Actualités des Agenda 21
Collectivités d’Outre-mer : l’Ifrecor lance un appel à projets pour la protection des récifs coralliens
Les candidatures pour la Palme Ifrecor (Initiative française pour les récifs coralliens) 2017, récompensant les élus d’Outre-mer menant des politiques de préservation et de gestion durable des récifs coralliens et des écosystèmes qui y sont associés, seront ouvertes dès le 4 septembre. Mis en œuvre par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le concours aura cette année pour thème "l’urgence d’agir : des actions novatrices en faveur des coraux, herbiers et mangroves". Le blanchiment des coraux touche un nombre important de territoires français ultramarins, qui abritent plus de 10% des récifs coralliens dans le monde. Ce phénomène pourrait à terme causer leur disparition, avec un effet dramatique sur les écosystèmes marins et terrestres. Les habitants de ces territoires seraient aussi fortement impactés, avec notamment une chute des stocks de poissons ayant de graves conséquences sur les secteurs économiques de la pêche et du tourisme. Le concours est ouvert aux élus de Martinique, de Guadeloupe/Saint-Martin, de Saint-Barthélémy, de la Réunion, de Mayotte, des Taaf (Terres australes et antarctiques françaises), de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna, et de la Polynésie française, dont la candidature doit être déposée avant le 15 octobre. Pour sa 6e édition, la Palme Ifrecor propose pour la première fois une dotation de 5 000 euros pour le lauréat. Pour en savoir plus
Posté le 28/07/2017
L’AFB incite les collectivités à réaliser leur Atlas de la biodiversité communale
L’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) lance un appel à manifestation d’intérêt auprès des communes, intercommunalités et parcs naturels régionaux français pour la réalisation d’un Atlas de la biodiversité communale. Créé en 2010, ce document consiste en une cartographie recensant les espèces faunistiques et floristiques sur un territoire communal. Il permet d’avoir une meilleure connaissance de la répartition de la biodiversité, tant au niveau local que national, et d’identifier les zones concentrant un grand nombre d’espèces ou constituant un habitat pour une espèce rare. L’identification des zones naturelles à protéger est ainsi facilitée, afin de les intégrer aux documents d’urbanisme et d’y consacrer des actions de sensibilisation ou d’éducation à la biodiversité. L’Atlas constitue aussi une base pour le dialogue avec les acteurs locaux en vue de la préservation des espaces riches en biodiversité. Cet appel à manifestations d’intérêt a pour but de déboucher sur la création de 500 nouveaux Atlas de la biodiversité communale, grâce à une dotation de 5 millions d’euros. Les résultats de cet appel seront annoncés par l’AFB lors du séminaire national sur les Atlas de la biodiversité communale, qui se tiendra à Nancy du 20 au 22 septembre 2017. Pour en savoir plus
Posté le 25/07/2017
Les Escales d’été 2017 de Mérignac placées sous le signe de l’éco responsabilité !
Dans le cadre de son Agenda 21, Mérignac a fait le choix de l’éco responsabilité pour organiser ses futurs événements. En privilégiant notamment l’éco conception, la ville prend en compte la dimension environnementale et les impacts qui en découlent pour l’ensemble de l’organisation. Les Escales d’été 2017,  programmation culturelle gratuite et pour tous les publics, s’inscrit dans cette démarche d’éco responsabilité. Du 8 juillet au 19 août, organisateurs, artistes, traiteurs et festivaliers sont invités à limiter et trier leurs déchets via l’utilisation de produits compostables ou réutilisables, à repenser leur utilisation des contenants alimentaires ou encore à utiliser les toilettes sèches installées pour l’occasion. Par ailleurs, l’installation du lieu a mobilisé des acteurs de l’économie sociale et solidaire qui ont réutilisé du mobilier, tandis que les traiteurs fournissent des produits variés et issus de l’agriculture biologique. Pour en savoir plus
Posté le 19/07/2017
Villenave d'Ornon lance son Agenda 21 seconde génération
