Le Comité 21 en action

Archives

Découvrez la newsletter du Comité 21 spécial ODD4 - Education
Avec 3 questions à ...
Bernard Combes
, Chargé de l’information, section EDD et Margarete Sachs-Israel, Division pour l'appui et la coordination de l'agenda Éducation 2030, UNESCO
Pouvez-vous nous présenter les missions et travaux de l'Unesco et plus précisément de la section Education au développement durable, dans le cadre de l'Agenda mondial 2030 ?

L'UNESCO coordonne le Programme d'action global[1] pour l'EDD à travers 5 domaines d'action prioritaire : renforcer les politiques; transformer l'environnement d'apprentissage et d'enseignement ; renforcer les capacités des éducateurs et formateurs; mobiliser les jeunes ; accélérer les solutions durables au niveau local. L'UNESCO a lancé une série de colloques[2] sur l'avenir de l'EDD, et contribue à l'évaluation des progrès accomplis pour la cible 4.7[3]. Elle veillera ainsi à ce que l'EDD reste au premier rang des efforts pour assurer un développement durable dans le monde. En effet, l'EDD, c'est nous permettre de relever les défis mondiaux actuels et futurs de façon constructive et créative et de bâtir des sociétés plus durables et plus résistantes.

Quels sont les grands enjeux que vous identifiez pour atteindre les objectifs du l'ODD4 ? Quels sont les partenariats sur lesquels l'UNESCO s'appuie pour faciliter la mise en oeuvre de cet ODD ?


Le Rapport mondial de suivi de l'éducation 2016[4] démontre clairement que si les choses continuent comme actuellement, nous n'atteindrons pas l'ODD4 d'ici à 2030. Le véritable enjeu est au niveau des pays. Les gouvernements ont la responsabilité première de la réussite de l'Agenda 2030. Les principaux défis à relever sont la nécessité de renforcer les capacités, le manque de données et d'informations et la nécessité d'un financement accru, plus efficace et équitable pour l'éducation.

L'UNESCO a aligné son programme[5] pour aider les pays à réaliser l'ODD 4[6], et suivre leurs efforts, par le biais de partenariats multipartites, d'alliances stratégiques et d'une harmonisation des activités des partenaires. À cette fin, l'UNESCO s'appuie sur divers mécanismes : le Comité directeur de l'Éducation 2030[7], des mécanismes régionaux et sous-régionaux, et la Consultation collective des ONG pour l'EPT[8]. D'autres partenaires comme le monde universitaire, le secteur privé, les organismes de jeunesse et les médias sont également appelés à apporter leur contribution.

Quels vont être les grands défis par rapport à cet ODD4 pour atteindre les cibles définies d'ici 2030, et plus particulièrement la cible 4.7 concernant l'éducation au développement durable ?

Mesurer l'impact des actions est un des enjeux de l'Agenda 2030. L'indicateur mondial[9] pour la cible 4.7 évalue dans quelle mesure l'EDD et l'éducation à la citoyenneté mondiale sont intégrées dans les politiques nationales d'éducation, les programmes scolaires, la formation des enseignants et les évaluations des élèves. Généraliser l'EDD notamment les pratiques et les actions innovantes pour apprendre à vivre ensemble de manière durable en est un autre. Le programme Éducation 2030 exige un engagement et une action soutenus et accrus des gouvernements et de tous les partenaires si l'on veut que la promesse mondiale d'assurer une éducation de qualité inclusive et équitable se réalise. Lire Infos 21 ODD4
Posté le 28/02/2017
ODD : le Comité 21 propose la déclinaison opérationnelle de l'Agenda 2030 pour le développement durable
Depuis le 1er janvier dernier, la communauté internationale doit mettre en œuvre au cours des quinze prochaines années 17 Objectifs de développement durable (ODD), adoptés en septembre 2015 par les Nations Unies. Ensemble d'objectifs universels, l'Agenda 2030 est destiné à « éradiquer la pauvreté et poursuivre un avenir durable». Le Comité 21 inscrit sa stratégie et ses actions dans ce nouveau cadre international pour le développement durable et s'engage à sa mise en œuvre en France, aux côtés de ses adhérents et plus largement de la société civile.

Le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer a commencé en juin dernier, et de façon concertée, la réalisation d'un « Plan national d'actions » pour les ODD. Plan d'actions que la société civile (entreprises, collectivités territoriales, associations, monde académique, etc.) doit s'approprier et décliner pour contribuer directement à sa mise en œuvre.

Le Comité 21, en tant que premier réseau multi-acteurs pour le développement durable, a ainsi inscrit les 17 ODD au centre de son action et de sa feuille de route à l'occasion de son 21ème anniversaire. Pour sa nouvelle Présidente, Bettina Laville, « les 17 Objectifs de développement durable doivent être intégrés dans les stratégies de tous les acteurs de la société civile, publics et privés, et à toutes les échelles territoriales. Les Etats ne pourront réussir l'ambition des ODD seuls ! ».

A partir de 2017, l'activité du Comité 21 pour ses adhérents s'appuiera sur les ODD afin de leur permettre d'intégrer ces Objectifs à leur propre démarche territoriale, de RSE, de RSO… Cet accompagnement est indispensable pour assurer l'appropriation des ODD, l'acculturation de tous les acteurs et citoyens, et l'émergence d'un langage commun.

Tant dans son action nationale qu'internationale, le Comité 21 s'attelle ainsi à la mission renouvelée qu'appellent les ODD, en s'appuyant sur les forces vives des territoires. Il soutient en ce sens les propositions du dernier avis du CESE sur la « politique française de coopération internationale dans de cadre de l'Agenda 2030 du développement durable », et en particulier la nécessité d'une implication accrue de la société civile. C'est d'ailleurs tout le sens de sa participation à la Conférence Habitat III de Quito, qui se déroule actuellement, et, le mois prochain, à la COP 22 de Marrakech (7-18 novembre).

Le Comité 21 proposera, avec ses adhérents, sa vision de la mise en œuvre des ODD et vous donne rendez vous en décembre prochain, lors d'une rencontre-débat intitulée « ODD: comment décliner un dessein mondial pour nos organisations et nos citoyens ? ».

Télécharger le Communiqué
Posté le 20/10/2016
21 solutions pour demain : votez pour votre solution favorite !
A l’occasion de son 21ème anniversaire, le Comité 21 lance « 21 solutions pour demain », un dispositif pour donner à voir les initiatives et les pionniers qui inventent aujourd’hui le monde d’après. Parmi les 94 solutions déposées sur le blog www.21solutionspourdemain.org, 20 seront sélectionnées par le Jury, constitué de membres du Conseil d‘administration, du Comité d’experts et de l'équipe du Comité 21. C'est au Grand public de voter pour la 21ème  solution ! Les internautes peuvent donc dès maintenant partager et voter pour leur solution favorite « Prix du Public » jusqu'au 30 mai ICI. Alors à vous de jouer !

Rappel : Cet appel à solutions, gratuit et ouvert  à toute organisation (entreprise, collectivité, association, établissement enseignement supérieur et de recherche, groupement de citoyens…), propose d’identifier et de partager 21 solutions pour demain. Elles doivent répondre à plusieurs critères : innovation, duplicabilité, au moins deux types d’acteurs concernés, et pérennité. Les 17 Objectifs du développement durable (ODD) constituent la grille de lecture des solutions proposées, regroupés en 7 enjeux principaux : solidarité, santé et bien-être, éducation, climat/énergie, biodiversité, économie responsable et villes durables. 20 solutions seront élues par un Jury. Le Comité 21 s’engage à porter les solutions retenues au sein de son réseau, à travers ses travaux et ses supports de communication.
Posté le 12/05/2016
J-1 : candidatez à l'appel à contribution 21 solutions pour demain !
A l’occasion de son 21ème anniversaire, le Comité 21 lance « 21 solutions pour demain », un dispositif pour donner à voir les initiatives et les pionniers qui inventent aujourd’hui le monde d’après. Cet appel à solutions, gratuit et ouvert jusqu’au 10 mai à toute organisation (entreprise, collectivité, association, établissement enseignement supérieur et de recherche, groupement de citoyens…), propose d’identifier et de partager 21 solutions pour demain. Elles doivent répondre à plusieurs critères : innovation, duplicabilité, au moins deux types d’acteurs concernés, et pérennité. Les 17 Objectifs du développement durable (ODD) constituent la grille de lecture des solutions proposées, regroupés en 7 enjeux principaux : solidarité, santé et bien-être, éducation, climat/énergie, biodiversité, économie responsable et villes durables.
20 solutions seront élues par un Jury constitué de membres du Conseil d‘administration et du Comité d’experts du Comité 21. Les internautes pourront partager et voter pour leur solution favorite « Prix du Public » entre le 10 et le 30 mai sur le blog dédié à cet appel à projet : www.21solutionspourdemain.org.
Le Comité 21 s’engage à porter les solutions retenues au sein de son réseau, à travers ses travaux et ses supports de communication.
Candidatez !
Communiqué
Posté le 13/04/2016
Retrouvez le Comité 21 en 2016 !
Le Comité 21 est le premier réseau français du développement durable et de la responsabilité sociétale. L’engagement des organisations en faveur de leur responsabilité sociétale dépend beaucoup de la capacité des démarches de développement durable à contribuer à la performance des organisations, et à la démontrer auprès des décideurs et de toutes les parties prenantes. Le Comité 21 soutient ses adhérents dans cette démonstration qui sera le fil conducteur de l’activité 2016. Les Objectifs de développement durable constitueront également des repères communs pour les années à venir. Cette année, un temps fort marquera la vie du réseau : notre 21ème anniversaire, le 30 juin au Jardin d’acclimatation (Paris 16e), avec l’Assemblée générale le matin. Nous comptons sur votre participation. Réservez cette date dès aujourd’hui !
Lire le programme 2016
Agenda 2016
Posté le 16/03/2016
A lire, le nouveau Infos 21 Santé et bien-être ODD3
Santé-Bien-être : la nouvelle boussole du développement durable !
Dans la continuité des Objectifs du Millénaire, permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge constitue l'un des dix-sept Objectifs du développement durable. Ces vingt dernières années, de grands progrès ont été réalisés favorisant l'augmentation de l'espérance de vie, mais la mortalité infantile et maternelle, la persistance de certaines maladies qui déciment des populations dans certaines régions du globe, ne sont pas tolérables et il reste beaucoup à faire. La poursuite des efforts en matière de développement et en premier lieu en matière d'éducation, doit permettre à chacun de mener une vie saine et d'accéder à des soins de qualité lorsque c'est nécessaire.

La santé est une composante du développement durable et en est étroitement dépendant : un environnement sain, économiquement et socialement satisfaisant, est une condition préalable pour une bonne santé. Les enjeux climatiques sur lesquels s'est focalisée l'attention en 2015 ont montré l'importance des conséquences directes et indirectes qui influencent la santé des êtres humains et les profondes inégalités sur ce sujet: les évènements climatiques extrêmes comme les vagues de chaleur, les inondations, l'insécurité alimentaire, les pollutions de l'air et de l'eau et bien sûr la survenue des maladies vectorielles. La lutte et l'adaptation au changement climatique, comme la préservation de la biodiversité, la restauration de la qualité des océans... tout ce qui concoure à protéger notre écosystème participe à améliorer la santé des humains.

La santé n'est pas uniquement une question d'état physique mais prend bien sûr en compte la dimension mentale de la personne. On parle d'ailleurs aujourd'hui de plus en plus de Bien-être, que ce soit à l'échelle des pays, des territoires ou au sein des organisations. L'ONU l'a déclaré finalité des politiques publiques, appuyant ainsi la vision proposée par le Royaume du Bhoutan dès les années 1970. On le retrouve dans notre corpus réglementaire français à travers l'Accord national sur la Qualité de vie au travail dans les organisations, ou la loi de 2015 sur les nouveaux indicateurs de richesse. Il constitue l'un des axes stratégiques des Agenda 21 élaborés après le Grenelle de l'environnement, pour en renforcer le volet social et participatif. Depuis deux à trois ans, il est longuement évoqué dans les rapports annuels de responsabilité sociétale des entreprises dont il illustre les performances sociales.

Dans quelques jours, le Comité 21 vous fera découvrir sa dernière note consacrée au bien-être et au développement durable. Destinée à faire un état des lieux des pratiques et à valoriser des initiatives, elle établit l'étroit rapprochement entre eux et permet d'aborder le développement durable différemment, toujours dans une approche positive.

Dans cette nouvelle Infos 21, des adhérents partagent les actions qu'ils développent, des actions à essaimer, à amplifier. A consommer sans modération !

Catherine Decaux, directrice générale - decaux@comite21.org
Posté le 24/02/2016
Responsabilité sociétale : publication du 1er guide national pour les associations
En septembre 2015, le Comité 21 a édité un mode d'emploi pour aider les associations à mettre en oeuvre et développer une politique de responsabilité sociétale. Depuis quatre ans, le Comité 21 mène une expérience pilote en Pays de la Loire avec une trentaine d'associations pour accompagner la mise en oeuvre de leur démarche de responsabilité sociétale. Cette expérience inédite, en partenariat avec la DREAL, révèle à la fois l'envie de ces acteurs de renouveler leurs projets au regard du développement durable, mais aussi les nombreuses difficultés et contradictions d'un secteur en mutation. Baisse des dotations publiques, professionnalisation et mise en concurrence, évolution des pratiques et des modes d'intervention (Internet et réseaux sociaux), volatilité des bénévoles... sont autant d'enjeux qui remettent en cause et interrogent aujourd'hui les associations. Ce guide dresse un panorama national de la responsabilité sociétale des associations à travers huit étapes indispensables. Ce premier ouvrage publié en France sur le sujet de la responsabilité sociétale des associations ouvre la voie aux associations de demain pour inventer et imaginer leur RS. 53 pages. Téléchargez le guide en cliquant ici - Télécharger le communiqué
Posté le 09/02/2016
Analyse de l'Accord de Paris par Bettina Laville dans la revue Énergie-Environnement-Infrastructures
Bettina Laville, fondatrice du Comité 21 et présidente du Comité d’orientation scientifique du Club France Développement durable, vient de publier sa dernière analyse de l'Accord Paris Climat "Contraindre les États et les éléments? le pari... de l’Accord de Paris" dans la revue Énergie-Environnement-Infrastructures des Éditions LexisNexis. Cette revue permet d’appréhender les informations juridiques clés dans ces trois domaines. Pour rappel, Bettina Laville a réalisé plusieurs notes d'éclairage sur l'Etat des négoiciations dde la COP21 en 2015.
Télécharger l'article "Contraindre les Etats et les éléments ? le pari... de l'Accord de Paris"
Télécharger le Cahier de Notes d'éclairage des négociations COP21
Posté le 05/02/2016
Toute l'équipe du Comité 21 vous souhaite une très belle année 2016 solidaire et responsable
Posté le 12/01/2016
Responsabilité sociétale : le 1er guide national pour les associations
A l’occasion de la rentrée et des temps forts de promotion des associations lors des différents forums et rencontres partout en France, le Comité 21 édite un mode d’emploi inédit pour aider les associations, à mettre en œuvre et développer une politique Responsabilité sociétale (RS). Il s’agit du 1er ouvrage traitant de la RS des associations publié en France.   

