation d'un autobus pédestre, couramment appelé pédibus®, pour les trajets domicile-école est une démarche gagnante, à la fois à l'échelle locale (réduction du trafic automobile devant l'école, recours à la marche...) et à l'échelle planétaire (réduction des pollutions atmosphériques et des émissions de gaz à effet de serre).

Deux conditions clés pour un Agenda 21 scolaire réussi !

 

L’engagement du décideur

La motivation des décideurs (élu, recteur, inspecteur d’académie, chef d’établissement) garantit la réussite et l’efficacité de l’Agenda 21 scolaire. A l’heure actuelle, les acteurs à l’origine des démarches d’Agenda 21 scolaires sont variés : enseignants, service en charge de l’éducation au sein de collectivités locales ou d’académies, association d’EEDD ou encore élèves ou parents d’élèves. Il est néanmoins indispensable que ces démarches soient portées par des représentants officiels pour leur donner le poids nécessaire auprès de l’ensemble de la communauté scolaire et de ses partenaires, et assurer leur pérennité.

 Agir ensemble pour un développement durable

Le partenariat est le maître mot de ces démarches : la plupart des expérimentations sont lancées dans le cadre d’une plate-forme de partenariat réunissant les acteurs clés.

  • Les collectivités, parce qu’elles gèrent les bâtiments scolaires, parce qu’elles sont acteurs de l’aménagement du territoire où est implanté l’établissement, sont des acteurs clés pour accompagner les démarches Agenda 21 scolaires. Elles proposent aux établissements volontaires un accompagnement technique et financier dans la mise en place d’Agenda 21.
  • Les établissements scolaires (de l’école maternelle au lycée) sont de plus en plus nombreux à s’engager dans des démarches de développement durable de leur propre initiative ou en répondant à des appels à projets. Ils sont en demande croissante d’aide pour l’accompagnement sur le projet global ou lors des différentes étapes de la démarche, aussi bien pour un soutien pédagogique que technique, logistique ou financier.
  • Les acteurs privés, grandes entreprises et PME/PMI, peuvent être partenaires de ces démarches avec un soutien technique ou financier ou en lien avec leur fondation. En effet, elles sont attendues sur la mise en pratique de nouvelles valeurs et souhaitent jouer un rôle éducatif et renforcer leur proximité auprès du citoyen, et plus particulièrement auprès des jeunes.
  • Dans les académies, les rectorats et les inspections académiques sont chargés de la mise en oeuvre de la seconde phase de généralisation de l’EDD (circulaire 2007). Il en est de même pour l’enseignement agricole (circulaire 2007).
  • Les associations d’EEDD, des partenaires privilégiés pour · l’aide dans la mise en oeuvre concrète et éducative du projet · la mobilisation des différents acteurs concernés · la coordination et animation de la démarche · la formation des enseignants, du personnel administratif et des éco-délégués · l’expertise thématique : eau, énergie, alimentation, droits des enfants, coopération internationale …
187Initiatives d'établissements
Evénements
Outils pour agir
  • Etude CAMPUS FOOTPRINT : une première en France pour mesurer l’impact socio-économique et environnemental des campus français
  • Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale
  • UVED : inscriptions ouvertes pour le MOOC sur Causes et enjeux du changement climatique