Dans le cadre du lancement de son second Agenda 21 pour l’horizon 2020, Villenave d’Ornon organise le 8 avril 2017 la première édition des « Rendez-vous durables. » Au cœur d’un contexte de transformation territoriale, la ville cherche à accentuer les actions pour la qualité de vie des habitants et le bien vivre ensemble. L’enjeu est aussi de préserver et de valoriser les particularités du territoire, qui forgent son identité et son dynamisme. A travers ces rendez-vous, les participants sont encouragés à devenir des « consomm’acteurs » sensibilisés au développement durable. Des ateliers gratuits seront ainsi animés par des partenaires de la Ville, pour initier aux éco gestes, à la construction de jardinières à partir de palettes, élaborer ses propres produits ménagers, créer des objets à partir de matériaux de récupération ou encore sensibiliser à une alimentation responsable et à la pratique du vélo chez les enfants. Ensuite, l’Agenda 21 deuxième génération sera présenté, suivi de la projection du film « Demain. » Pour en savoir plus
Posté le 03/04/2017
Ouverture du club ViTECC aux collectivités territoriales
Actif depuis 2008, le club ViTECC est coordonné par I4CE - Institute for Climate Economics fondé par la Caisse des Dépôts et l’AFD - en partenariat avec Météo France et l’ONERC (Ministère de l’Environnement). Il est devenu un lieu privilégié d’échanges et de débats non partisans entre décideurs territoriaux et offre une expertise reconnue sur les impacts du changement climatique et les mécanismes de financements innovants des politiques énergie et climat. Pour continuer de mener à bien leur mission d'accompagnement de la mise en œuvre de la transition énergétique et renforcer les compétences des territoires, les partenaires du Club ont décidé de faire évoluer le modèle du Club ViTECC en proposant aux collectivités territoriales un accès libre au Club. Toutes les collectivités souhaitant rejoindre le Club ou simplement en savoir plus sur cette dynamique collective sont invitées à la prochaine réunion qui se tiendra le 4 avril à Paris, durant laquelle trois thèmes seront abordés : le tourisme et le changement climatique, la certification des projets urbains durables, et les liens entre transition numérique et transition énergétique. Pour en savoir plusCécile Bordier.
Posté le 22/03/2017
L’IRG publie l’étude « Co-construire un projet territorial de développement durable : comment redonner du sens et de l’efficacité aux Agendas 21 ? »
L’Institut de Recherche et de débat sur la Gouvernance (IRG) a publié en février 2017 son étude « Co-construire un projet territorial de développement durable : comment redonner du sens et de l’efficacité aux Agendas 21 ? », à laquelle le Comité 21 a contribué. Cette étude propose des pistes de réflexion et des recommandations pour renforcer la mise en œuvre de l’Agenda 21, alors que le rôle des collectivités territoriales n’a jamais autant été reconnu pour mettre en œuvre la transition écologique et énergétique. Par naturelle continuité, l’Agenda 21 peut désormais constituer un instrument de déclinaison locale des Objectifs de Développement Durable. Au cœur du plaidoyer et de l’activité du Comité 21 depuis plus de 20 ans, l’étude s’attarde sur l’importance d’une gouvernance partenariale, pierre angulaire des stratégies territoriales de développement durable. Fort de son expérience de réseau multi-acteurs, le Comité 21 est convaincu que les synergies entre tous les acteurs d’un territoire - institutions publiques, secteur privé, société civile, citoyens et élus – favorisent l’émergence et la pérennité de solutions durables, adaptées et performantes. Convaincu que les Agenda 21 permettent une véritable appropriation opérationnelle du développement durable par les acteurs et les territoires, le Comité 21 poursuit leur accompagnement et leur valorisation. L’enjeu majeur pour les Agenda 21 est aujourd’hui de déployer un portage territorial multi-acteurs, qui défende une vision commune du territoire, contribuant à l’Agenda 2030. Il s’agit enfin de pouvoir montrer la plus-value de cette méthodologie, ce que s’attache à faire le Comité 21. Pour en savoir plus
Posté le 28/02/2017
Forum Agenda 21 : CAP Excellence engagée pour diffuser le développement durable