Depuis 4 ans, le Comité 21 mène une expérience pilote en Pays de la Loire avec une trentaine d’associations pour accompagner la mise en œuvre de leur démarche de responsabilité sociétale. Cette expérience inédite, en partenariat avec la DREAL, révèle à la fois l’envie de ces acteurs de renouveler leurs projets au regard du développement durable, mais aussi les nombreuses difficultés et contradictions d’un secteur en mutation. Baisse des dotations publiques, professionnalisation et mise en concurrence, évolution des pratiques et des modes d’intervention (Internet et réseaux sociaux), volatilité des bénévoles… sont autant d’enjeux qui remettent en cause et interrogent aujourd’hui les associations. 

Ce guide dresse un panorama national de la responsabilité sociétale des associations à travers huit étapes indispensables. On y trouve également le retour d’expériences d’une cinquantaine d’associations et la présentation de quarante outils testés et éprouvés par de nombreux acteurs. Il s’adresse aux associations qui souhaitent engager une démarche de développement durable, ou à celles qui veulent aller plus loin et redéfinir leur projet associatif dans une approche collaborative et innovante. Ce mode d’emploi les invite à repenser leurs pratiques, à créer de nouvelles synergies avec les acteurs du territoire, à diversifier leurs sources de financements mais aussi à imaginer de nouvelles formes de gouvernances, plus collaboratives.    

Ce premier ouvrage publié en France sur le sujet de la responsabilité sociétale des associations ouvre la voie aux associations de demain pour inventer et imaginer leur RS, celle de l’engagement au quotidien et répondre à ces questions : Pourquoi s’engager dans une démarche de développement durable ? Quels sont les bénéfices pour une association ? Sous quelle forme doit-on formaliser cet engagement (stratégie de responsabilité sociétale, Agenda 21 associatif, document stratégique unique « projet associatif / projet développement durable »…) ? Quelles sont les étapes clefs à suivre ? Comment s’engager sans épuiser des équipes déjà sur-sollicitées ?

Contact : Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org

Téléchargez le guide en cliquant ici
Télécharger le communiqué
>> Guide Responsabilité sociétale des associations
Posté le 23/09/2015
« Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?» découvrez les résultats de l'enquête Comité 21 / Proxité !
En mars et avril, 108 représentants de collectivités territoriales françaises ont répondu à la deuxième enquête lancée conjointement par le Comité 21 et Proxité sur les collaborations entre collectivités et entreprises autour du développement durable. Les résultats mettent en lumière la perception des collectivités sur leur capacité à impliquer les entreprises dans leur projet territorial de Développement Durable, et à accompagner celles-ci dans leur propre démarche RSE. Ils apportent aussi des éléments de perception des collectivités sur la motivation et la réalité de l'implication des entreprises dans le Développement Durable. L'enquête montre que les coopérations existantes se font surtout avec les PME, et portent principalement sur des actions relevant des piliers environnementaux et économiques. Les collectivités sont encore peu nombreuses à structurer une politique de soutien à la RSE, par manque de connaissance sur le sujet, de volonté politique fléchée ou de moyens à y consacrer. Dans la suite de ces travaux, le Comité 21 poursuivra ses actions de pédagogie, de recensement des bonnes pratiques et de mise en réseau pour favoriser les partenariats entre collectivités et entreprises. Cette enquête est complémentaire à une première enquête conduite en 2014. Celle-ci visait à mieux connaître les motivations des Collectivités Territoriales à l'égard du Développement Durable et à identifier les perspectives de rapprochement entre acteurs publics et partenaires privés. Téléchargez l'enquête 2015 ici. Elise Gaultier - gaultier@comite21.org - Isabelle Boudard - Isabelle Boudard - boudard@comite21.org - Julien Goupil - contact@proxite.fr
Posté le 06/07/2015
23 juin : participez à la rencontre-débat sur « Alimentation et changement climatique » !
Le Comité 21 et le Club France Développement durable vous invitent à participer à la prochaine rencontre-débat sur « Alimentation et changement climatique : nourrir le monde durablement », le 23 juin, à partir de 8h30 à AgroParisTech (19 avenue du Maine, Paris 15ème). Marc Dufumier, professeur émérite d’AgroParisTech, président de la Fondation René Dumont, membre des comités scientifiques de la Fondation Nicolas-Hulot (FNH) et de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et François Pasteau, chef du restaurant L'Epi Dupin, président de l’ONG Bon pour le climat viendront débattre des conséquences du changement climatique pour l’agriculture et l’alimentation et des solutions à mettre en place. Ce sera également l’occasion de revenir sur la place des thèmes de l’alimentation et de l’agriculture lors de la 21ème Conférence des Parties à la Convention Climat (COP21) qui aura lieu à Paris en décembre prochain. En effet, alors que 805 millions de personnes souffrent aujourd’hui de la faim, on estime que si nous maintenons nos émissions mondiales de gaz à effet de serre au niveau actuel, ce sont 600 millions de personnes supplémentaires qui souffriront de la faim d’ici 2080. Un investissement considérable dans l’adaptation de l’agriculture au changement climatique est donc nécessaire pour renforcer la résilience dans les zones les plus vulnérables. A l’inverse, le système alimentaire mondial serait responsable entre 19 et 29 % des émissions de gaz à effet de serre**. A l’heure où s’ouvre l’exposition universelle de Milan « Nourrir la planète, Energies pour la vie », la planète prend conscience que ses décisions de production et de consommation ont un impact direct sur les changements climatiques. ** CGIAR Consulting Group on International Agriculture Research
Inscription gratuite mais obligatoire
Invitation
Posté le 12/06/2015
Parution d'Infos 21 spécial Education au changement climatique
Le dérèglement climatique est devenu tangible pour tout le monde du fait de l'augmentation des évènements extrêmes en nombre et en fréquence. Le changement climatique est plus que jamais une affaire qui nous concerne tous ; nous en voyons les effets autour de nous et plus seulement dans les régions lointaines. Les questions climatiques sont un bon exemple de la proximité qui existe entre local et global.

A 180 jours de la COP21, le débat n'est plus concentré entre les mains des spécialistes ou des négociateurs, il a investi les écoles, les entreprises, les villes et même les foyers. Et c'est une bonne chose : le citoyen a la capacité de faire changer positivement la société en modifiant sa consommation et son mode de vie. A l'instar du débat citoyen planétaire qui aura lieu le 6 juin dans plus de cent pays dans le monde, mais aussi de la COY qui mobilise les jeunes du 26 au 28 novembre 2015 à Villepinte, il devient de plus en plus évident que les citoyens ont leur mot à dire, car c'est leur cadre de vie et celui de leurs enfants qui est en jeu.

L'éducation au dérèglement climatique permet de faire ce trait d'union entre les constats et le passage à l'action. De nombreux acteurs ont développé des modules de formation, des outils de sensibilisation et des aides concrètes pour comprendre et agir au quotidien. C'est ce que vous pourrez découvrir dans cette Infos 21 à travers les initiatives des adhérents du Comité 21 qui saisissent l'opportunité de la COP21 en France pour amplifier leurs actions d'éducation.

De nombreuses initiatives locales sont déjà développées pour lutter et s'adapter au dérèglement climatique. Pour les rendre visibles, le Comité 21 prépare, avec ses partenaires Alliantis et Hopscotch, depuis plusieurs mois déjà, dans le cadre du Club France Développement durable, un dispositif exceptionnel appelé Solutions COP21. A la fois carrefour d'innovations, lieu de rencontres et vitrine pédagogique, il se décline par une plateforme Hub, un pavillon dans le village de la société civile au Bourget et une exposition des solutions au Grand Palais. Du 4 au 10 décembre, elle sera ouverte gratuitement au grand public et vibrera au rythme des conférences, des plateaux TV de décryptage de la COP21, des concerts et des ateliers. Nous attendons 50 000 participants et vous y invitons chaleureusement !

Cette mobilisation de tous prépare l'après COP21. Quels que soient le résultat des négociations et le niveau d'ambition du texte final, il faudra poursuivre les changements enclenchés car le climat lui, n'attendra pas !

Catherine Decaux, directrice générale du Comité 21
decaux@comite21.org
Posté le 29/05/2015
Le Comité 21 contribue à la construction des 10 indicateurs complémentaires au PIB
Le Comité 21 se félicite de la parution ce 14 avril au Journal Officiel de la nouvelle loi « visant à la prise en compte des nouveaux indicateurs de richesse dans la définition des politiques publiques », initiée en octobre 2014 par Madame Eva Sas, députée de l'Essonne. Elle contribue ainsi aux actions engagées par les adhérents du Comité 21 pour une meilleure qualification de leurs politiques de développement durable. Afin d'accompagner ce texte et nourrir les débats parlementaires qui s'engageront au moment de la discussion de la loi de finances, le CESE et France Stratégie ont installé dès janvier dernier un groupe de concertation réunissant diverses parties prenantes afin de finaliser une dizaine d'indicateurs complémentaires au PIB. Le Comité 21 a participé à ces réunions et a insisté notamment sur la nécessaire synergie entre les indicateurs nationaux ainsi choisis et les nombreux indicateurs territoriaux existants mis en place par les collectivités locales avec la participation de l'ARF. Afin d'enrichir ces travaux, une « concertation citoyenne » va maintenant s'engager sous l'égide de France Stratégie et du CESE, à laquelle le Comité 21, à travers ses administrateurs et adhérents, apportera son expérience de plateforme multi-acteurs. Georges Ribière – ribiere@comite21.org
Posté le 29/04/2015
Nouveau numéro de la revue Vraiment durable : biodiversité ou nature ?
Victoire éditions en partenariat avec le Comité 21 vient de publier le numéro 5/6 de la revue scientifique interdisciplinaire Vraiment durable. Au moment où va arriver en discussion au Parlement le projet de loi sur la biodiversité, cette livraison de la revue pose un enjeu crucial : la protection de la nature est-elle aujourd'hui remplacée par celle de la biodiversité ? C'est ce que suggèrent les évolutions des politiques publiques, sans toujours prendre en compte ce que révèle psychiquement et spirituellement pour la société ce renoncement implicite au terme de nature, au moment historique où elle se dégrade et où l'urbanisation du monde la met en péril, sûrement ! Cynthia Fleury, Patrick Blandin, Gilles Boeuf, Gilles Hériard Dubreuil, Gérard Ruiz, Donato Bergandi et Dominique Martin Ferrari donnent leur éclairage sur cette évolution. Un hommage est également rendu dans ce numéro à Serge Moscovici, disparu le 15 novembre dernier. Hakima El Haité, la nouvelle ministre de l'Environnement du Maroc - pays qui accueillera en 2016 la 22e Conférence sur les changements climatiques après Paris - achève avec dynamisme la première stratégie du développement durable du royaume alaouite. Elle nous parle, dans un entretien exclusif, de sa conception de la nature et du développement durable. L'économie est aussi présente, comme toujours, avec une illustration pratique, par Gilles Vermot Desroches, de la déclinaison d'un « agenda positif » dans une entreprise. Dans la rubrique « La vie vraiment durable du Comité 21 », Antoine Charlot, délégué général du Comité 21 Pays de la Loire, identifie la nature comme un élément central aujourd’hui des territoires urbains dans l’article « La nature au cœur de la ville ». 230 pages, 25 € / Diffusion : Presses universitaires de France - ISBN : 978-2-35113-231-9.
Communiqué
Pour en savoir plus
Posté le 18/03/2015
Rencontre-débat avec Najat Vallaud-Belkacem, le 10 février, à regarder
La Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem, est venue à la rencontre des membres du Comité 21 et du Club France Développement durable, mardi 10 février, pour présenter les grandes lignes de la nouvelle circulaire relative au déploiement de l’éducation au développement durable dans les établissements scolaires et universitaires 2015-2018.
Regarder la vidéo
Posté le 27/02/2015
L’Education au développement durable à l’honneur avec la Ministre de l'Education Nationale
La Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem, est venue à la rencontre des membres du Comité 21 et du Club France Développement durable, mardi 10 février, pour présenter les grandes lignes de la nouvelle circulaire relative au déploiement de l’éducation au développement durable dans les établissements scolaires et universitaires 2015-2018. Les nombreux rendez-vous internationaux de l’année 2015 déterminants pour le développement durable de notre planète (Objectifs du développement durable et COP21 en particulier) constituent, selon elle, une formidable occasion pour donner un nouvel élan à l’engagement de son Ministère en faveur de l’Education au développement durable. Près de 200 participants ont pu interpeler la Ministre sur la manière dont elle envisage la généralisation des démarches développement durable dans les projets d’établissements, l’intégration progressive mais obligatoire des enjeux développement durable dans l’ensemble des disciplines et dans l’interdisciplinarité, et l’implication du milieu scolaire et universitaire en perspective de la COP21. Cantines bio, lutte contre le gaspillage alimentaire, sorties scolaires en classes vertes, écodélégués, coins nature pédagogiques, simulations de négociations internationales sur le climat, appels à projets, concours, démarches de vulgarisation des résultats des recherches scientifiques : autant de mesures concrètes que le Ministère de l’Education Nationale veut déployer rapidement. Cet échange très riche a été clôturé par la remise des Trophées des campus responsables initiés par Graine de changement, partenaire du Comité 21.
Lire la circulaire du 4 février 2015
Prochaine mise en ligne de la vidéo de la rencontre sur notre chaine YouTube
Posté le 13/02/2015
10 février : rencontre-débat avec Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
Le Comité 21 et le Club France Développement durable accueille la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur le thème « Education au développement durable : la feuille de route gouvernementale pour les jeunes », le mardi 10 février 2015. Les jeunes d’aujourd’hui, citoyens de demain, doivent de plus en plus être à l’avant-garde des changements à entreprendre pour faire en sorte que le monde dans lequel ils évolueront une fois adultes, soit viable économique, socialement et culturellement parlant. Conscients de cet enjeu primordial pour leur qualité de vie future, la frange de population la plus jeune est concernée par la prise en compte du développement durable dans la vie de leurs territoires ou de leurs établissements, de l’Ecole au Campus. Dès lors, l’éducation à l’environnement et au développement durable-EEDD est devenue un des leviers d’actions pour engager cette jeunesse dans une société en faveur de la transition écologique. Le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a renforcé depuis les années 2000 la place de l’environnement et du développement durable dans les programmes scolaires, les projets d’établissements et la formation des enseignants. A l’occasion de la prochaine rencontre débat du Comité 21 et du Club France Développement durable, la Ministre, Najat Vallaud-Belkacem, viendra présenter le projet de son ministère pour relever ce défi d’avenir. Il s’agira notamment d’évoquer les mesures concrètes qui vont être mises en place, dès cette année scolaire, pour intégrer l’éducation à l’environnement et au développement durable dans l’ensemble des programmes, des écoles, collèges et lycées. Cette rencontre sera bien évidemment également l’occasion de revenir sur la mobilisation de la jeunesse, via l’éducation nationale et l’enseignement supérieur, à l’occasion de la 21ème Conférence des parties à la convention climat (COP21) qui aura lieu en France en décembre 2015.
Cette rencontre se clôturera par la Cérémonie de remise des Prix des Trophées des campus responsables organisée par Graine de changement.

