Retrouvez dans cette rubrique les initiatives de démarches de développement durable dans les établissements scolaires en Europe et dans le monde.

Initiatives Europe et Monde
Le Kenya lance sa première politique d’EDD nationale
Le Kenya a lancé fin mars sa première politique nationale sur l’EDD pour le secteur de l’éducation, qui prévoit un programme d’enseignement axé sur les compétences pour une éducation de qualité, mettant l’accent sur l'enseignement des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques. Cette politique d’EDD est envisagée comme une étape importante et une initiative opportune pour le Kenya, qui a adopté en 2016 une directive sur l'intégration des ODD dans la politique, la planification, la budgétisation et la programmation. Le Kenya travaille également sur l’élaboration d'un mécanisme permettant le suivi de l’ODD4 sur une éducation de qualité et inclusive. Pour en savoir plus
Posté le 29/08/2017
L'Allemagne adopte un Plan national d’action sur l’EDD
L’organe directeur allemand pour la mise en œuvre du Programme d'action global, la Plate-forme nationale sur l’EDD, a adopté en juin un Plan national d’action qui définit 130 objectifs et 349 mesures visant à généraliser l’EDD dans tous les domaines et à tous les niveaux du système éducatif allemand.
En savoir plus
La Commission nationale allemande pour l’UNESCO a également publié récemment une nouvelle collection de bonnes pratiques d’EDD recueillies dans tout le pays, en langue anglaise. En savoir plus
Posté le 05/07/2017
Six dossiers pour tout savoir sur le climat en Wallonie
Destiné aux élèves de 10 à 12 ans, ce dossier est composé de 6 cahiers illustrant 6 grands thèmes climatiques (le climat c’est quoi, ses variations, son évolution, des énergies fossiles aux énergies renouvelables, comment agir...) et d’un 7ème composé de jeux et d’expériences pour l’enseignant-e. L’Agence wallonne de l’Air et du Climat et le Journal des Enfants ont collaboré pour éditer cette nouvelle version du dossier pédagogique. Pour en savoir plus
Posté le 22/10/2015
Open School 21 – pour un apprentissage universel à Hambourg
Open School 21 est un projet développé à Hambourg et qui propose depuis 1996 un programme centré sur les relations avec le tiers-monde et surtout sur les représentations qu’on peut en avoir. L’objectif de ce projet d’apprentissage universel est de mettre les écoliers face aux réalités du quotidien des hommes dans les autres pays du monde, et de les faire réfléchir aux parallèles que l’on peut établir entre les conditions de vie à Hambourg et ailleurs. Ce projet se concrétise à travers la visite de différents lieux d’apprentissage extrascolaires (le port, différents quartiers de la ville…). Différents ateliers sont ainsi proposés : des circuits dans le port sur le thème de la banane et du chocolat, des circuits dans la ville sur les thèmes de l’histoire coloniale et de l’histoire de la population immigrée de Hambourg, des visites guidées sur le thème du commerce équitable, un rallye du coton à travers la ville, des ateliers-débats autour de la musique, de la culture et de l’art artisanal d’autres pays, des manifestations sur le quotidien des enfants de la rue dans le Nord et le Sud. Un programme interculturel composé de pièces de théâtre, de musiques et de danses est également présenté. Les manifestations sont destinées à toutes classes de tout type d’établissement scolaire et sont à chaque fois adaptées à l’âge des écoliers. Aux enseignants sont apportés des conseils et un perfectionnement sur le thème de « l’apprentissage universel », ainsi qu’un soutien tout au long des journées et des semaines dédiées au projet, le tout accompagné du matériel de cours nécessaire à la préparation et au suivi de chaque thème. L’Open School 21 organise aussi des rencontres internationales, des expositions, et des concours pour les élèves. Pour en savoir plus sur l'Open School 21
Posté le 01/01/2013
BELGIQUE: La campagne Ecoles Nature et Eco-Citoyennes du Parc naturel des Plaines de l’Escault
