Le Comité 21 en action
La newsletter du Comité 21 vient de sortir sur l'ODD 17 Partenariats
Pouvez-vous nous rappeler la mission du Rameau et son périmètre d'action, autour des alliances innovantes au service du bien commun, en lien avec l’ODD17 « Partenariats pour la réalisation des objectifs » ?

 Face aux fragilités grandissantes sur leur territoire, 69% des Français, 81% des dirigeants d’entreprise, 86% des responsables associatifs, et 87% des maires plébiscitent des alliances innovantes pour réduire les fragilités et inventer de nouveaux moteurs de croissance et d’emplois*. Ce « devoir d’alliances » n’est pas seulement un besoin, c’est une réalité en construction. 76% des maires considèrent que leur territoire est entré dans une dynamique de co-construction… mais 46% d’entre eux ne savent pas comment faire concrètement. Depuis 2006, Le Rameau observe ce mouvement. Il mène des expérimentations innovantes pour comprendre les leviers et les freins au développement d’alliances innovantes au service du bien commun. Capitalisés, modélisés et rendus accessibles en « open source », ces travaux sont mis à disposition des organisations et des territoires, en partenariats avec les institutions et les réseaux concernés. Mentionnons en particulier trois enjeux : le changement d’échelle de l’innovation sociétale, la co-construction territoriale, et l’émergence de modèles socio-économiques hybrides.  

Quels sont les enjeux principaux de partenariats que vous identifiez ? Pouvez-vous nous donner quelques exemples de projets innovants multi-acteurs développés dans des territoires ?
 

Après une décennie de recherche empirique, les résultats démontrent que les impacts des partenariats stratégiques sont concrets. Performance des organisations impliquées, accélération de l’innovation sociétale & territoriale, et accroissement de la confiance en sont les fruits. Concernant la performance, l’exemple marquant est l’AFM Téléthon : sans l’engagement des Français, mais aussi des scientifiques, des acteurs publics et des entreprises, la France ne serait pas leader mondial des biothérapies génétiques et cellulaires. Grâce à un modèle partenarial innovant, le 1er laboratoire pharmaceutique d’intérêt général au monde est en cours de construction sur Evry. Concernant l’innovation, l’action radicalement novatrice du fonds d’innovation AG2R LA MONDIALE est exemplaire en matière de soutien au changement d’échelle de l’innovation sociétale. Au-delà du financement, il s’agit d’accompagner très concrètement les projets à très forte utilité sociétale, et de co-construire avec eux. La Caisse des Dépôts s’inspire de cette initiative pour proposer un nouveau dispositif collectif. Concernant la confiance, c’est sur les territoires que les impacts de la co-construction sont les plus visibles. La dynamique « Agir ensemble à Charenton & à Saint Maurice (94) » en est une illustration. Sur deux communes de 45.000 habitants, c’est plus de 150 dirigeants d’organisations – associations & entreprises – qui se mobilisent pour bâtir ensemble des actions concrètes au service des enjeux de leur territoire.    

Quelle dynamique à mettre en place pour développer de nouveaux modèles de partenariats ? Quelles recommandations préconisez-vous afin de déployer des solutions innovantes pour la réussite de l’Agenda 2030 ?


  L’ODD 17 est déjà une réalité en France, sachons l’observer et la promouvoir. Elle est très incarnée dans les territoires. Pour favoriser et amplifier ce mouvement, trois conditions sont essentielles :
-          Valoriser les partenariats existants et les écosystèmes qui les facilitent. La France est en cours de rattrapage de son retard dû à un cloisonnement particulièrement fort entre les mondes. Appuyons-nous sur les pratiques des pionniers pour accélérer.
-          Reconnaitre un « droit d’expérimentation partenariale » pour limiter les risques que prennent les partenaires. Aujourd’hui, les freins techniques – juridiques, sociaux, fiscaux et d’accès au droit commun – sont très lourds pour les partenariats stratégiques. Il convient d’offrir un cadre adapté au développement des alliances innovantes.
-          Accompagner les organisations et les territoires avec des démarches adaptées à leurs objectifs et à leur maturité. Il n’existe pas de « solution miracle », mais au contraire une diversité de formes de co-construction. Elle permet à chacun de découvrir progressivement la valeur ajoutée partagée d’une telle dynamique. Donnons-nous collectivement les moyens d’accompagner ce mouvement. Soulignons en particulier le rôle structurant du Comité 21.
(Ré)enchantons le monde ! Des solutions existent pour relever nos défis collectifs, et la co-construction est une méthode efficace. Sachons donc redonner espoir dans notre capacité collective à répondre aux enjeux de ce début de XXIème siècle.  
* Etudes PHARE de l’Observatoire des partenariats auprès des citoyens, des maires, des associations et des entreprises (COMISIS – OpinionWay, 2015-2016) www.lerameau.fr/

A lire

Posté le 29/06/2017
187Initiatives d'établissements
Evénements
Outils pour agir
  • Etude CAMPUS FOOTPRINT : une première en France pour mesurer l’impact socio-économique et environnemental des campus français
  • Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale
  • UVED : inscriptions ouvertes pour le MOOC sur Causes et enjeux du changement climatique