Attention : Inscription gratuite mais obligatoire, nombre de places limité De 18h30 à 19h30 : Kedge Business school, Centre Paris Victoire 52 rue de la Victoire (Paris 9ème) Pour s’inscrire cliquez ici
Posté le 19/01/2015
Retrouvez toute l'information du forum du 18 décembre sur une feuille de route pour un agenda positif climat
A un an de la COP21, le Comité 21, le Club France Développement durable et son projet phare, le dispositif Solutions COP21, ont organisé, le 18 décembre au palais Brongniart, un Forum intitulé « Une feuille de route pour un agenda positif climat ». Cette matinée d’échanges a réuni 500 participants issus des collectivités territoriales, des entreprises, des associations/ONG et du monde académique, en présence de Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international. Le Ministre est intervenu dans un premier temps pour dresser le bilan de l’accord qui a résulté de la COP20 : « C’est ce document qui va servir de base au sommet de Paris pour aboutir au premier accord mondial jamais obtenu pour réduire les émissions de CO2 et limiter la hausse des températures à 2°C ». Ensuite, la matinée s’est poursuivie autour de tables rondes faisant intervenir élus locaux, dirigeants d’entreprises, responsables d’associations, et chercheurs. Les thèmes abordés : « Partenariats multi-acteurs pour répondre au défi climatique », « Les territoires : Laboratoires pour les solutions climat » et « Les solutions sociales et sociétales pour le climat ».
Vidéos du Forum à regarder
Synthèse du Forum
Book compilant les fiches descriptives des mobilisations de membres du Club France et de partenaires de Solutions COP21
Télécharger le communiqué


Posté le 06/01/2015
Très belle année 2015 à tous !
Posté le 31/12/2014
Le Comité affirme : Oui, les Agenda 21 sont utiles et efficaces !
A la suite de la publication par la Cour des comptes d’un rapport sceptique sur les résultats des Agenda 21 locaux1 et défavorable à la poursuite de l’actuel appel à reconnaissance, le Comité 212 réaffirme l’intérêt des démarches d’Agenda 21 et invite à ne pas faire l’amalgame entre le dispositif de reconnaissance et les Agenda 21 eux-mêmes. Il rappelle aussi que l’outil Agenda 21 reste très utile pour mobiliser les populations sur les enjeux de durabilité de façon démocratique, comme l’a réaffirmé le Sommet RIO+20.

La valeur ajoutée des Agenda 21
La valeur ajoutée des Agenda 21 n’est pas toujours chiffrable ! Les Agenda 21 confirment depuis plusieurs années leur capacité d’anticipation des enjeux, de mobilisation des acteurs locaux ou encore de cohérence des politiques publiques. Ces dynamiques, encore trop peu connues des élites et des médias, préfigurent une société moins figée, plus réactive aux mutations. Par ailleurs, l'évaluation permet une meilleure adaptation des moyens et donc une gestion optimisée de l'argent public. Ils doivent devenir la colonne vertébrale autour de laquelle s’articulent en cohérence, tous les dispositifs d’aménagement et d’animation du territoire comme les PCAET-Plans climat-air-énergie territoriaux, etc.

Une évolution nécessaire de l’appel à reconnaissance
Le Comité 21 salue l’initiative prise par le Ministère de l’Ecologie pour clarifier l’appel à reconnaissance et le dispositif national d’accompagnement, dont les modalités seront présentées officiellement le 4 décembre prochain lors d'un colloque national sur les « Agendas 21 de demain ». Le Comité 21 contribue activement à tous ces travaux de réflexion.

Une reconnaissance de la France à travers les Agenda 21
Le Comité 21 rappelle que la France est reconnue, particulièrement dans l’espace francophone, comme experte dans des procédures qui allient la démocratisation des enjeux du développement durable et la prise en compte des enjeux techniques, particulièrement dans les domaines de l’eau et des déchets.

Une nouvelle ambition pour les Agenda 21
Outil de dialogue et de contractualisation, cadre de travail et de réflexion, l’Agenda 21 est l’outil à même de mobiliser les acteurs du territoire autour d’objectifs collectifs. Cette contractualisation peut s’effectuer dans le cadre des nouveaux Contrats de projets Etat-régions, dont les actions devront reposer sur des critères d’éco-conditionnalité ; ceux-ci devraient s’adosser sur les principes des Agenda 21.

1
L’agenda 21 local est un projet de développement durable pour un territoire. C’est une démarche globale initiée par une collectivité locale, conduite avec la population et les acteurs locaux, avec l’ambition collective de faire du développement durable le nouveau modèle de développement du territoire. L’agenda 21 est à la fois un diagnostic partagé, une stratégie sur la base d’enjeux clairement identifiés et un plan d’action pluriannuel. Pour en savoir plus

2 Depuis 20 ans, le Comité 21 a soutenu plus de 250 collectivités dans leur démarche Agenda 21 et accompagné les réflexions du MEDDE sur les Agenda 21 à travers le Comité national Agenda 21 et l’Observatoire national Agenda 21. En tant que fondateur et animateur du site www.agenda21france.org, il a observé de près la dynamique de ces démarches. C’est à ce titre qu’il a été auditionné par la Cour des comptes en mars 2014 en vue de la productionde ce rapport.

Télécharger le communiqué

Posté le 30/09/2014
URGENT : J-6 pour s'inscrire au colloque des Rubans du développement durable !
Alors que dans une grande partie des collectivités, les équipes d'élus municipaux et intercommunaux ont été renouvelées et sont en train de s'installer, les Rubans du développement durable font en 2014 une édition spéciale avec l'organisation d'un colloque d'échange et de valorisation, le 9 septembre 2014, de 9h à 13h, à l'Association des Maires de France. Elus et services des collectivités lauréates de toutes les éditions, entreprises et grands témoins du développement durable, sont invités à se réunir pour un colloque exceptionnel avec et pour les collectivités qui ont obtenu le label au cours des onze éditions passées. Celles-ci seront appelées à témoigner de leur action en faveur de la vitalité économique et citoyenne de leur territoire et de sa transformation par le développement durable.

Avec Ségolène Royal, Jaques Pélissard, Alain Rossinot, Edouard Philippe, Josiane Bernard, Jean-Marc Borello, Michel Bourgain, Valérie David, Jean-René Moreau, Jérôme Perdrix, Jean-Pierre Tetu, Anne Walryck, et Gilles Berhault.

Le prochain appel à candidature sera lancé au printemps 2015. Les collectivités lauréates en 2012 peuvent se prévaloir de cette distinction jusque fin décembre 2014 et auront à déposer un dossier pour le renouvellement de votre Ruban au moment de l'appel à candidature 2015. Une lettre d'information sera envoyée en amont de la mise en ligne de l'appel à candidature et l'ouverture des inscriptions.
Communiqué
Programme
Invitation aux Rubans du développement durable
Inscription : gaultier@comite21.org
www.rubansdudeveloppementdurable.com