Cette campagne a été lancée par le Parc naturel des plaines de l’Escault. Elle a pour but de rendre chaque école plus durable, et ce sur six thématiques : l'eau, les déchets, l'énergie, la mobilité, la nature et la consommation locale et équitable. Le Parc naturel a entamé une collaboration avec des écoles maternelles et primaires de son territoire pour mettre en place une démarche citoyenne unissant éco-citoyenneté et développement de la nature. Les gestes éco-citoyens sont enseignés, pour les mettre en pratique au sein de l’école puis ensuite en famille. Les enfants sont les acteurs principaux de la démarche : ils font un constat de la situation et mettent ensuite en œuvre un plan d’action. Par le projet Ecoles nature et éco-citoyennes, les élèves, leurs enseignants, leurs directions, leurs parents, contribuent tous à la préservation de la planète. L’enseignant encadre le projet à l’aide d’un dossier pédagogique expliquant et les différentes étapes du projet, et expliquant les thèmes abordés (l’eau, les déchets, l’énergie, les transports et la mobilité, la consommation durable, la nature au sein de l’école). Une partie théorique dans ce dossier transmet les notions de base nécessaires, tandis qu’une partie pratique propose des actions adaptées aux différents cycles scolaires et permettant aux enfants d’acquérir quelques notions avant de monter leur projet. Ces activités sont mises en relation avec les socles de compétence définis par la Communauté française. Enfin, une partie du dossier pédagogique traite des différentes étapes de la démarche éco-citoyenne (réalisation d’Ecocartes pour établir un bilan éco-citoyen de l’école tant sur l’écogestion que sur le milieu naturel proche ; création d’un Contrat « École nature et éco-citoyenne » engageant les enfants et présentant leurs objectifs ; écriture d’un programme d’actions éco-citoyennes concrètes ; suivi et auto-évaluation par les enfants). Pour en savoir plus
Posté le 01/01/2011
BELGIQUE: La campagne « Ecoles pour demain » de Coren
Dans le cadre de sa politique de sensibilisation des jeunes à l'environnement, le ministre wallon de l'environnement apporte son soutien à Coren qui lance chaque année la campagne pédagogique « Ecoles pour demain », et ce depuis 1995. Ce programme s'inscrit dans le cadre de la décennie de l'Education au Développement Durable. La campagne « Ecoles pour demain » propose un canevas structuré et un large panel d'activités permettant aux écoles volontaires d’entamer une démarche progressive d'amélioration de la gestion environnementale dans les établissements scolaires passant par l’implication active d’un groupe d’élèves. Ces derniers sont chargés de réaliser un diagnostic environnemental ainsi que des actions répondant aux besoins d’amélioration (audit, plan d’actions, mise en œuvre des actions et évaluation). Le label « Ecoles pour Demain » est ensuite décerné en fin d’année scolaire par la Région wallonne, afin de reconnaître les efforts accomplis par les écoles. Cette démarche est un levier pour une démarche globale telle que la certification environnementale ou la mise en place de l’Agenda 21 scolaire.  Consulter le guide pédagogique 
Posté le 01/01/2010
BELGIQUE: La campagne « Ecoles vers un Agenda 21 scolaire » de Coren
Depuis 2007, Coren mène le projet « Agenda 21 scolaire » avec le soutien du ministre wallon de l'Environnement pour fédérer toute la communauté scolaire autour d’une dynamique visant le bien-être individuel et collectif ainsi que le respect de l’environnement. Ce projet passe par la mise en place d’une démarche participative au sein de l’école et par des activités d’éducation au développement durable  autour de cinq thématiques : l’environnement, la santé, le cadre de vie, la solidarité et l’économie. La démarche suppose des procédures de mise en œuvre d’un projet pérenne, et des indicateurs permettant de mesurer dans le temps les améliorations au niveau pédagogique et technique. Une labellisation existe pour cette démarche. En décembre 2011, le ministre wallon de l’Environnement, Monsieur Philippe Henry, ainsi que la ministre de l’Enseignement obligatoire, Madame Marie-Dominique Simonet ont remis le label « Agenda 21 » scolaire à 9 écoles. La démarche s’étale sur trois ans (période renouvelable) et est ponctué d’évaluations annuelles. Le niveau d’intégration des critères de développement durable se caractérise par une, deux ou trois planètes. Ce projet tente de décloisonner les savoirs et les pratiques éducatives, de croiser les disciplines et les thématiques pour révéler la complexité du développement durable et conduire les élèves à adopter un mode de vie et des valeurs garantissant la qualité de l'environnement naturel et social. Ainsi, un projet sur l'alimentation inclut les thématiques variées que sont la santé (équilibre alimentaire), l’environnement (conditions de production, emballage...) et la solidarité (commerce équitable, réalités sociales et politiques...). La démarche proposée est donc structurée, adaptée aux enjeux, sachant que la négociation et la concertation sont des éléments essentiels à la réussite du projet. Consulter le dossier « Ecoles vers un Agenda 21 scolaire » et les outils méthodologiques
Posté le 01/01/2010
ESPAGNE: Les Agenda 21 de Cantabria, soutenus par le gouvernement.