En février, la Communauté d'agglomération CAP Excellence, en Guadeloupe, a organisé un Forum Agenda 21 itinérant, sur trois jours et dans les trois villes de son territoire : Pointe-à-Pitre, Baie-Mahault, les Abymes. Engagée depuis sa création en 2008 pour le développement durable, CAP Excellence a souhaité façonner son action autour de la politique de la ville, la rénovation urbaine, la création de liaisons et trames vertes et bleues, ou encore le sport. Le Forum vise le grand public, et en particulier les enfants, pour les sensibiliser au développement durable, mais également pour penser les politiques publiques au prisme notamment de leurs réflexions. Les échanges sur les cinq piliers du développement durable - adaptation au changement climatique, préservation de la biodiversité, cohésion sociale et solidarités, épanouissement des êtres humains et qualité de vie, productions et consommations responsables – sont retenus par des partenaires comme l’Ecole de la mer ou encore l’ONF. Ce moment participatif a constitué l’occasion pour les habitants de partager leur vision pour le futur de l’agglomération et d’être en ce sens forts de propositions. Des stands ont permis d’informer le public sur les enjeux du développement durable, appuyés de conférences, par exemple sur la biodiversité. Cette dernière est particulièrement riche en Guadeloupe, d’où l’importance de sensibiliser aux paysages marins notamment, comme la barrière de corail et la mangrove. Ces écosystèmes présentent un intérêt écologique majeur pour le bien-être, l’alimentation, mais jouent également un rôle protecteur contre les catastrophes naturelles. Pour en savoir plus
Posté le 21/02/2017
Appel à idées FICOL : l’AFD soutient les collectivités solidaires
L’agence française de développement (AFD) lance un appel à idées dans le cadre de la Facilité de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL), destinée à financer des projets dans les pays en développement. Chaque échelon de collectivités territoriales françaises peut déposer une candidature, du 31 mars au 15 juin 2017. L’initiative doit s’établir sur le territoire d’une collectivité territoriale étrangère unique, et peut concerner l’ensemble des thématiques liées au développement durable, avec un accent mis cette année sur la transition numérique et la lutte contre le réchauffement climatique. Les propositions visant des territoires où l’influence française est habituellement faible seront favorisées. Il est essentiel que les collectivités porteuses de projet soient en cohérence avec les orientations générales de l’AFD, et qu’elles fassent preuve d’autonomie dans la conduite du projet. Cet appel à idée doit aboutir à une convention pluriannuelle d’une durée maximale de trois ans signée entre l’AFD et la collectivité, avec un financement compris entre 200 000 et 700 000 euros, selon les besoins du projet et la situation économique du territoire concerné. Le début des projets est prévu pour le premier semestre 2018. Pour en savoir plus
Posté le 14/02/2017
L’agenda des solutions lilloises : des actions concrètes pour une ville bas carbone
Dans la continuité de ses deux Agenda 21 en 2001 puis 2010, et de son PCAET en 2008, la Ville de Lille lance l’Agenda des solutions lilloises, axé sur des enjeux phares du territoire, tels que la mobilité, l’alimentation, l’énergie et les déchets. Il propose, pour la période 2016-2020, 50 actions concrètes : le plan local de développement de l’ESS, le plan « alimentation, enfance, familles et modes de vie », l’événement de sensibilisation « festi’santé », des chantiers écologiques, ou encore l’opération « verdissons nos murs. » L’objectif est de mobiliser toujours plus d’acteurs, notamment sur les enjeux climatiques, pour lesquels la ville s’est particulièrement engagée depuis déjà quinze ans : défi Familles à énergie positive, labellisation Cit’ergie depuis 2014 et lancement de la « Médiation précarité énergétique », pour accompagner des familles dans leur démarche d’efficacité énergétique. La dynamique s’est poursuivie lors de la COP21, qui a donné l’opportunité à la Ville et au collectif régional « Dynamique climat » d’exposer les solutions lilloises concrètes pour le climat, nourrissant l’ambition de faire de Lille une ville « bas carbone. » L’Agenda des solutions sera régulièrement enrichi et fera l’objet d’un bilan d’avancement dans les rapports annuels de développement durable de la Ville de Lille.  Pour en savoir plus
Posté le 08/02/2017
Ermontois, construisez votre nouvel Agenda 21 les 25 et 26 février !