Posté le 28/08/2014
La Boite à outils Agenda 21 scolaire du Comité 21 : 250 ressources pour passer à l’action !
Le Comité 21, réseau d’acteurs engagés dans l’Agenda 21 en France, facilite au niveau national depuis 2005, la mise en œuvre des démarches de dévelopement durable, de l’école au campus (Agenda 21 scolaires) avec la réalisation d’outils méthodologiques et l’identification d’initiatives des acteurs de terrain. Aujourd’hui, il propose à tous et gratuitement une boîte à outils qui rassemble près de 250 ressources utiles et pratiques pour mener à bien ces démarches globales. Chef d’établissement, enseignant, inspecteur académique, chargé de mission, parent d’élève, élève… n’hésitez pas à consulter ce nouveau dispositif :  Boîte à outils Agenda 21 scolaire* (en accès libre du site Agenda21france.org) ! Elle propose près de 250 ressources utiles et pratiques réalisées par le Comité 21 (guide méthodologique, exemples de questionnaires et de synthèse d’état des lieux, argumentaire destiné à convaincre les décideurs, répertoire des associations accompagnatrices, etc.) mais aussi celles d’autres structures (établissements scolaires et d’enseignement supérieur, collectivités, associations, entreprises, institutions, etc.) afin de répondre à tous vos besoins !  Vous pouvez vous référer à l’étape qui correspond à votre degré d’avancement pour retrouver les outils les plus pertinents sélectionnés. Exemple : je souhaite engager mon établissement dans une démarche de développement durable, rendez-vous dans la rubrique « Impulser et organiser » pour se poser les bonnes questions ! Si vous souhaitez partager des outils, faite le nous savoir. Téléchargez le Mode d’emploi
Posté le 23/07/2014
Déclaration des réseaux et organisations professionnels d'entreprises sur les enjeux climatiques
Le MEDEF, la CGPME et 12 organisations* regroupant des entreprises sur la responsabilité sociétale et le développement durable, signent une déclaration commune. Elles affirment leur engagement à lutter contre le changement climatique et ses impacts, et à coordonner leurs efforts pour contribuer au succès de la conférence des Nations Unies sur le climat qui aura lieu à Paris/Le Bourget en décembre 2015. Les signataires encouragent les entreprises du monde entier à faire connaître leurs actions et solutions en faveur du climat et à contribuer aux événements qu’ils organiseront tout au long de l’année prochaine à Paris et en régions. Ils appellent les gouvernements à prendre les mesures qui permettront aux entreprises de décupler leur efficacité. Cet appel d’acteurs économiques rassemblés sur les enjeux climat est une première en France.
Contact : contact@entreprisescop21.com et les responsables des organisations concernées.
* AFEP, CDP, Clean Tuesday, Comité 21 (Comité français pour le développement durable), Collège des directeurs du développement durable (C3D), Club France Développement durable, Croissance Plus, Entreprises pour l’environnement (EpE), FIR, Global Compact France, Orée, Shift Project… et bientôt d’autres.
Déclaration des entreprises et organisations professionnels d'entreprises
Communiqué
Posté le 30/06/2014
Retrouvez les vidéos de la rencontre-débat avec Nicolas Hulot
Le 5 juin dernier, le Comité 21 a organisé une rencontre débat intitulée « Ne cédons pas au fatalisme !» en présence de Nicolas Hulot, dans les locaux de l'ESCP Europe. Envoyé spécial pour la planète depuis le 6 décembre 2012 et président de la FNH, Nicolas Hulot parcourt le monde pour sensibiliser, informer et mobiliser la communauté internationale sur la question climatique. Il a également pour mission de promouvoir les positions et les valeurs de la France en matière de développement durable et de protection de la planète, de relayer les propositions de la société civile pour mieux préserver notre environnement et favoriser le développement humain. Toutefois, les contours de cette fonction inédite au sein de l'État restent flous. A l'occasion de ce petit-déjeuner, Nicolas Hulot a dressé un premier bilan de son action. Il a détaillé ses grandes priorités, offert un panorama du positionnement des pays dans l’optique de la COP21, évoqué la fiscalité écologique tout comme le rôle des médias et de la société civile pour répondre à ces enjeux. Une discussion d’actualité que nous vous encourageons à regarder.
Regarder les vidéos sur Youtube
Ecoutez des extraits de la rencontre sur Radio Ethic, un sujet de Pascale Marcaggi
Posté le 24/06/2014
Communiqué du Comité 21 : réforme territoriale, dépassons la logique institutionnelle !
Le Comité 21 - Comité français du développement durable - demande au gouvernement que la réforme territoriale ne se limite pas au redécoupage géographique des régions. L’enjeu consiste avant tout à renforcer la cohérence et l’articulation des compétences pour une meilleure efficacité de l’action publique locale. Depuis 20 ans, l’association propose une vision renouvelée des politiques publiques qui conduisent les élus à traiter les enjeux au plus près de l’endroit où ils se posent, en s’affranchissant des limites administratives.
Lire la suite
Posté le 05/06/2014
Les trois programmes du Comité 21 animent deux journées d’échanges autour de l’implication de la société civile dans les Agenda 21
Les trois programmes du Comité 21 et l’antenne Pays de la Loire organisent deux journées d’échanges sur la mise en œuvre du développement durable à l’échelle du territoire, avec pour fondement plusieurs interrogations : Comment articuler les actions et la gouvernance de l’Agenda 21 local avec les sujets majeurs de la Conférence environnementale : éducation au développement durable, économie circulaire, biodiversité, climat ? Comment vous impliquer, et impliquer les jeunes, les entreprises et les associations pour le développement durable du territoire ? C’est ainsi que le 21 mai au matin, la mobilisation des entreprises sera abordée au travers de la mise en œuvre de démarches d’économie circulaire, lors d’une séquence organisée en partenariat avec OREE, et celle des associations lors d’une séquence sur la contribution des associations à l’éducation et l’action des populations autour du climat et de la biodiversité, avec le soutien de la collectivité. L’après-midi, la mobilisation des jeunes sera abordée via la question de l’implication des jeunes dans la vie locale, et spécifiquement dans l’Agenda 21 local et scolaire. Enfin, le 22 mai, la mobilisation des entreprises sera abordée lors d’une journée de sensibilisation croisée entre collectivités et entreprises sur les Agenda 21 et la RSE. Pour en savoir plus, contactez Ludivine Paques – paques@comite21.org
Posté le 20/05/2014
La Boite à outils Agenda 21 scolaire du Comité 21 : 250 ressources pour passer à l’action !
Le Comité 21, réseau d’acteurs engagés dans l’Agenda 21 en France, facilite au niveau national depuis 2005, la mise en œuvre des démarches de dévelopement durable, de l’école au campus (Agenda 21 scolaires) avec la réalisation d’outils méthodologiques et l’identification d’initiatives des acteurs de terrain. Aujourd’hui, il propose à tous et gratuitement une boîte à outils qui rassemble près de 250 ressources utiles et pratiques pour mener à bien ces démarches globales.
Chef d’établissement, enseignant, inspecteur académique, chargé de mission, parent d’élève, élève… Le Comité 21 vous présente son nouveau dispositif, la Boîte à outils Agenda 21 scolaire* (en accès libre du site Agenda21france.org) ! Elle propose près de 250 ressources utiles et pratiques réalisées par le Comité 21 (guide méthodologique, exemples de questionnaires et de synthèse d’état des lieux, argumentaire destiné à convaincre les décideurs, répertoire des associations accompagnatrices, etc.) mais aussi celles d’autres structures (établissements scolaires et d’enseignement supérieur, collectivités, associations, entreprises, institutions, etc.) afin de répondre à tous vos besoins !
Télécharger le communiqué
Posté le 07/03/2014
Lancement d'une enquête nationale destinée aux professionnels DD des collectivités territoriales
Proxité, agence de communication citoyenne, lance une enquête nationale destinée aux professionnels en charge du développement durable au sein des collectivités territoriales. Elle permettra d’établir un baromètre afin de :  
-mieux connaître le profil des professionnels du développement durable
-comprendre leur organisation et fonctionnement
-identifier leur périmètre d’action
-Observer leur point de vue sur leur métier
-identifier les perspectives de rapprochement entre acteurs Publics et partenaires Privés
Cette enquête a été élaboré en collaboration avec des chargés de missions DD de mairie, d'intercommunalité,  de conseils généraux et de conseils régionaux. Produrable et le Comité 21 ont également apporté leur expertise. Une synthèse des résultats sera présentée par Julien Goupil, PDG de Proxité, le 1er avril à Produrable, lors de l'atelier « Entreprises et collectivités : comment créer ensemble de la valeur pour un territoire durable ? » coordonné par le Comité 21, avec les témoignages de Orane Faire de Conde, directrice Communication et développement durable de Mac’Donald, Fabienne Renaud, Conseillère régionale déléguée à l’Economie sociale et solidaire et à la création des petites entreprises en Pays de la Loire. Le rapport détaillé de cette enquête sera diffusé à la mi avril. Pour en savoir plus - Accéder à l'enquête
Posté le 21/02/2014
13 novembre : RV EDD « Le point sur... les dispositifs en faveur des démarches des établissements »
A l'occasion de ce rendez-vous EDD du Comité 21, une quarantaine d'acteurs de l'éducation à l’environnement et au développement durable se sont réunis pour échanger autour des démarches de développement durable dans les établissements. En partenariat avec Ecophylle et Vivacités IdF, ce rendez-vous a étudié les nouveaux dispositifs et outils qui sont susceptibles de faciliter la mise en oeuvre et la pérennisation de ces démarches dans les établissements (Agenda 21 scolaires, éco-écoles, E3D, etc.). La diversité des intervenants a rendu ce rendez-vous riche d'une multitude de points de vue, avec notamment des interventions d'associations comme Ecophylle sur la dynamique E3D en Ile-de-France ou Vivacités IdF qui a présenté les premiers résultats d'une étude sur le lien entre démarches d'établissements scolaires et Agendas 21 de territoire. Ce rendez-vous a également bénéficié de la contribution de l'Education nationale avec Françoise Ribola de l'Académie de Versailles qui a éclairé les participants sur la labellisation des E3D, mais aussi de la Ligue de l'enseignement sur le thème notamment des Projets éducatifs territoriaux (PEDT) et leur mise en oeuvre. Cette rencontre s'est terminée sur la présentation de deux nouvelles boîtes outils : la boîte à outils de la dynamique E3D avec des outils méthodologiques élaborés par l'association ; la boîte à outils du Comité 21 avec une entrée Agenda 21 scolaire qui sera accessible à tous dès janvier 2014. Bientôt le compte rendu ! Programme - Diaporama de présentation
Posté le 16/12/2013
Consultez la rubrique Dynamique territoriale d’accompagnement d’établissement scolaire !
A l’échelle territoriale, de plus en plus d’acteurs de l’EEDD s’organisent en créant des dispositifs partenariaux pour accompagner les démarches de développement durable de leurs établissements scolaires. Académie, inspection académique, collectivités (région, département, intercommunalité, et commune), institutions (ADEME, DREAL, DRAFT ...), associations d'éducation à l'environnement et au développement durable, agissent ensemble pour une meilleure efficacité dans ces démarches aussi bien sur le plan pédagogique, technique que financier. Le Comité 21 a souhaité valoriser ces démarches dans une rubrique spécifique « Initiatives dans les territoires ». 18 dispositifs sont consultables sous forme de fiche. N’hésitez pas à nous faire part de votre dispositif d’accompagnement. Pour en savoir plus
Posté le 09/12/2013
Le nouveau numéro d'Infos 21 spécial Rapports développement durable vient de sortir !
Chaque année, le Comité 21 se livre à l'exercice très intéressant de lecture et d'analyse des rapports de développement durable de ses entreprises et collectivités adhérentes. Une étude qui permet de dégager les tendances, de suivre l'évolution des démarches et stratégies année après année, mais aussi de repérer des formats innovants qui invitent à la lecture et mettent en avant l'essentiel. Il est notamment intéressant de noter les efforts menés en matière de pédagogie avec des sites interactifs dédiés au reporting, ou encore la mise en ligne de vidéos d'élus ou de parties prenantes, pour « rendre vivant » un exercice qui paraît parfois fastidieux à faire...ou à lire ! Pour autant, 2012 reste une année très marquée par le ralentissement de l'économie globale, et l'absence de signaux forts en matière de développement durable, légitimement attendus après la tenue de la Conférence mondiale Rio+20.

A titre de repères concernant les thèmes « montants », on notera cette année la prise en compte croissante des parties prenantes, de l'économie circulaire, de la lutte contre les discriminations et de l'ancrage territorial pour les entreprises. Ce point fait le lien avec les collectivités qui ont fortement développé, de leur côté, les thèmes de l'approvisionnement local et des circuits courts, de la mobilisation des agents, de la rénovation des bâtiments ou encore du déploiement de solutions numériques au service du territoire et de ses habitants. On observe également l'introduction de l'éco-conditionnalité dans la commande publique, dont les critères sont de nature à favoriser le mieux-disant, et donc à soutenir l'amélioration des pratiques des entreprises.

Par ailleurs, comme l'analyse le Rapport bilan de la loi Grenelle 2 d'Orée (lire le rapport), l'utilisation par les entreprises du « comply or explain » reste encore très relative. La tendance à compiler, parfois scolairement, des listes d'indicateurs devrait pourtant évoluer vers une logique de hiérarchisation des indicateurs les plus pertinents et les plus importants au regard de l'activité et des parties prenantes de l'entreprise. C'est en tout cas la philosophie apportée par la nouvelle version de la GRI4 (voir interview ci-après) et le projet de Directive européenne adopté en avril 2013 (lire le projet de directive).

Les résumés réalisés par le Comité 21 donnent un aperçu des informations présentes dans les rapports et constituent des photographies des stratégies des entreprises et collectivités. La capitalisation de ces données constituera, je l'espère, une source d'inspiration.

Si le rapport de développement durable répond à l'objectif de « rendre compte », et peut être perçu comme une contrainte imposée par les textes, il devrait être considéré avant tout comme un outil de pilotage et un vecteur de dialogue avec les parties prenantes. Cet exercice a beaucoup évolué avec le temps et plusieurs macro-tendances seront décisives dans l'avenir du reporting : le rapport intégré, le rapport digital et l'émergence de l'open data. Les questions de comparabilité, de pertinence et de fiabilité des données sont également très prégnantes. C'est pourquoi le Comité 21 a souhaité réunir ses adhérents autour de cette question, le 24 octobre à l'ESCP Europe, en travaillant de manière prospective sur le thème : « Du rapport de développement durable au rapport intégré... vers un rapport de territoire ? ». L'enjeu est de dresser le bilan, les perspectives et les futurs souhaitables de l'évaluation des stratégies de développement durable. Et si demain, tous les acteurs d'un territoire mettaient leurs données en commun pour produire un rapport non plus par organisation mais par territoire ?