En Cantabria, un programme Agenda 21 scolaire, a été mené comme un test pilote dans deux écoles, à la demande du ministère de l'Environnement de la Communauté, dans les écoles de Santander CP Cisneros ERA et Viveros. L’école Cisneros a organisé un comité environnemental complet avec 44 participants: des étudiants, les enseignants, et les autres membres du personnel, les parents, les entreprises, des anciens élèves, des organisations ... En outre, un comité permanent est formé et divisé en trois sous-comités (les correspondants, la gestion et le programme scolaire). Plus de 15 écoles ont aujourd’hui initié leur Agenda 21 scolaire. A la suite de cette expérience pilote conduit par le ministère de l'Éducation, le gouvernement a émis une convocation pour les établissements publics non-universitaires en vue d’élaborer un programme de trois ans (2005-2008). Il est impératif que la ville ait une démarche d'Agenda 21 local, et pas de subventions. Les principaux objectifs sont la création de mécanismes de prise de décisions concernant la municipalité et l'école, et la participation à des forums d’Agenda 21 local. Les enseignants sont formés par CIEFP (Centro de Información Educativa y formación del Profesorado). Ils travaillent sur la gestion durable, l'innovation dans les programmes et la participation. Pour en savoir plus
Posté le 01/01/2009
BELGIQUE: « L’école de la qualité environnemen(to)tale » avec la certification environnementale ISO 14001
En 2003, une expérience-pilote a été menée par Coren dans trois écoles (de différents réseaux (officiel, libre, communautaire) à la demande du ministre wallon de l'Environnement de l'époque, afin qu'elles décrochent la première certification ISO 14001 ou EMAS en Belgique. Le système de management environnemental (SME) est en effet perçu comme un atout de taille pour les écoles sur le plan éducatif comme managérial. D’abord, c'est un excellent outil d'Education relative à l'environnement (ERE). Ensuite, c'est un excellent outil de développement durable de l'école. L’éco-management se caractérise par trois principes fondamentaux : la prévention des pollutions, le respect de la réglementation environnementale et l'amélioration continue du système de gestion de l'environnement. Ce sont les exigences incontournables, critères à respecter pour obtenir un certificat par un organisme agréé. Ces exigences demandent à ce que le projet d'école implique la communauté éducative dans sa globalité. Les trois écoles ont suivi plusieurs étapes pour élaborer leur système de gestion : analyse environnementale ; engagement formel de la direction consigné dans une politique environnementale ; identification des problèmes, des responsabilités, et planification des actions dans un programme environnemental. Il s’agit ensuite de réfléchir à la façon de prendre en compte les impacts environnementaux, à la manière d’impliquer l'ensemble de la communauté scolaire… Enfin la vérification du fonctionnement du système et son évaluation régulière au travers de divers indicateurs doivent être prévues dès le début de la démarche, pour garantir une gestion durable de l'environnement et une amélioration continue des performances environnementales. Pour obtenir la certification, il faut donc intégrer rigoureusement et structurellement l’environnement dans toutes les activités de l’école, ainsi que dans chacun des cours dispensés. Parmi les écoles participantes, secondaires ou primaires, certaines participent parallèlement aux campagnes « Ecoles pour demain » et/ou « Agenda 21 scolaire ». En 2009, sur 36 écoles wallones, 5 ont obtenu la certification environnementale ISO 14 001. Coren propose sa campagne à tous les réseaux (libre, provincial, communal, communautaire). Les projets réalisés par les élèves portent sur différentes thématiques : la gestion des déchets, l’utilisation rationnelle d’énergie, l’éco-consommation, la biodiversité et le bien-être à l’école, la santé, la mobilité, les projets de solidarité et de gestion de l’eau… Ce sont soit des projets éducatifs, soit des actions relevant des structures de gestion, soit des actions de communication, ou encore des projets collectifs. Pour en savoir plus
Posté le 01/01/2009
BELGIQUE: Des programmes de formation proposés par CERISE
CERISE propose des formations innovantes pour les enseignants ou tout personnel éducatif qui voudrait s’engager dans l’EDD. La formation est reconnue internationalement, financée par le Fonds social européen et la Communauté française. Ses objectifs sont avant tout de faire connaitre les ressources et initiatives pédagogiques, diffuser l’intérêt du travail en réseaux, mettre en avant les partenariats possibles avec les associations, valoriser les supports médias et les matériels didactiques existants (films, CD, jeux, sites…). CERISE met alors en avant des exemples de projets entrepris dans les écoles, valorise des documents pédagogiques favorisant la compréhension de concepts complexes et permettant d’acquérir une vision systémique des enjeux. Elle tient particulièrement à mettre en avant les liens entre l’environnement, la santé publique, et la sécurité alimentaire. C’est pourquoi elle diffuse au maximum des ressources pédagogiques telles que celles proposées par le service de santé publique, sécurité alimentaire et environnement (voir son site portail). Ce service a financé la production d’un dossier pédagogique à l’usage des enseignants « le climat c’est nous » () en collaboration avec le WWF, tandis qu’un autre dossier pédagogique sur la biodiversité, « Bombylius », incite à diminuer l’utilisation des pesticides. Par ailleurs, CERISE met en avant la création d’un mouvement des écoles en développement durable, permise par les réseaux de partenariat établis au niveau européen, les associations et différents partenaires scolaires (primaire, secondaire, HE). 