La ville d’Ermont organise les 25 et 26 février un Forum Contributif, l’occasion pour les acteurs locaux de s’impliquer dans le renouvellement de l’Agenda 21 de la ville. Organisé avec l’association MakeSense, cet événement invite associations, entrepreneurs, habitants et institutions publiques à se rapprocher pour identifier les enjeux sociaux et environnementaux du territoire et ainsi chercher des pistes d’amélioration. Actuellement, 70% des 85 actions prévues dans le premier Agenda 21 d’Ermont en 2009 ont été réalisés, à l’instar du programme d’EDD, le prêt gratuit de caméras thermiques, le soutien à l’ESS à travers une réflexion sur les espaces collaboratifs ou encore le dialogue régulier avec le Conseil du développement durable depuis 2011. Le nouvel Agenda 21 se place dans la continuité de ces actions, dans une perspective d’adaptation aux changements et d’amélioration continue. Les ateliers et temps d’échanges permettront d’aborder 12 thèmes majeurs pour la ville : citoyenneté et lien social, emploi, éducation, santé, espaces publics et cadre de vie, agriculture urbaine et alimentation, nature en ville et protection de l’environnement, mobilité et qualité de l’air, consommations d’énergie et d’eau, prévention et tri des déchets, communication et management de la collectivité. Les idées et projets issus du Forum Contributif ainsi que les recommandations de l’association MakeSense constitueront le socle du nouvel Agenda 21 ermontois, qui sera adopté fin 2017. Pour en savoir plus
Posté le 10/01/2017
L'Agenda 21.2 bayonnais est lancé
La Ville de Bayonne a lancé l’acte 2 de son Agenda 21, sur le thème « Imaginer un futur post-carbone », lors d’une grande réunion publique le 30 novembre 2016. La Ville avait déjà lancé un Agenda 21, en 2011. En 2016, 86 % des actions de cet Agenda 21 acte 1 ont déjà été réalisées. En 2016, la Ville poursuit son engagement en faveur du développement durable, à travers toutes ses politiques publiques et lance donc l’acte II de l’Agenda 21. La mobilisation, l’engagement et l’enthousiasme à partager idées et expériences montrent l’aspiration à vivre dans une ville et dans un territoire, plus durables et plus humains. La démarche se veut encore plus participative. Ce sont les acteurs du territoire, à commencer par ses habitants, qui écriront ce programme pour demain. Pour ce faire, ils sont invités à participer grâce à la plateforme en ligne jeparticipe.bayonne.frA l’instar de l’acte 1, l’acte 2 sera élaboré en suivant le cadre de référence fixé par le ministère de l’Environnement, de l'Energie et de la Mer, c'est-à-dire les cinq finalités du développement durable. Si l'ambition de ce nouvel Agenda 21 est celle de la co-construction, c'est parce que la mairie souhaite qu'il incarne une vision à long terme pour faire de l’Agenda 21 Acte 2 un véritable projet de territoire, basé sur une vraie synergie entre institution publique, acteurs du territoire, habitants et usagers, permettant de faire de Bayonne une ville à la fois sobre en carbone, résiliente et dynamique. Pour en savoir plus.
Posté le 13/12/2016
Reims Métropole lauréate d'un Décibel d'Or !
Reims et Reims Métropole viennent d'être désignées lauréates d'un Décibel d'Or ce lundi 5 décembre 2016 dans la catégorie "Villes et Territoires", récompensant leur Plan de Prévention du Bruit 2013-2018. Un plan qui s'est construit grâce à l'élaboration d'une cartographie du bruit sur le territoire de la métropole, démarche pionnière sur cet enjeu particulièrement important pour assurer aux habitants un cadre de vie de qualité et diminuer les impacts du bruit sur leur santé. C'est conformément à son Agenda 21, que Reims Métropole a élaboré ses "cartes du bruit", une obligation réglementaire depuis la Directive Européenne 2002/49/CE. Deux actions avaient en effet été fléchées dans l'Agenda 21 : Evaluer les ambiances sonores et la qualité de l’air de son territoire; Planifier les actions d’amélioration afin que chacun ait accès au calme et à un air sain. L’élaboration des "cartes du bruit" à Reims a permis de mettre en valeur une situation globalement satisfaisante : 77 % des habitants vivent dans des zones où les émissions sonores sont inférieures à 60 db(A), ce qui correspond à une petite route située à une trentaine de mètres d’une habitation. Pour en savoir plus.
Posté le 06/12/2016
Le dynamisme durable d'Ayen une nouvelle fois récompensé !