Télécharger ce numéro
Posté le 29/10/2013
12 juin : RV EDD « Agir ensemble pour co-construire une stratégie EDD sur un territoire »
Le 12 juin dernier, une trentaine de représentants associatifs et d'entreprises, d'élus et d'agents de collectivités territoriales, de professeurs, d'étudiants et de consultants, se sont réunis autour de cet enjeu croissant pour les territoires : la co-construction d'une stratégie d'éducation à l'environnement et au développement durable sur un territoire. Après la présentation d'un panorama de 13 espaces territoriaux de concertation réalisé par le Comité 21 dans le cadre des travaux du Collectif Français de l'éducation à l'environnement vers un développement durable -CFEEDD-, les participants ont pu découvrir, grâce à l'interview de Gaëlle Le Bloa, fondatrice de Génope, l'étude de faisabilité réalisée pour la région Nord-Pas de Calais et interroger l'expérience basse-normande présentée par Nadine Tournaille, chargée de mission EDD de la région Basse-Normandie. La seconde partie du rendez-vous a été consacrée à la présentation de dispositifs opérationnels visant à faire vivre la concertation sur les territoires. Justine Bosredon, chargée de mission Agenda 21 au Conseil général de la Gironde, a exposé deux dispositifs girondins : la mission expérimentale d'accompagnement d'une collectivité urbaine et d'une collectivité rurale dans la co-construction d'un programme d'actions d'EDD sur leur territoire et l'expérience des séminaires d'exploration de controverse pour former les acteurs du territoire à l'EDD. Pour sa part, Geneviève Fontaine, présidente de l'association Evaléco, a explicité un outil de diagnostic développé par des lycéens et aujourd'hui mobilisé par des collectivités pour faire de la phase de diagnostic l'étape décisive de l'implication collective de l'ensemble des habitants du territoire. Télécharger le compte-rendu Accéder aux différents documents sur l'espace adhérent du site Comité 21
Posté le 07/10/2013
Le programme détaillé du 8e Atelier de l’Observatoire national des agendas 21 locaux
L’Observatoire national des agendas 21 locaux et ses partenaires dont le Comité 21 invitent l’ensemble des élus, agents de collectivités et leurs partenaires les 22 et 23 octobre prochains à Amiens au 8ème atelier de l'Observatoire sur « Investir, Epargner et Produire durablement ». Tous les champs de l’économie réelle seront abordés, le regard croisé de praticiens, d’économistes, d’élus, de techniciens sera au cœur des échanges  pour construire collectivement des pistes pour l’action. Quelles conditions réunir pour favoriser l’investissement local responsable et l’émergence d’une économie circulaire ? Quelles actions sur les pratiques budgétaires les collectivités doivent-elles envisager ? Comment ancrer l’activité économique sur un territoire pour créer une valeur ajoutée locale ? Comment favoriser le  développement de démarches d’écologies industrielles ? Quelles nouvelles coopérations entre les différents acteurs ? Ces innovations permettent-elles d’esquisser un modèle économique de transition ? Le Comité 21 est partenaire et y participera.
Inscrivez-vous en ligne !  
www.observatoire-territoires-durables.org/
Communiqué de presse
Note problématique
Télécharger le programme
*L'Atelier est accueilli et soutenu par le Département de la Somme, le Conseil Régional Picardie, l'ADEME et le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. Il est organisé en partenariat avec le CERDD, l'AMF, Le Labo de l'Economie Sociale et Solidaire, Voix Publiques, le CNFPT, Orée, Etd, Les Ecomaires, France Nature Environnement, le Comité 21 et l'Agence d'urbanisme du grand amiénois.
Posté le 03/10/2013
Le nouveau numéro d'Infos 21 spécial Rubans du développement durable vient de sortir !
Les collectivités territoriales sous les feux de la rampe !   L’actualité de ces prochains mois s’annonce dense pour les collectivités territoriales avec entre autres : les dernières lectures du projet de loi « modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles », et la préparation des élections municipales de 2014. Alors que bon nombre de collectivités agissent concrètement dans leur territoire, quelle place sera-t-il laissé au développement durable dans les débats et projets au niveau national ?  
Le Comité 21 se réjouit que le projet de loi sur la décentralisation (chapitre 1er Le rétablissement de la clause de compétence générale – article 2) prévoie que « la région établit un Agenda 21 ». Pour les régions qui n’en sont pas encore dotées, c’est une belle opportunité pour construire un projet territorial basé sur l’objectif d’un développement durable. L’articulation avec les Agenda 21 des départements, communes et communautés d’agglomération, quand ils existent, est nécessaire pour la cohérence et la lisibilité pour les habitants.  
Leur rôle d’assembleur a largement été mis en avant lors de la Conférence environnementale 2013. Il a été question de reconnaître ou renforcer leur action en matière d’économie circulaire, d’éducation à l’environnement et au développement durable, d’emplois en faveur de la transition écologique et de politique de l’eau.  
Les collectivités locales ont également un rôle à jouer dans le cadre supra-national comme l’ont développé Michel Delebarre et Ronan Dantec dans leur rapport intitulé « Rôles des collectivités territoriales dans les négociations climatiques » remis le 18 septembre dernier à Pascal Canfin, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement. Ce rapport trace plusieurs pistes d’actions partant des initiatives conduites sur le terrain et de l’expérience des Plans Climat Energie Territoriaux, une spécificité française. Il encourage l’Etat à associer les collectivités locales dans les phases de préparation de la conférence climat, COP 21, qui se tiendra à Paris en 2015. Il y est notamment question de mobilisation des citoyens favorisée par la proximité.  
Cet engagement des collectivités au service des habitants et de leur cadre de vie est une réalité pour les lauréats 2013 des Rubans du développement durable. Comme le souligne Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, elles démontrent depuis plusieurs années que les enjeux économiques se concilient avec progrès social et exigences environnementales. A travers cette Infos 21 vous retrouverez les démarches de ces collectivités qui prouvent que la taille du territoire et le nombre de ses habitants ne sont pas des critères indispensables pour mettre en œuvre le développement durable. Mais la volonté des élus, l’implication des équipes, la mobilisation des acteurs et l’inscription dans le temps en sont des moteurs indispensables. C’est également le sens du propos de Jacques Pélissard, président de l’Association des Maires de France, lors de la rencontre-débat du Comité 21 du 18 septembre dernier, rappelant que « les maires sont des fantassins du développement durable » parce qu’ils sont nombreux et travaillent ensemble, qu’ils sont en première ligne, et qu’ils connaissent leur territoire ! 
J’espère que ces initiatives seront source d’inspiration voire d’enchantement. Bonne rentrée à tous !
Télécharger le nouveau numéro d'Infos 21
Posté le 24/09/2013
Top départ de la 5ème édition du challenge Green Tic Campus
Le Challenge Green Tic Campus lance aux étudiants le défi d’imaginer des solutions concrètes pour le développement durable de leur campus en s’appuyant sur le potentiel offert par les TIC : ordinateurs, capteurs, tablettes, smartphones, applications mobiles, programmes informatiques… Les étudiants peuvent choisir de s’inscrire dans l’une des catégories suivantes : vie étudiante, gestion environnementale ou ancrage territorial du campus. Ce projet est récompensé par la réalisation concrète du projet de l’équipe lauréate, mais les autres équipes pourront toujours espérer remporter le prix coup de cœur du public à travers le soutien des internautes sur la page blog du concours. Depuis la création du Challenge, 5 entreprises se sont créées (ou en cours de création). C’est le cas notamment de Deways (www.deways.fr) et de Smart Impulse (www.smartimpulse.com), entreprises issues de la première édition et dont les fondateurs animent le Club Jeunes Pousses, réseau de jeunes entrepreneurs développant une activité autour des TIC et du développement durable. Les inscriptions doivent se faire sur le site www.greentic-campus.com avant le 31 décembre 2013. Le Comité 21 soutient le concours et fait parti du jury. Pour en savoir plus
Posté le 11/09/2013
Rencontre débat avec Jacques Pélissard : Les Maires, fantassins du développement durable
Le Comité 21 organise un débat avec Jacques Pélissard, Président de l'Association des Maires de France (AMF), Député-Maire de Lons-le-Saunier, autour d’un petit-déjeuner, le 18 septembre, à l'Union Nationale des Associations Familiales. Ces dernières années, l’accélération des risques (marées noires, catastrophes naturelles et technologiques, délocalisations, fermetures des commerces de proximité…) a convaincu les communes d’adopter des démarches pro-actives, pour anticiper les enjeux. Les élus locaux sont en effet confrontés au quotidien à la nécessité de prendre ou d’arbitrer des décisions, qui doivent à la fois répondre aux aspirations des citoyens et prouver leur efficacité sur le court et le long terme. Ils ont d’ailleurs rappelé au Sommet de Johannesburg que les territoires « sont directement touchés par un développement non durable. Ils ont à gérer, au plan social comme au plan économique, les conséquences de la mondialisation des activités : problèmes aigus de nuisances (pollution de l’air, déchets, assainissement, bruits, risques industriels …), chômage et exclusion, conduisant à des ségrégations sociales, avec le constat que les zones les plus en difficulté subissent les plus graves problèmes d’environnement ». Aujourd’hui, plus de vingt ans après le Sommet de la Terre de Rio (1992) et quelques mois avant les élections municipales (2014), la plupart des communes françaises sont engagés dans le développement durable. Partout en France, les initiatives se multiplient pour construire une société plus efficace et plus humaine. Mais comment passer d’initiatives isolées à un projet de territoire, global et prospectif ? Alors que la crise persiste, quels sont les défis à relever pour les élus ? Comment accompagner la transition écologique de notre Pays ? Comment renforcer le lien entre les collectivités et les entreprises sur le développement durable ?  
Inscription obligatoire
Posté le 27/08/2013
Rubans du développement durable : 24 collectivités lauréates en 2013 !
Le jury 2013 a retenu 24 collectivités locales au palmarès des Rubans, représentatives de la métropole et de l’outre mer, des territoires ruraux, urbains ou encore périurbains. Les collectivités nouvellement labellisées sont Saint-Yon (91), Saint-Hilaire-de-Riez (85), Pont-du-Château (63), Saint-Fargeau-Ponthierry (77), Pamiers (09), Bruz (35), Firminy (42), Chalon-sur-Saône (71), Niort (79), Le Havre (76), Communauté d’agglomération Seine-Eure (27), Vannes agglomération (56). 12 collectivités renouvellent leur Ruban, certaines pour la première fois : Saint-Priest-sous-Aixe (87), Bras-Panon (974), Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (95), Ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole (42). D’autres collectivités renouvellent leur Ruban pour la seconde fois : Ayen (19), Communauté de communes du Pays des Herbiers (85), Pessac (33), Mérignac (33), Clermont-Ferrand (63), Grenoble (38), Conseil général de l’Hérault (34), Conseil général de la Gironde (33). Adhérent du Comité 21, vous êtes invité à assister à la cérémonie de remise le 2 juillet au Sénat à partir de 16h15. Elle sera animée par Denis Cheissoux, producteur et animateur de l’émission CO2 mon amour, sur France Inter. Le 3 juillet au Conseil économique, social et environnemental, les représentants des collectivités lauréates témoigneront aux sixièmes Rencontres Acteurs Publics, de 10h30 à 11h00 sur l’Espace Forum.
Créés en 2003 par l'Association des maires de France, l'Association des maires de grandes villes de France et le Comité 21 (Comité français pour le développement durable), les Rubans du développement durable distinguent annuellement des collectivités locales qui conduisent des politiques globales, mobilisatrices, efficaces et innovantes en la matière. Le jury rassemble 22 acteurs nationaux représentatifs des collectivités territoriales, des médias et des organismes spécialisés dans les différents enjeux du développement durable sur les territoires, ainsi que GDF SUEZ, Eiffage et SNCF, les partenaires de l’opération.
Pour toute information complémentaire : Elise Gaultier – gaultier@comite21.org
Communiqué
Dossier de presse
Posté le 27/06/2013
Nouvelle publication du Comité 21 : Les établissements d’enseignement supérieur, acteurs pour le développement durable de leur territoire !
A l’occasion de la Semaine du développement durable, le Comité 21 publie sa dernière Note 21 sur « Plan vert, une opportunité pour renforcer l’ancrage territorial des acteurs du développement durable ». Avec le Plan vert, les établissements d’enseignement supérieur ont aujourd’hui une vraie responsabilité dans le développement durable de leur territoire, aux côtés des autres acteurs locaux engagés. Le Comité 21 a souhaité mettre en évidence l’intérêt de tous à rapprocher les stratégies individuelles de développement durable pour agir ensemble en faveur d’un développement local durable et concerté.
Télécharger le communiqué
Télécharger la Note 21
Posté le 05/04/2013
L’appel à candidatures 2013 des Rubans du développement durable est en cours !
Votre collectivité a engagé une stratégie globale, efficace et innovante en faveur du développement durable ? Faites-le savoir en candidatant aux Rubans du développement durable ! L’appel à candidatures des Rubans du développement durable 2013 est ouvert du 13 février au 31 mars 2013. Les Rubans valorisent les collectivités qui, dans un contexte territorial et institutionnel mouvant et en dépit de la crise, ancrent le développement durable sur le territoire, en mobilisant les acteurs locaux, et dans le temps, en maintenant une animation dynamique de leur projet territorial de développement durable. Peut se porter candidate toute collectivité territoriale (commune, département, région), communauté (urbaine, d’agglomération et de communes) et tout parc naturel régional, qui conduit une stratégie globale de développement durable (Agenda 21, plan de développement durable…) et peut se prévaloir de réalisations significatives, chiffrées, innovantes et exemplaires. Depuis 2011, la cérémonie de remise a lieu sous le haut patronage du Président du Sénat. Le label est valable deux ans et visible grâce à un panneau d’entrée du territoire.
Pré-inscription obligatoire en ligne obligatoire avant le 31 mars : cliquez ici
Contact : Elise Gaultier – gaultier@comite21.org
Posté le 04/03/2013
Le Comité 21 rend hommage à Stéphane Hessel
Le Comité français pour le développement durable rend hommage à Stéphane Hessel dont nous apprenons le décès en ce 27 février 2013. Stéphane Hessel était un homme d’engagements et « d’indignations »  qu’il a fait partager à toutes les générations. Sa disparition est une grande perte, mais son enthousiasme, son exigence et son esprit de tolérance continueront à inspirer le quotidien et les missions de notre association.

Stéphane Hessel*
Né à Berlin en 1917, il est arrêté par la Gestapo durant la Seconde Guerre mondiale et emprisonné dans les camps de concentration de Buchenwald et de Dora. Il a débuté sa carrière aux Nations Unies en travaillant auprès de son compatriote Henri Laugier, premier Sous-Secrétaire général aux affaires sociales (1946-1950). Plus tard, il devient Administrateur adjoint du PNUD en matière de politique et d’évaluation (1970-1972). Entre ces missions, il travaille pour le Ministère français des Affaires étrangères et a été en charge des droits de l’homme et des affaires sociales. De 1976 à 1981, il est Représentant permanent de la France auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, capitale économique et sociale de l’ONU. Il a également été membre du Groupe de travail indépendant sur l’avenir des Nations Unies (1994-1995) et Représentant français à la Conférence mondiale de 1993 sur les droits de l’homme à Vienne; il a présidé la Délégation française à la Commission des droits de l’homme à d’autres occasions.
* source du Centre régional d'information des Nations Unies
Posté le 27/02/2013
Découvrez les vidéos des lauréats des Rubans du développement durable 2012 !
Huit vidéos ont été réalisées pour présenter les huit collectivités qui ont obtenu leur label en 2012 des Rubans du développement durable organisés par le Comité 21, l'AMF, l'AMGVF, en partenariat avec Eiffage, GDF SUEZ, SNCF et la Caisse des Dépôts : La Roche-sur-Yon (85), Valenciennes (59), Villefranche-sur-Saône (69), la communauté d’agglomération de Pau-Pyrénées (64), la communauté de Lorient agglomération (56), le Conseil général de la Somme (80), le Conseil général de la Réunion (974), le Conseil général de la Seine-Saint-Denis (93). Elus, techniciense et acteurs du territoire témoignent de leurs réalisations en matière de développement durable. Découvrez-les sous notre rubrique Vidéos.
Posté le 01/02/2013
Les faits marquants du Comité 21 en 2012 sont disponibles !
Posté le 21/01/2013
Le Comité 21 partenaire du concours « Mets ton campus à l’anvert » pour les campus
Le REFEDD (Réseau Français des Etudiants pour le Développement Durable) et le site Koom.org invitent les établissements d’enseignement supérieur à participer au concours Mets ton campus à l'an vert qui aura lieu du 1er mars au 1er mai 2013, en partenariat avec  l’ADEME, le Comité 21, la CPU, la CGE et Campus Responsables. Ce concours vise à faire évoluer les comportements des étudiants vers un développement durable en leur proposant de relever des défis en lien avec les actions environnementales et sociales des établissements d’enseignement supérieur. Il permet également aux établissements de poursuivre leur évolution vers des éco-campus et de répondre aux objectifs du Plan Vert. Les trois établissements lauréats gagneront un an de Lemontri (collecteur de cannettes & bouteilles en plastique), et un diagnostic RSE. Date limite d’inscription pour les établissements et choix des défis : 15 février 2013. www.metstoncampusalanvert.fr ! barbara@koom.org ou deficampus@koom.org
Pour en savoir plus
Posté le 18/01/2013
Parution Infos 21 Spécial Rubans du développement durable
Les Rubans du développement durable fêtent leur 10ème anniversaire sans avoir pris une ride. Destiné à distinguer les collectivités qui s'engagent en faveur du développement durable, ce concours a toujours mis en avant des initiatives exemplaires, mises en oeuvre dans le cadre de politiques globales. Télécharger Infos 21
Posté le 27/11/2012
Communiqué du Comité 21 à l'occasion du lancement des Assises du développement et de la solidarité internationale
Les Assises du développement et de la solidarité internationale ouvertes par Pascal Canfin, ministre délégué chargé du développement, sont placées sous le signe du dialogue permettant ainsi d’associer l’ensemble des acteurs du développement à la rénovation de la politique française en la matière. A cette occasion, le Comité 21 invite l’Etat français à renforcer l’aide publique au développement, et ce, malgré la crise économique que nous traversons et à tenir ses engagements européens. La France doit impulser à l’échelle internationale une nouvelle dynamique, pour que développement et durable soient synonymes, dans la continuité des Objectifs du Millénaire. Télécharger le communiqué
Posté le 07/11/2012
Remise des dixièmes Rubans du développement durable le 4 décembre au Sénat
Mardi 4 décembre à 17h00 se tiendra la dixième remise des Rubans du développement durable sous le parrainage de Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, et en présence des associations fondatrices : AMF, AMGVF et Comité 21, des représentants de SNCF, Eiffage, GDF SUEZ et Caisse des dépôts, partenaires des Rubans, et de Dominique Bourg, Président du jury 2012. Après avoir retracé les dix ans de l’opération grâce à des témoignages et des images, les partenaires remettront les prix aux 19 collectivités lauréates des Rubans 2012.