Consulter sa publication : « Des idées pour une école verte »
,
En savoir plus sur les formations CERISE
Posté le 01/01/2009
BELGIQUE: Institut Robert Schuman d’Eupen: une eco-socio structure
Cette école a tenté, en 2008, le pari d’un développement durable. L’enjeu : transformer l’établissement en éco-socio-structure. En ce qui concerne l’éco-structure, il s’agit de se conformer aux normes environnementales. Ainsi, la mise en place d’un système de management environnemental (ISO 14001 ou EMAS) stimule et implique toute la collectivité pédagogique dans la gestion durable des ressources. En ce qui concerne la socio-structure, il s’agit de s’appuyer sur un projet pédagogique global qui intègre à la fois l’éducation à l’environnement, la santé, au développement et à la citoyenneté.  Pour en savoir plus 
Posté le 01/01/2008
ALLEMAGNE: Une formation au développement durable est proposée aux professeurs du Brandebourg
L'Institut du land de Berlin-Brandebourg pour l'éducation et les médias (LISUM) organise des sessions de formation et des ateliers à destination de professeurs afin de les former aux problématiques du développement durable. Par ailleurs, depuis 2000, une conférence d'experts se déroule chaque année et propose également des ateliers de formation. En 2008, un congrès réunissant différents länder a été organisé dans le Brandebourg, sur le thème du «Savoir global pour le développement durable». Au départ des objectifs du millénaire et de la Décennie des Nations unies pour l'éducation, il visera à mieux faire connaître aux citoyens de Berlin et du Brandebourg, quel est, dans les domaines de l'éducation et de la jeunesse, le cursus de référence de la conférence des ministres de l'éducation et de la culture mais aussi à promouvoir sa mise en œuvre par le biais de programmes de formation et de différents projets.
Posté le 01/01/2008
BELGIQUE: La campagne « Ecole mobile et citoyenne » de Coren
Pour sa septième édition, la STIB (Société des transports intercommunaux de Bruxelles), la ministre bruxelloise de la mobilité et Coren proposent aux écoles de la région bruxelloise des actions concrètes en matière de mobilité durable : "le confort et la sécurité pour tous". Les jeunes de l’enseignement primaire (5° et 6°) ainsi que de l’enseignement secondaire (1° et 2°) sont ainsi incités aux comportements citoyens et responsables dans des transports publics bruxellois, souvent victimes d'actes inciviques. La moindre qualité du service des transports publics et le sentiment d'insécurité qui en découle, tout comme les risques d’accidents pour les voyageurs, ont mené à la nécessité de revaloriser le civisme chez les jeunes entre 10 et 14 ans. Cela passe par la réappropriation des notions de base de la citoyenneté, appliquées à la mobilité urbaine. Le lien entre l'action publique et l’action individuelle est ainsi rappelé, de même que l’importance du respect de chaque individu comme de la collectivité. Un projet de classe et des activités ludiques organisés autour de ces notions, à l’école et sur le réseau de la STIB, ont pour but de mettre en évidence 6 qualités citoyennes. Télécharger le dossier pédagogique
Posté le 01/01/2007
AUTRICHE: La sensibilisation dans le cadre de l’Agenda 21 local
L'Académie de Haute-Autriche pour l'environnement et la nature mène des activités d'éducation et d'information en faveur du développement durable depuis 1989. Son centre de gestion « Agenda 21 » a pour mission de lancer, soutenir et promouvoir les Agenda 21 en combinant plusieurs méthodes sur le terrain (prospectus, journaux locaux, affiches, panneaux d'affichage, pages Internet, soirées d'informations, contacts personnels, contacts avec les médias). Cela se fait en collaboration avec les communes de Haute-Autriche qui participent à l'élaboration et au développement de la stratégie du land en faveur de l'environnement. Les hommes politiques et les décideurs des niveaux municipal et régional mettent alors en place les processus de l'Agenda 21 local. Ainsi, pour mener au mieux ces projets, le programme de formation continue de l'Académie de Haute-Autriche pour l'environnement et la nature propose aux experts du domaine de l'environnement dans les communes, mais aussi à des professeurs et des pédagogues, une formation continue dans le but de favoriser chez les citoyens la mise en pratique d’un mode de vie durable. Une série de formations a également été créée pour les responsables du développement dans les villes et les régions.