La mairie d'Ayen a reçu un Territoria d'Or qui récompense sa Maison des Services au Public ! Le Comité 21 avait eu la chance de rencontrer en mai 2015 l'équipe municipale d'élus et agents qui oeuvrent pour proposer aux habitants des services de proximité et de qualité. Un prix particulièrement mérité donc ! Cette récompense est attribuée dans la catégorie développement local par  le jury présidé par Jean-Michel Baylet Ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales. Un  jury  qui à particulièrement apprécié le nombre et la qualité des services rendus aux usagers grâce aux 25 partenariats, la polyvalence de la structure qui accueille dans ses murs l’agence postale communale, le bureau de l’office de tourisme, le bureau  de la MSAP et des permanences. Près de 500 élus locaux et fonctionnaires territoriaux ont participé le 23 novembre dernier à cette remise des Trophées du Prix Territoria 2016 au Sénat : une édition marquée par des projets inspirants initiés tant en milieu urbain que rural. L’observatoire national de l’innovation publique organise depuis 1986 ce prix pour valoriser les innovations de terrain. La promotion 2016 est particulièrement riche puisque ce sont 18 collectivités qui ont été récompensées d'un Territoria d’or. La Maison de Services au Public se voit donc honorée par cette reconnaissance nationale remise par Anne-Marie Escoffier, ancienne Ministre de la fonction publique et Alain Gournac, Président des Territoria, à Hélène Lacroix, Maire de la commune et Marylène ANTIGNAC, l’une des deux animatrices de la structure. Les deux sénateurs de la Corrèze, Claude Nougein et Daniel Chasseing qui accompagnaient à la cérémonie une petite délégation de la commune, ont pu mesurer le dynamisme de cette maison soutenue par le CGET et la Caisse des Dépôts au service du territoire de l’yssandonnais. Pour en savoir plus.
Posté le 02/12/2016
CDC biodiversité lance Nature 2050, premier programme post COP21 d’adaptation des territoires aux changements climatiques
Afin d'encourager les initiatives en faveur de la restauration de la biodiversité, ainsi que l'adaptation des espaces naturels aux changements climatiques, CDC Biodiversité – filiale de la Caisse des Dépôts – lance Nature 2050.  Ce programme d’actions de restauration de la biodiversité  mené en partenariat avec les scientifiques (MNHN) et les associations de protection de la nature (LPO,FNH, FNE), vise à protéger et restaurer les milieux naturels, agricoles et forestiers, pour une meilleure adaptation des territoires français aux changements climatiques. Les actions de restauration et d’adaptation sont menées en partenariat avec les acteurs du territoire : agriculteurs, forestiers, collectivités, organisations professionnelles, etc.  Les premières initiatives débuteront en Charente-Maritime par la restauration d’un écosystème côtier de la réserve naturelle de la baie de l’Aiguillon sous l’égide de la LPO, puis en Seine-Saint-Denis  avec la Mairie de Sevran pour recréer des espaces naturels à haute valeur écologique sur des friches industrielles. La Métropole de Saint-Etienne adaptera un espace boisé (Le Bois d’Avaize) aux changements climatiques et le collectif forestier Cévénol réhabilitera sa forêt dans le Gard. Enfin, l’Agence Adour-Garonne rejoindra le programme pour le rétablissement du cours naturel de rivières limousines ainsi que l’Epamarne pour l’adaptation progressive de ses peuplements forestiers. Le programme Nature 2050 s’adresse aux entreprises publiques et privées souhaitant agir volontairement pour la nature et leurs territoires en contribuant à son financement. Un premier  groupe de partenaires, composé de filiales du Groupe, des PME et des grands groupes, se sont mobilisés pour  financer les premiers projets répartis sur le territoire français. Nature 2050 pourrait ainsi constituer un nouvel outil de financement de la transition écologique des territoires en appui des politiques publiques. Pour en savoir plus.
Posté le 27/10/2016
Les associations d'élus publient un guide de l'approvisionnement local
Les associations d'élus, de l'AMF à l'ARF, en passant par l'ADF, publient un vade-mecum consacré à l'approvisionnement local. Ce guide aborde notamment un enjeu essentiel, celui des marchés publics, et le formidable levier qu'ils constituent pour promouvoir l'agriculture locale, au soutien d'un développement économique pérenne, de productions respectueuses de l'environnement pour une alimentation de qualité, notamment dans la restauration collective. Le guide met également en lumière la "charte de valorisation des patrimoines culinaires et agricoles", destinée aux collectivités afin de leur permettre de valoriser les spécificités de leur territoire. Cette charte d'engagement permet notamment aux élus de choisir parmi une liste d'actions proposées celles qu'ils souhaitent mettre en oeuvre. Il revient largement sur les points de droit permettant au lecteur un rapide éclaicissement sur les enjeux juridiques d'une démarche d'approvisionnement local. Pédagogique et synthétique, ce document est à consulter ici. Pour en savoir plus.