>> Invitation
Posté le 18/10/2012
L’eau, au cœur de 4ème édition de l’opération EcoleNature
Parmi les 444 écoles participantes à l’opération EcoleNature, le jury, composé des partenaires de l’opération et réuni le mercredi 10 mai, a sélectionné les meilleures créations réalisées par les écoles primaires et centres de loisirs, selon trois classes d’âge : 5 à 7 ans, 7 à 9 ans et 9 à 12 ans. Une nouveauté s’ajoute cette année : un concours de rédaction sur le thème de l’eau soumis au vote du public. Pour la 4e année consécutive, ACN (Alliance Carton et Nature) a proposé aux enseignants des écoles primaires de participer à l’opération EcoleNature. L’initiative, à présent un véritable rendez-vous annuel, a pour objectif de sensibiliser les élèves à l’importance du geste de tri et au recyclage de l’emballage brique. L’opération se décline sous différentes formes : animation d’ateliers grâce à la mise à disposition des enseignants de fiches pédagogiques téléchargeables sur le site www.ecolenature.fr et la mise en place d’un concours de création à partir de briques alimentaires. Consacré au thème de l’eau, le concours 2011/2012 était l’occasion de sensibiliser les enfants au rôle primordial de cet élément dans l’équilibre de nos écosystèmes. Les créations ont été évaluées en fonction de trois critères : l’esthétisme, la créativité et le sens de l’œuvre. Parmi les créations réalisées, 9 d’entre elles ont été retenues dans le classement du jury (cf. classement en annexe). L’école de l'Etrat (42) remporte par ailleurs le prix de l’audace EcoleNature pour avoir conçu une station d’épuration en classe afin d’illustrer le cycle urbain de l’eau. « Nous sommes ravis de constater que l’opération EcoleNature prend de plus en plus d’ampleur, puisque cette année le nombre d’écoles qui se sont investies dans ce projet pour sensibiliser les élèves à la protection de l’environnement est passé de 372 à 444 », explique Patrick de Noray, Président d’ACN.
Télécharger le communiqué
Posté le 25/06/2012
Lancement international de Rio+20 à Paris le 8 juin
Le Club France Rio+20, initié par le Comité 21, organise le lancement international du Sommet de la Terre Rio+20 à Paris, en présence du Président de la République, le 8 juin, à la Grande Halle de la Villette avec : le matin, l'organisation d'un Forum de lancement en compagnie de nombreux artistes et personnalités, de la culture, de l'entreprise, des territoires, des médias, des associations et du monde académique. Ce forum sera suivi d'un déjeuner (35 euros) - Inscription gratuite : contact@clubfrancerioplus20.org. Ce même jour, une soirée exceptionnelle est proposée autour d'un spectacle de Découflé (« 20 ans Découflé ») à la Grande Halle de la Villette (http://www.villette.com/fr/agenda/Philippe-Decoufle-2012.htm) au tarif exceptionnel 24€ à l'occasion de Rio+20 - Réservation : billetterierio20@villette.com
Posté le 01/06/2012
L’eau, au coeur de la 4ème édition de l’opération EcoleNature
Parmi les 444 écoles participantes à l’opération EcoleNature, le jury, composé des partenaires de l’opération dont le Comité 21 et réuni le mercredi 10 mai, a sélectionné les meilleures créations réalisées par les écoles primaires et centres de loisirs, selon trois classes d’âge : 5 à 7 ans, 7 à 9 ans et 9
à 12 ans. L’opération se décline sous différentes formes : animation d’ateliers grâce à la mise à disposition des enseignants de fiches pédagogiques téléchargeables sur le site www.ecolenature.fr et la mise en place d’un concours de création à partir de briques alimentaires. Consacré au thème de l’eau, le concours 2011/2012 était l’occasion de sensibiliser les enfants au rôle primordial de cet élément dans l’équilibre de nos écosystèmes. Les créations ont été évaluées en fonction de trois critères : l’esthétisme, la créativité et le sens de l’oeuvre. Parmi les créations réalisées, 9 d’entre elles ont été retenues dans le classement du jury (cf. classement en annexe). L’école de l'Etrat (42) remporte par ailleurs le prix de l’audace EcoleNature pour avoir conçu une station d’épuration en classe afin d’illustrer le cycle urbain de l’eau. Une nouveauté s’ajoute cette année : un concours de rédaction sur le thème de l’eau soumis au vote du public.
Télécharger le communiqué
Posté le 29/05/2012
Le projet Climat-Drone remporte les 3 prix du Challenge Green TIC Campus
Organisé par la fondation FONDATERRA, SFR et Cofely, et en partenariat avec le Comité 21, le concours Challenge GREENTIC-CAMPUS vient de décerner 3 Prix au projet Climat-drone : le prix de la catégorie « Gestion Environnementale du Campus », le prix « coup de coeur du public » (avec plus de 700 voix), et le « GRAND PRIX 2012″. Le projet de l’Université de Montpellier 2 repart avec la coquette somme de 10 000 euros, qui permettra la réalisation d'une partie du projet (les équipes gagnantes de chaque catégorie ont remporté un voyage d'études). A l’initiative de 4 étudiants, Climat-drone veut révolutionner l’analyse thermique des bâtiments de l’université en utilisant des drones. Cette technologie innovante, moins coûteuse, plus efficace et plus flexible que celles habituellement utilisées en thermographie, permettrait de cibler précisément les fuites énergétiques des infrastructures et d’économiser de l’énergie. Grâce au Challenge Green TIC Campus, l'équipe Climat drone souhaitent pérenniser leur projet, par la création d’une association qui permettra le passage de relais d’une année à l’autre entre les étudiants montpelliérains avec le soutien de l'équipe enseignante. Soutenue par la ville de Montpellier, l’équipe de Climat-drone espère rendre le projet opérationnel d’ici un an. Pour en savoir plus
Télécharger le commmuniqué
Posté le 09/05/2012
Le Comité 21 publie sa lettre Info 21 dédiée aux Agenda 21
Cette semaine, le Comité 21 publie sa newsletter Info 21 spéciale Agenda 21 locaux. Au sommaire : 2 témoignages sur l’évolution des Agenda 21, 19 retours de bonnes pratiques de tous niveaux de collectivités et 11 démarches d’établissements scolaires, associations et entreprises. Pour cette édition, la parole est donnée à deux experts avisés : Jean-François Caron, maire de Loos en Gohelle, conseiller régional, président de la commission transformation écologique et sociale de la région Nord-Pas-de-Calais, président du groupe Agenda 21 de demain au Comité de prospective du Comité 21 et Sandrine Fournis, chef du Bureau des territoires du ministère du développement durable, pour l’Observatoire national des Agenda 21 locaux. De plus, l’Info 21 présente des démarches novatrices en matière de révision d’un premier plan d’action, d’exemplarité des organisations, de mobilisation et de concertation avec les acteurs du territoire. Régions, départements, intercommunalités et villes évoquent leurs engagements dans le lancement d’un Agenda 21 ou dans un second Agenda 21, l’accompagnement de partenaires dans des démarches de développement durable, la conduite de démarches prospectives, etc. Au regard de ces bonnes pratiques, se dessine une nouvelle conception de l’Agenda 21 : il n’est plus l'outil de la collectivité seulement mais une plateforme de dialogue et d'action collective entre acteurs publics, privés, citoyens, associatifs. Pour en savoir plus
Posté le 26/04/2012
Challenge Green TIC Campus : 16 équipes en route pour la demi-finale !
Pour la troisième année consécutive, le Challenge Green TIC Campus, organisé par SFR et Fondaterra, et avec le partenariat du Comité 21, a proposé aux étudiants d’innover pour un campus plus durable en s’appuyant sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Plus de 60 équipes et 150 étudiants ont répondu à ce défi et les 16 projets les plus prometteurs ont été retenus pour la demi-finale. Les 6 meilleures équipes défendront leur projet en finale, et l’équipe lauréate du Grand prix recevra une bourse de 10 000 € destinée à la mise en oeuvre opérationnelle de son projet. SFR et Fondaterra, qui ont décidé d’ouvrir le Challenge à de nouvelles entreprises, accueillent cette année un partenaire de poids : Cofely, Groupe GDF SUEZ.
Posté le 12/03/2012
Nouvelle revue Vraiment durable, revue scientifique interdisciplinaire du développement durable
A la veille de la Conférence de Rio, et à l’initiative de la présidente fondatrice, Bettina Laville, le Comité 21 et Victoires Editions publient le premier numéro de Vraiment Durable, revue scientifique interdisciplinaire, consacrée à approfondir la notion de développement durable. Après vingt-cinq ans de déclinaisons diverses du développement durable, il a paru fondamental de nourrir intellectuellement cette notion par des approches issues du monde de la philosophie, de la science, de la culture, de la création –autrement dit, de « penser le développement durable ». La revue se propose d’alimenter une réflexion pour donner au développement durable un contenu véritablement civilisationnel. Chaque numéro (trois par an) est élaboré avec l’appui d’un Comité d’orientation et de rédaction. 
Dans ce premier numéro est proposé un dossier phare autour de la thématique « Penser le développement durable » ; une rencontre avec le philosophe Dominique Bourg, professeur à l’Institut de politiques territoriales et d’environnement humain de Lausanne ; un entretien avec Daniel Cohn-Bendit, député européen ; un article sur l’histoire du développement durable avec la revue Aménagement et Nature.
Edité par Victoires Editions, le numéro 1 (Hiver 2011-2012, ISBN : 978-2-35113-129-9, 160 pages, 25 €) est en librairie depuis le 26 janvier.
Pour en  savoir plus
Vente et abonnement : Victoires Éditions

Posté le 01/02/2012
Grandes entreprises et fondations ont déjà répondu à l’appel de l’association Unis-Cité
Unis-Cité, l’association pionnière du Service Civique en France, mobilise depuis 15 ans des jeunes de toutes origines pour un Service Civique de 6 à 9 mois auprès des populations les plus fragiles. Partant du constat qu’une fracture verte se creusait, que les populations les plus modestes étaient touchées par la précarité énergétique et ont peu accès aux discours de sensibilisation aux enjeux environnementaux, Unis-Cité a lancé le projet « Les Médiaterre ». Des jeunes en Service Civique, issus de toutes les origines sociales et de tous niveaux d’études, vont dans les quartiers populaires aider les habitants à adopter des eco-gestes : des changements d’habitudes qui permettent à la fois de protéger la planète et de faire des économies. Par exemple : je prends une douche plutôt qu’un bain, j’évite de surchauffer mon appartement... Grâce à l’accompagnement personnalisé et sur la durée des Médiaterre, une famille peut adopter jusqu’à 10 eco-gestes. L’expérience a montré qu’elles parviennent à faire après quelques mois 10 euros d’économies par mois en moyenne.7 grandes entreprises et fondations (AG2R-La Mondiale, la Fondation d’entreprise Bouygues Immobilier, le Crédit Foncier, EDF, la Fondation de France, la Fondation Macif, la Fondation d’entreprise Veolia Environnement) se sont déjà engagées à financer la mobilisation, l’accompagnement et la formation de ces jeunes «  Médiaterre ». En complément de ce soutien financier à hauteur d’un million d’euros, les entreprises et fondations partenaires impliquent humainement leurs collaborateurs qui apportent leur expertise sur la conception du projet et la formation des jeunes. Tous les trois mois, elles se réunissent au sein du « Comité des partenaires des Médiaterre » et sont partie prenante des grandes décisions concernant les grandes orientations du projet. Pour développer le projet et sensibiliser 20 000 familles supplémentaires d’ici juin 2013, Unis-Cité cherche actuellement de nouveaux partenaires. www.lesmediaterre.fr
 