Posté le 00/00/0000
ALLEMAGNE: Agenda 21 Schulen dans le Nordrhein-Westphalen
Dans la région de la Rhur, l’Agenda 21 dans les écoles a été promue principalement par la coordination régionale (Landeskoordination) "Agenda 21 in der Schule", rattachée à l’académie de la protection de l’environnement (la NUA, Natur- und Umweltschutz Akademie), et soutenue par le ministère régional de l’éducation, le tout au travers du programme « Eco-Ecole » 2003. L’organisme régional accompagne à présent plus de 200 écoles de la région dans la mise en œuvre de leur Agenda 21. La démarche pour devenir une « école Agenda 21 » (« Agenda 21 Schule ») s’étale sur deux ans, et l’école peut obtenir une certification à l’issue de cette période, si elle a atteint les objectifs définis dans son plan d’action.  La Campagne Agenda 21 Schulen se déroule en deux phases correspondant à l’état d’avancement de l’école : « L’école est sur le chemin d’une éducation au développement durable » (phase 1), et « L’école applique systématiquement les règles du développement durable dans les cours et dans la vie scolaire » (phase 2). Pour chaque phase, les écoles doivent couvrir un certain nombre de thématiques et mobiliser une partie grandissante d’acteurs. Pour cela, suivant les principes de l’Agenda 21, l’approche est explicitement transversale : environnement, transport scolaire, maîtrise d’énergie, commerce équitable, solidarité internationale et locale, création de micro-entreprises par les élèves, cadre de vie scolaire, alimentation... Tous les acteurs locaux qui participent à la vie scolaire sont appelés à s’investir dans la définition du plan d’action. Pour accompagner les établissements, la NUA a mis en place des outils didactiques suivants : un site Internet très complet, un guide méthodologique (« Leitfaden »), des modules didactiques (qui correspondent aux thématiques mentionnées ci-dessus), des intervenions dans les écoles (ateliers de formation). De plus, la NUA implique des partenaires extérieurs aux écoles dans leurs interventions (les espaces d’information sur l’environnement, les associations et les entreprises locales…).
Posté le 00/00/0000
ALLEMAGNE: Laissez entrer le soleil : l’Atelier solaire du lycée de Frechen
« Les thèmes de l’énergie sont innovants et ludiques – lorsqu’ils sont abordés de façon pratique". Telle est  la devise du réseau de l’Atelier solaire coordonné par le lycée de FRECHEN et rassemblant divers établissements scolaires. Depuis quatre ans, il regroupe des projets sur les thèmes de l’action pour l’environnement et de l’énergie. Son objectif est d’éduquer les consciences à l’environnement sous forme de travaux d’ensemble dans les écoles et d’engager ainsi une participation active pour un développement durable dans le cadre de l’Agenda 21 local. Des entreprises se sont associées pour soutenir le réseau. Les écoliers du lycée de FRECHEN, du lycée de LECHENICH et de l’école primaire Mauritius de FRECHEN traitent tout particulièrement les domaines de l’économie d’énergie et des énergies renouvelables. A l’école de Donatus pour handicapés physiques de PULHEIM-BRAUWEILER, les élèves réalisent des jeux de construction solaires et travaillent sur le compostage des déchets organiques. Egalement, le collège OBERPLEIS dispose de connaissances d’experts en matière de limitation des déchets. L’avantage tiré de chaque projet se révèle profitable pour l’ensemble des participants, puisque les connaissances acquises sont échangées par le biais du réseau et les participants au projet se soutiennent mutuellement. Chaque élève peut apporter ses compétences aux différents groupes et acquérir chaque fois de nouvelles compétences. Contact : Paul FELTES, Gymnasium Frechen, tel. 02234/955560, fax. 02234/9555666
Posté le 00/00/0000
190Initiatives d'établissements
Evénements
Outils pour agir
  • Ecophylle : envie de devenir éco-délégué ou de former des éco-délégués ?
  • Etude CAMPUS FOOTPRINT : une première en France pour mesurer l’impact socio-économique et environnemental des campus français
  • Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale