Le Comité 21 en action
Découvrez la newsletter du Comité 21 spécial ODD4 - Education
Avec 3 questions à ...
Bernard Combes
, Chargé de l’information, section EDD et Margarete Sachs-Israel, Division pour l'appui et la coordination de l'agenda Éducation 2030, UNESCO
Pouvez-vous nous présenter les missions et travaux de l'Unesco et plus précisément de la section Education au développement durable, dans le cadre de l'Agenda mondial 2030 ?

L'UNESCO coordonne le Programme d'action global[1] pour l'EDD à travers 5 domaines d'action prioritaire : renforcer les politiques; transformer l'environnement d'apprentissage et d'enseignement ; renforcer les capacités des éducateurs et formateurs; mobiliser les jeunes ; accélérer les solutions durables au niveau local. L'UNESCO a lancé une série de colloques[2] sur l'avenir de l'EDD, et contribue à l'évaluation des progrès accomplis pour la cible 4.7[3]. Elle veillera ainsi à ce que l'EDD reste au premier rang des efforts pour assurer un développement durable dans le monde. En effet, l'EDD, c'est nous permettre de relever les défis mondiaux actuels et futurs de façon constructive et créative et de bâtir des sociétés plus durables et plus résistantes.

Quels sont les grands enjeux que vous identifiez pour atteindre les objectifs du l'ODD4 ? Quels sont les partenariats sur lesquels l'UNESCO s'appuie pour faciliter la mise en oeuvre de cet ODD ?


Le Rapport mondial de suivi de l'éducation 2016[4] démontre clairement que si les choses continuent comme actuellement, nous n'atteindrons pas l'ODD4 d'ici à 2030. Le véritable enjeu est au niveau des pays. Les gouvernements ont la responsabilité première de la réussite de l'Agenda 2030. Les principaux défis à relever sont la nécessité de renforcer les capacités, le manque de données et d'informations et la nécessité d'un financement accru, plus efficace et équitable pour l'éducation.

L'UNESCO a aligné son programme[5] pour aider les pays à réaliser l'ODD 4[6], et suivre leurs efforts, par le biais de partenariats multipartites, d'alliances stratégiques et d'une harmonisation des activités des partenaires. À cette fin, l'UNESCO s'appuie sur divers mécanismes : le Comité directeur de l'Éducation 2030[7], des mécanismes régionaux et sous-régionaux, et la Consultation collective des ONG pour l'EPT[8]. D'autres partenaires comme le monde universitaire, le secteur privé, les organismes de jeunesse et les médias sont également appelés à apporter leur contribution.

Quels vont être les grands défis par rapport à cet ODD4 pour atteindre les cibles définies d'ici 2030, et plus particulièrement la cible 4.7 concernant l'éducation au développement durable ?

Mesurer l'impact des actions est un des enjeux de l'Agenda 2030. L'indicateur mondial[9] pour la cible 4.7 évalue dans quelle mesure l'EDD et l'éducation à la citoyenneté mondiale sont intégrées dans les politiques nationales d'éducation, les programmes scolaires, la formation des enseignants et les évaluations des élèves. Généraliser l'EDD notamment les pratiques et les actions innovantes pour apprendre à vivre ensemble de manière durable en est un autre. Le programme Éducation 2030 exige un engagement et une action soutenus et accrus des gouvernements et de tous les partenaires si l'on veut que la promesse mondiale d'assurer une éducation de qualité inclusive et équitable se réalise. Lire Infos 21 ODD4
Posté le 28/02/2017
187Initiatives d'établissements
Evénements
Outils pour agir
  • Etude CAMPUS FOOTPRINT : une première en France pour mesurer l’impact socio-économique et environnemental des campus français
  • Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale
  • UVED : inscriptions ouvertes pour le MOOC sur Causes et enjeux du changement climatique