Posté le 30/01/2012
Challenge Green TIC Campus : 16 équipes en route pour la demi-finale !
Plus de 60 équipes ont répondu au défi lancé par Fondaterra et SFR en octobre dernier : innover pour un campus plus durable en s’appuyant sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), et les 16 projets les plus prometteurs ont été retenus pour la demi-finale. Les internautes peuvent voter pour leur équipe préférée  en se connectant sur les pages d’équipes sur le site du Challenge, déterminant ainsi les lauréats du Prix Coup de cœur du Public. A la clé pour l’équipe gagnante à l’issue de la finale : 10 000 euros pour mettre en œuvre son projet, et, pour les 3 équipes lauréates de chaque catégorie, des voyages d’étude pour découvrir l’utilisation des TIC pour le développement durable hors de l’Hexagone. Les trois catégories proposées cette année étaient les suivantes :  ancrage territorial du campus ; gestion environnementale du campus et vie étudiante et sensibilisation. Du Havre à Montpellier, de Nancy à Toulouse, ce sont plus de 150 d’étudiants issus de 40 établissements d’enseignement supérieur qui ont proposé des moyens concrets pour rendre leur campus plus durable, en utilisant les TIC. Le jury a sélectionné les 16 projets les plus pertinents et les plus originaux. Le Comité fait parti de ce jury. Pour en savoir plus
Posté le 25/01/2012
Le Comité vous souhaite une très belle année 2012
Posté le 06/01/2012
Cérémonie de remise des labels « Agenda 21 » scolaire
Le Ministre wallon de l’Environnement, Philippe Henry, ainsi que la Ministre de l’Enseignement Obligatoire, Marie-Dominique Simonet ont remis, le 25 novembre 2011 au Mundo N, un label « Agenda 21 » scolaire à 9 écoles pour la reconnaissance du travail accompli et l’exemplarité des projets menés. Lors de cette cérémonie, des intervenants extérieurs ont été invités pour susciter la réflexion et donner un surplus de sens à la démarche wallonne. Ainsi, Christine Delhaye du Comité 21 a présenté la panorama européen des Agendas 21 scolaire et Aurélie Zwang de la Cité scolaire Henri Bergson à Paris a fait part de son étude et de sa réflexion sur l’évaluation des projets EDD. La campagne « Agenda 21 » scolaire a été initié en 2007 par l’asbl Coren avec le soutien du Ministre wallon de l’Environnement. Les enjeux de l’ « Agenda 21 » scolaire s’articulent autour de trois engagements inter-reliés les uns aux autres : travailler pour la qualité de l’environnement et le bien-être de la communauté scolaire ;  construire un processus participatif, et initier des activités et projets d’éducation au développement durable. Il n'existe pas de modèle d'« Agenda 21 » dans les écoles puisque le développement durable part de situations locales, des acteurs, de leurs attentes et de leurs visions de l'école. Ainsi, chaque « Agenda 21 » scolaire sera propre à chaque école selon ses objectifs, ses motivations et les moyens dont elles disposent.  Afin de systématiser les actions réalisées et les inscrire dans la durée, Coren propose une méthodologie basée sur le principe d’amélioration continue avec une labellisation. Initier et faire vivre une dynamique « Agenda 21 » scolaire porte sur un engagement de 3 ans minimum. L’établissement scolaire engagé dans la démarche « Agenda 21 » scolaire remet un dossier de candidature à la labellisation qui est examiné par des auditeurs externes. Outre l’évaluation, le rôle des auditeurs est surtout de susciter la réflexion au sein de l’école et relancer la dynamique interne. Les dossiers et rapports d’audits des écoles sont présentés à un jury d’experts qui valide l’octroi de label renouvelable annuellement. Le niveau d’intégration du développement durable dans chaque école se matérialise par une, deux ou trois planètes visibles sur le label. Pour en savoir plus
Posté le 19/12/2011
Parution de l'ouvrage Le développement durable en Pays de la Loire - enjeux, pratiques et perspectives
Quelques mois avant la Conférence internationale des Nations-Unies sur le développement durable, le Comité 21 dresse un bilan des enjeux et des actions engagés en Pays de la Loire, à travers un ouvrage présenté le 2 décembre, à l’Hôtel de Région. Plus de 250 acteurs du développement durable y étaient réunis. Au fil des pages, le lecteur y découvre un autre visage de la région, celle des acteurs engagés qui ont à coeur d’explorer de nouvelles voies, concrètes et optimistes. A travers cet ouvrage, c’est donc une vision positive du développement durable qui se dessine en Pays de la Loire, dans des domaines très variés comme le recours aux transports collectifs et aux circulations douces, la recherche d’une plus grande efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables, le développement d’une économie solidaire, éthique et responsable ou encore l’installation d’un dialogue pérenne entre les différents acteurs du territoire. Ces 200 initiatives présentées dans l’ouvrage restent toutefois trop souvent isolées et ne s’articulent pas
suffisamment les unes avec les autres. Le Comité 21 préconise ainsi de renforcer la convergence entre les
actions individuelles et collectives, autour d’objectifs ambitieux. Cet ouvrage a été réalisé en collaboration avec le Conseil régional des Pays de la Loire et avec le soutien de la Caisse des dépôts, de la Banque Populaire Atlantique et de GRDF. Yoann Chagnaud - chagnaud@comite21.org
Posté le 12/12/2011
9èmes Rubans du développement durable : 18 collectivités labellisées
Les Rubans du développement durable labellisent, chaque année depuis 2003, des collectivités territoriales qui intègrent efficacement le développement durable dans l’ensemble de leurs politiques, mettant en oeuvre des actions significatives, innovantes ou exemplaires. En 2011, le 30 novembre dernier au Sénat, ce sont ainsi sept nouvelles collectivités qui sont labellisées : Besançon (25), Saint-Egrève (38), Saint-Priestsous-Aixe (87), l’Agglomération de Cergy-Pontoise (95), la Ville de Saint-Étienne et Saint-Etienne-Métropole (42), le Conseil général de la Martinique (972) et le Conseil régional des Pays de la Loire. Le label est décerné aux collectivités territoriales pour une durée de deux ans. Il peut être renouvelé à la demande de la collectivité précédemment labellisée, si la vitalité de sa démarche est toujours démontrée. Cette année, onze labels sont renouvelés : Ayen (79), Blanquefort (33), Clermont-Ferrand (63), Grenoble (38), Mérignac (33), Sainte-Suzanne (97), la Communauté de communes des Véziaux d’Aure (65), la Communauté de communes du Pays des Herbiers (85), le Syndicat intercommunal d’assainissement de Valenciennes (59), le Conseil général de la Gironde (33), le Conseil général de l’Hérault (34). Ce renouvellement du label souligne la continuité de la démarche, le souci permanent de mobilisation et d’innovation, la qualité des actions réalisées et l’esprit d’amélioration continue. Cette opération reconnue comme une référence par les collectivités, est animée par l’Association des maires de France, l’Association des maires de grandes villes de France, le Comité 21 (le Comité français pour le développement durable) et Dexia. Elle est soutenue par la plupart des acteurs nationaux représentatifs du secteur local, ainsi que par des organismes spécialisés dans les enjeux du développement durable sur les territoires. Cette année, la Caisse des Dépôts, GDF SUEZ et Eiffage ont rejoint l’opération.
www.rubansdudeveloppementdurable.com
Communiqué de presse
Dossier de presse
Infos 21 spécial Rubans du développement durable 2011
Posté le 05/12/2011
Réservé aux adhérents du Comité 21 : 8 décembre - rendez vous EDD « Le Plan vert, une opportunité pour renforcer l’ancrage territorial des acteurs locaux »
Dans le cadre de ses rendez-vous Education au développement durable, le Comité 21 organise le deuxième groupe de travail sur « le Plan vert, une opportunité pour renforcer l’ancrage territorial des acteurs locaux ». Le premier groupe a eu lieu au 13 octobre 2010 et avait donné lieu à l’élaboration d’une fiche repère. Le rendez-vous du 8 décembre sera l’occasion de faire le point sur les actualités du Plan vert, d’échanger autour d’initiatives concrètes menées en partenariat par des établissements d’enseignement supérieur avec des acteurs de leur territoire, et de présenter la prochaine Note 21 du Comité 21 consacrée à ce sujet. Avec la participation de : Jacques Bregeon, président de l’Ecole des métiers de l’environnement (EME), directeur d’études et recherche à l’ESCEM et membre du groupe Labellisation CPU-CGE ; Pauline Reybier, présidente du REFEDD ; Philippe Gaudin, responsable développement durable de SUPMECA et Julien Fonté, chargé d’actions au Conseil général de Seine-Saint-Denis ; Philippe Mustière, responsable de l’enseignement en communication et en charge de la mission « Culture » et du projet BRIO à l’Ecole Centrale de Nantes et une intervention d’Audencia. Anne Lemaire – lemaire@comite21.org
Posté le 15/11/2011
www.toutsurlenvironnement.fr : le premier portail d’accès à toute l’information publique environnementale renforce son contenu territorial
Alors que 65% de la population est demandeuse d’information environnementale, le portail internet toutsurlenvironnement.fr, mis en ligne en juillet 2009, rassemble les informations publiques environnementales de près de 160 adhérents (services de l’État, établissements publics, agences…) représentant ainsi plus 30 000 ressources accessibles. Disponibles suivant plusieurs entrées (par milieu, thème, secteur d’activité et territoire), ces documents sont de tout type : bases de données environnementales, cartes, liens vers des pages web sur l’écologie, documents multimédia, rapports et publications … Au-delà des données principalement référencées par des organismes nationaux, ce portail, pour prendre toute la mesure de ses ambitions, doit offrir davantage d’informations territorialisées (qualité de l’eau, de l’air, gestion des déchets…), au plus proche des préoccupations des citoyens. Le Comité 21 est adhérent au Portail toutsurl'environnement.
Posté le 21/10/2011
Publication du Cahier n°5 de l’Observatoire national des Agenda 21 : Réaffirmer les priorités sociales du développement durable
L’Observatoire national des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable vient de publier son Cahier n°5, dédié à la place des priorités sociales du développement durable. Le cahier propose un bilan de la prise en compte de l’aspect social dans les politiques territoriales de développement durable ainsi que ses évolutions possibles mais aussi des modalités d’actions pour mettre l’humain au cœur de ces politiques. Il est le fruit du dialogue de l’Observatoire avec ses partenaires et plus largement avec les acteurs du développement social des territoires : entretiens avec des experts et des acteurs, organisation d’un atelier en novembre 2010 à Lille, recueil et analyses de bonnes pratiques… Le Cahier capitalise et prolonge les échanges, s’appuyant sur les contributions des partenaires multiples, et a permis d’impulser un travail national sur la cohésion sociale et les Agenda 21, sous l’égide du Ministère du développement durable, et en partenariat avec les collectivités locales et acteurs de terrain. Il s’inscrit dans la mission de l’Observatoire national des Agenda 21 locaux, créé en 2006 par le Ministère du développement durable, l’AMF, 4D et le Comité 21 pour être une plateforme d’information et d’échanges sur les pratiques territoriales de développement durable. Pour télécharger le Cahier
Posté le 23/09/2011
Retrouvez Infos 21 spécial Agenda 21 dans le nouveau CDURABLE.info
Le Comité 21 et l'Agende M&C ont souhaité collaborer  et diffuser périodiquement une synthèse de leur actualité.
Retrouvez la dernière lettre CDURABLE.info avec les actualités Coopération internationale du réseau d'adhérents du Comité 21 : http://cdurable.info/

Lancé en 2005 par l'Agence M&C, CDURABLE.info sélectionne chaque jour l’essentiel de l’actualité du développement durable pour aider ses 500.000 visiteurs par an à comprendre comment agir ensemble en acteur du changement. Avec plus de 2 500 articles actualisés, CDURABLE.info est devenu une source d'information fiable et indépendante, dont la légitimité et la pertinence ne cessent de croitre. Gratuit, CDURABLE.info s'adresse à tous les acteurs : citoyens, responsables d'associations ou d'entreprises, journalistes, élus ou agents de la fonction publique. Economie, social, environnement, gouvernance, mais aussi média, livres, salons, films, l'essentiel du développement durable est sur CDURABLE.info.  et recevez gratuitement chaque semaine la sélection de d'infos essentielles :  Abonnez-vous à la liste CDURABLE.info
Posté le 20/06/2011
Intervention du Comité 21 sur les Agenda 21 scolaires en région Centre
La Région Centre, le CRDP et la DRAAF ont organisé le 12 mai 2011 à Orléans une conférence-débat sur le thème "En marche vers l'Agenda 21, comment mettre en place un Agenda 21 scolaire ?". Elle a été animée par Christian Peltier, animateur national Education au développement durable dans les établissements scolaires au ministère de l’Agriculture et Christine Delhaye, responsable de l’information et de l’education au développement durable, au Comité 21.
"-S’engager dans une démarche Agenda 21, c’est prendre rendez-vous avec un 21°siècle complexe, un siècle de défis pour l’humanité et pour notre planète.
-Comment concilier le besoin de retisser le lien entre nous, notre appétit de confort, notre curiosité, dans le partage et le respect des ressources humaines et naturelles qui toutes ont des limites ?
L’Agenda 21 scolaire :
- donne des perspectives à un établissement pour entrer dans le XXI° siècle...
- aide à trouver des réponses au changement climatique, au fonctionnement de la démocratie et à la lutte contre les exclusions.
- Y travailler dans les lycées paraît une évidence dans cet espace qui fait société entre jeunes et adultes...passerelle vers la vie adulte.
-Il faut être conscient qu’on peut le faire ... que c’est un « moment de bonheur pour réapprendre à vivre ensemble".
-Une approche sociocritique paraît néanmoins nécessaire.

-Dans le cadre du dispositif « Lycéen citoyen » du Conseil régional Centre, les lycéens "font du développement durable en le sachant, en le disant, en le faisant savoir".
-La démarche d’Agenda 21 s’impose pour fédérer, pérenniser les actions d’Education au Développement Durable".
La conférence est en ligne sur le site des Voix de l’école
Posté le 06/06/2011
La Tribune : dialogue, les facteurs clés du succès
Dans la Tribune, Dorothée Briaumont, directrice du Comité 21, propose pour une stratégie gagnante RSE, le dialogue avec ses parties prenantes.
A télécharger
Posté le 20/05/2011
Le Comité 21 est partenaire du dispositif Acteurs du Paris Durable
La ville de Paris, avec le soutien de Graines de changement, lance le 28 avril un dispositif innovant pour mettre en valeur les éco-actions exemplaires mises en place sur son territoire, les démultiplier et en susciter de nouvelles. Intitulé « Acteurs du Paris Durable », le dispositif est accompagné d’un site internet du même nom permettant ainsi de valoriser les éco-actions réalisées par tous type d’acteurs habitant à Paris (particuliers, entreprises – PME et TPE-, associations, commerces, établissements scolaires, administrations, artistes..). L’éco-action doit avoir un bénéfice environnemental collectif, s’inscrire dans une démarche de changement, être incitative, susceptible d’être reproduite et, si possible, innovante. De nombreuses éco-actions ont déjà été identifiées telles que : aménager des locaux de manière durable ; installer un compost collectif ; créer une initiative de troc ; mettre en place une alimentation responsable dans les restaurants collectifs ; organiser un événement public éco-responsable ; opter pour des modes de transport durable ; améliorer la qualité de vie de ses salariés. Pour participer, il faut remplir une fiche éco-action dans laquelle trois étapes sont proposées : organiser la réalisation de l’éco-action ; argumenter afin de convaincre les interlocuteurs et motiver les parties prenantes ; recommander et conseiller le financement de l’éco-action afin de réduire le coût. www.acteursduparisdurable.fr
Dossier de presse
Affiche
Posté le 28/04/2011
Une carte de France des Agenda 21 disponible sur le nouveau site www.agenda21france.org du Comité 21
Le 25 janvier 2011, le Comité 21 lance un nouveau site portail consacré à tous les Agenda 21 (www.agenda21france.org) : de territoires, scolaires, d’associations, de PME-PMI, de famille… Ces démarches n’auront plus de secret pour vous ! A ce jour, 747 initiatives figurent sur une carte dynamique,  actualisée en direct.

Aujourd’hui, les acteurs du développement durable sont de plus en plus nombreux à s’engager dans un Agenda 21 (une stratégie et un plan d’actions partagés pour mettre en œuvre le développement durable dans leur territoire). Ils ont donc besoin d’un outil pratique diffusant en direct la dynamique des Agenda 21 en France afin de valoriser leur démarche, repérer les bonnes pratiques sur leur territoire, faciliter la mise en réseau et connaître les partenaires engagés.

Le Comité 21 est reconnu au niveau national pour son action de promotion et de déploiement des Agenda 21. S’appuyant sur quinze ans d’expérience, il propose un nouveau site-portail avec trois entrées : « Agenda 21 de territoires » « Agenda 21 scolaires » « Autres Agenda 21 ».

La grande nouveauté du site réside dans une cartographie interactive des démarches et des initiatives. Il permet aujourd’hui de :
-identifier les initiatives et les acteurs Agenda 21 du territoire avec une fiche d’identité par démarche (localisation, taille, date de lancement, méthodologie, etc.),
-s’informer sur l’actualité, les avancées des démarches et les actions réalisées, par département ou région, en France mais aussi à l’international,
-télécharger de nouveaux outils méthodologiques,
… et surtout valoriser les démarches de développement durable sur la carte de France !  

Agenda21france.org constitue donc un excellent outil de mutualisation, de valorisation et de veille pour tous les acteurs et partenaires engagés dans des Agenda 21 : les collectivités territoriales, les acteurs de l’éducation, les ONG et les associations, les entreprises, les organismes publics, ainsi que pour les médias, également en demande d’initiatives concrètes sur ce sujet. Il permet par ailleurs aux citoyens de se repérer sur l’actualité du développement durable en France et de s’informer sur les actions concrètes du territoire. Il contribue à la mobilisation des habitants et à leur implication dans la construction du développement durable dans les territoires.
Alors rendez-vous sur www.agenda21france.org pour référencer les démarches et augmenter le compteur des Agenda 21 en France !
Posté le 25/01/2011
www.vousnousils.fr : Quel bilan pour les Agenda 21 scolaires ?
Posté le 21/01/2011
Lancement de la 3ème édition d’EcoleNature sur la forêt
L’assemblée générale des Nations Unies a proclamé 2011 année internationale de la forêt. Pour aider les enseignants à valoriser cette thématique dans les classes de primaire, l’association Alliance Carton Nature a axé la 3ème  édition de son opération phare, EcoleNature, sur le rôle primordial de la forêt. Grâce à un kit pédagogique téléchargeable gratuitement sur le site  www.ecolenature.fr et ce tout au long de l’année scolaire, les enseignants pourront accompagner les élèves dans l’acquisition d’un comportement responsable et solidaire face aux problématiques environnementales. Les élèves auront également la possibilité de mettre à profit leur esprit créatif en participant au concours de création d’œuvres en briques alimentaires sur le thème de « la forêt ». Le Comité 21 est partenaire depuis le lancement du concours et participe au jury.
 
 


>> Télécharge le communiqué
Posté le 20/01/2011
La boîte à outils Agenda 21 du Comité 21 pour ses adhérents
Le Comité 21 met à disposition de ses adhérents une boîte à outils d'aide à l'élaboration, à la mise en oeuvre et à l'évaluation d'un Agenda 21 de territoire. Elle comprend plus de 130 documents pour comprendre la démarche, mobiliser les partenaires du territoire, s'inspirer d'expériences françaises et étrangères, faciliter la mise en oeuvre du projet : documents conçus spécifiquement par le Comité 21 (PowerPoint explicatifs, fiches techniques, modèles à compléter, guides méthodologiques, publications et comptes-rendus de groupes de travail ...) et bonnes pratiques recueillies auprès de 80 collectivités de tous types. L'organisation de la boîte à outils suit les étapes d'élaboration et de mise en oeuvre de l'Agenda 21, et a vocation à s'enrichir dans le temps en fonction des besoins et des bonnes pratiques issues des collectivités. N'hésitez pas à faire part de vos besoins et de vos bonnes pratiques auprès du Comité 21 ! Retrouvez le sommaire détaillé de la boîte à outils sous l'espace adhérent du Comité 21.
Posté le 03/01/2011
2ème édition du Challenge Green TIC Campus
Fondaterra et SFR lancent la 2e édition du Challenge Green TIC Campus afin que les étudiants imaginent des solutions innovantes s’appuyant sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour un campus plus durable. Avec plus de 2 millions d’étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur et des universités représentant près d’un tiers du parc immobilier public français, les campus représentent un enjeu important en termes d’impact sur l’environnement. C’est donc aux étudiants que Fondaterra et SFR donnent les moyens d’agir et d’être force de proposition pour rendre leur campus plus durable. Les inscriptions se prologent jusqu'au 31 janvier 2011 et les équipes lauréates remporteront des voyages d’études et parmi celles-ci, l’équipe qui se verra décerner le Grand Prix recevra une dotation de 10000 euros pour mettre en œuvre son projet. L’an dernier, la première édition de Green TIC Campus a permis à deux projets innovants de voir le jour : l’un sur la réduction du gaspillage alimentaire et l’autre sur l’efficacité énergétique dans les universités.urable. Les étudiants pourront constituer des équipes pluridisciplinaires et imaginer des solutions innovantes en s’appuyant sur toutes les possibilités offertes par le numérique (applications mobiles, smartphones, netbook ou encore réseaux intelligents/sociaux). Le Comité 21 soutient le concours en participant au jury. Pour participer : www.greentic-campus.com 


Posté le 22/12/2010
La 3ème édition d’EcoleNature est lancée !
Pour la 3ème année consécutive l’opération EcoleNature, initiée par l’association Alliance Carton Nature, adhérent du Comité 21, accompagne les enseignants dans leur action de sensibilisation au tri et au recyclage des briques alimentaires. Cette opération, menée dans plus de 350 écoles primaires l’an dernier, permet aux enfants d’acquérir un comportement responsable et solidaire face aux problématiques environnementales grâce au kit pédagogique développé pour l’opération et téléchargeable gratuitement sur le site EcoleNature. Cette plateforme d’informations et d’échanges offre des renseignements relatifs au recyclage de la brique alimentaire et des suggestions d’ateliers pour aider les enfants à devenir de vrais écocitoyens. Ouverte toute l’année aux inscriptions, les enseignants sont également libres de choisir les activités et fiches pédagogiques qu’ils souhaitent développer en classe dans le cadre de l’opération. Les élèves auront la possibilité cette année de mettre a profit leur esprit créatif en participant au concours de création en briques sur le thème de « la forêt » et en intervenant lors d’une émission de radio sur l’environnement en partenariat avec Néoplanète. Le Comité 21 est partenaire de l'opération et fait parti du jury. Pour en savoir plus

>> Télécharge le communiqué
Posté le 22/11/2010
Les Lauréats de la 2ème édition d’EcoleNature
La 2ème édition de l'opération EcoleNature, organisée par Alliance Nature Carton et visant à sensibiliser les élèves de primaire à l'importance du geste de tri des emballages, vient de se clôturer avec l'annonce des résultats du concours «Maisons du monde ». Parmi plus d'une centaine d'oeuvres réalisées à partir de briques alimentaires, l'école Simone de Beauvoir à Saint-Fons (69), est arrivée en tête du concours. Le jury d'EcoleNature a été  enthousiasmé par le travail fourni par les élèves et par  l'originalité de cette « Maison dans les arbres », haute de près de deux mètres. Composé des partenaires de l'opération, dont le Comité 21, le jury s'est réuni le 15 juin pour désigner le gagnant de l'édition 2009/2010 d'EcoleNature. Les créations ont été jugées sur les trois critères suivants : l'esthétisme des oeuvres, la créativité des élèves et le message diffusé. Pour récompenser l'implication des élèves dans le projet, Alliance Carton Nature offrira aux 10 premières classes des cadeaux en lien avec l'environnement, dont certains issus du recyclage de la brique alimentaire. www.ecolenature.fr

>> Consulter le document
Posté le 18/06/2010
EcoleNature 2010 : partenariat avec Néoplanète
Trois mois après le lancement d'EcoleNature, en partenariat avec le Comité 21, près de 300 écoles ont déjà choisi de participer à ce projet de sensibilisation au tri et au recyclage des briques alimentaires. Afin de donner encore plus d'ampleur à l'opération, Alliance Carton Nature et Néoplanète s'associent pour offrir aux enfants la possibilité de participer à une émission de radio dédiée au développement durable. Yolaine de la Bigne, fondatrice-directrice de Néoplanète, rejoint l'aventure EcoleNature pour transmettre aux enfants sa passion pour l'environnement. Pour la première fois, la parole sera donnée aux enfants lors d'une émission radio animée par des chroniqueurs spécialistes de l'environnement. Les élèves participeront à un jeu de questions/réponses sur le développement durable et feront partager leurs astuces pour la protection de la planète au quotidien. Les interventions des élèves seront diffusées tout au long de l'opération sur la web radio de Néoplanète, accessible sur le site www.neoplanete.fr. Cette émission permettra également de présenter les actions réalisées par les élèves depuis le début de l'année scolaire dans le cadre d'EcoleNature. Les écoles ont jusqu'au 28 mai 2010 pour envoyer les photos de leurs créations qui seront publiées sur le site internet de l'opération. Les enseignants souhaitant participer aux concours et télécharger gratuitement le kit pédagogique peuvent s'inscrire à l'opération tout au long de l'année scolaire et consulter le site www.ecolenature.fr pour toute information complémentaire.

 

 

>> Consulter le document
Posté le 06/01/2010
Le Comité 21 aux Assises nationales EEDD à Caen
Le Comité 21 a participé aux deuxièmes Assises nationales de l'éducation à l'environnement vers un développement durable qui ont eu lieu à Caen, les 27-28-29 octobre 2009, organisées par le CFEEDD. Plus de 900 participants ont échangé sur les freins et les leviers de l'EEDD et ont identifié de nombreuses recommandations. Le 27 octobre, le Comité 21 a présidé un atelier d'immersion sur la contribution des entreprises à l'éducation au développement durable et, les 28 et 29, un atelier de production sur les relations entre entreprises et associations en matière d'éducation à l'EDD. Les Assises se sont clôturées avec la signature par 28 organismes (état, collectivités, associations, entreprises) pour la création d'un espace de concertation de l'EEDD qui, selon le Comité 21, doit permettre l'élaboration d'une politique nationale pour l'éducation à l'environnement et au développement durable. http://assises-eedd-2009.fr/ Reportages France 3

>> Message lu au nom de Valérie Létard, Secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat
>> Appel des participants aux Assises nationales à Caen Basse-Normandie
Posté le 02/11/2009
Education à l'environnement et au développement durable : yes, we Caen !
Le 29 octobre, à Caen, dans le cadre des deuxièmes Assises nationales de l'EEDD, le Comité 21, au côté de 27 partenaires*, a signé l'acte de lancement d'un espace national de concertation pour l'Education à l'environnement et au développement durable (EEDD).

Dans la plupart des régions, les acteurs de l'EEDD (associations, institutionnels, collectivités, entreprises) s'organisent pour coordonner leurs stratégies et leurs actions. En s'appuyant sur ces initiatives locales, les acteurs nationaux (Etat, réseaux de collectivités et d'associations, syndicats et entreprises) reconnaissent l'importance de travailler en partenariat et se sont engagés à créer un espace de concertation à l'échelle nationale. Il a pour objectif de renforcer la prise en compte de l'éducation à l'environnement et au développement durable par l'ensemble des acteurs, nationaux et locaux, dans la continuité des travaux des 64 Assises territoriales, des Assises nationales 2009 et de la Stratégie nationale du développement durable 2009-2013. Cette initiative a été soutenue par le Comité 21 au sein des diverses instances nationales auxquelles il participe (Collectif français pour l'EEDD, Comité français de la décennie de l'éducation pour le développement durable de l'Unesco et Grenelle de l'environnement). Depuis 2005, le Comité 21 incite tous ses adhérents à se mobiliser pour l'éducation au développement durable. Il a notamment réalisé une étude sur la contribution des collectivités et travaille actuellement sur celle des entreprises. Il associe dans tous ses travaux les acteurs associatifs. Le Comité 21 espère vivement que cet espace de concertation permettra la mise en œuvre d'une politique nationale de l'EEDD, mettant ainsi la France au niveau des Etats les plus avancés de la Décennie des Nations Unies de l'éducation pour le développement durable.
Retrouvez les temps forts des Assises nationales de l'EEDD : http://assises-eedd-2009.fr/
Erratum : les Parcs naturels régionaux sont bien des collectivités territoriales et ils appartiennent à la sphère des autorités publiques locales et non à celle de la société civile comme inscrit dans le document cadre.

>> Communiqué
>> Document cadre signé
Posté le 30/10/2009
187Initiatives d'établissements
Evénements
Outils pour agir
  • Etude CAMPUS FOOTPRINT : une première en France pour mesurer l’impact socio-économique et environnemental des campus français
  • Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale
  • UVED : inscriptions ouvertes pour le MOOC sur Causes et enjeux du changement climatique