Posté le 08/09/2016
La ville des Lilas révise son PLU à l'aune du développement durable
La ville des Lilas était présente au Grand Palais du 04 au 11 décembre derniers dans le cadre de l'exposition Solutions COP21 organisée par le Comité 21, afin de présenter au grand public les solutions climat concrètes mises en oeuvre dans les territoires et par les acteurs de la société civile. L'occasion d'échanger avec l'équipe présente sur le pavillon de la ville autour de la démarche de développement durable de la mairie des Lilas. Le PLU est en effet en cours de révision, et les élus souhaitent profiter de cette opportunité pour inscrire le développement durable et la transition énergétique au coeur de ce nouveau document stratégique. Véritable fil conducteur, il permet de structurer le PLU autour de trois principaux volets : un volet environnemental qui devrait faire la part belle aux énergies renouvelables, un volet logement qui soutiendra une évolution maîtrisée, qualitative et raisonnable du territoire et un dernier volet transports et déplacements, afin de prendre en compte les évolutions actuelles de la ville dans le contexte du Grand Paris mais également afin de favoriser les modes de circulations doux. Une nouvelle vision de la ville qui se fait évidemment de concert avec la population, grâce aux réunions publiques mais également aux "Ateliers du PLU" qui permettent aux habitants de soumettre leurs propositions et leurs points de vigilance pour ce futur document d'aménagement communal. S'ils n'ont pas la possibilité de se rendre à l'un des trois ateliers organisés, la mairie met à leur disposition une carte interactive contributive sur son site internet où chacun peut y soumettre son idée. Cette étape de concertation et de contribution de la population devrait se poursuivre jusqu'en février 2016, le Conseil municipal en arrêtera alors le projet avant de le soumettre aux personnes publiques associées et de réaliser l'enquête publique. L'adoption définitive du PLU pour Les Lilas "ville durable" devrait avoir lieu en septembre 2016. Pour en savoir plus
Posté le 14/12/2015
Rosny-sous-Bois, l'exemplarité locale française au Bourget
C'est en avril 2008 que le Conseil municipal de Rosny sous Bois a voté à l'unanimité l'engagement de la ville dans une démarche Agenda 21. Après avoir mobilisé les agents en interne pour monter le comité de pilotage, consulté la population, établi le diagnostic de territoire, et élaboré un plan d'actions en cohérence avec la stratégie locale de développement durable, l'Agenda 21 a été définitivement adopté en octobre 2010 pour une mise en oeuvre début 2011. Depuis, la ville a renouvelé son programme d'actions en septembre 2014, notamment pour impulser d'ambitieux projets afin de répondre au défi des transitions climatique et énergétique. Consciente de son devoir d'exemplarité et de l'importance des solutions à déployer à l'échelle locale, l'équipe municipale a proposé aux organisateurs de la COP21 son dossier pour présenter dans l'enceinte internationale du Bourget ses initiatives. C'est finalement la seule ville française représentée dans l'espace Générations Climat. Ce dynamisme en faveur d'un Rosny durable se poursuit avec de grands projets : la ville souhaite en effet aménager un éco-quartier profitant de l'arrivée des gares du Grand Paris d'ici 2025. Ce quartier aux ambitions d'innovation et de respect de l'environnement, mais surtout de bien-être des habitants, permettra à la ville de poursuivre son rayonnement en matière de développement durable, et de promouvoir dans des événements internationaux tels que la COP21 son engagement fort et concret. Pour en savoir plus.
Posté le 02/12/2015
Reims Métropole plébiscitée pour sa démarche de développement durable
Un an après le lancement de leur Agenda 21 respectif, la Métropole et la ville de Reims viennent d’adopter leur premier Plan Climat dont l’une des mesures phares est la création de la plateforme de rénovation énergétique afin d’accompagner les habitants dans la mise en œuvre de leurs projets de travaux. Les deux collectivités affichent la même philosophie : travailler en associant au maximum les citoyens et la société civile à l’élaboration et la mise en œuvre des actions. Reconnu « Ville respirable en 5 ans » et « Capitale européenne de la biodiversité », désormais recompensé par un Marianne d’or pour le projet « Ferme 112 » et labellisé « territoires en commerce équitable » pour la démarche de commerce équitable, les élus locaux et les services mènent le territoire rémois vers l’exemplarité du développement durable. Afin de poursuivre cette démarche au plus près des citoyens, le magazine d’informations locales de la ville de Reims propose désormais une double page consacrée aux actualités et aux actions de développement durable mises en œuvre par la ville et la métropole. Pour en savoir plus.
Posté le 30/11/2015
La Communauté de Communes du Val de l’Indre lance son Agenda 21
Depuis avril 2015, la Communauté de Communes du Val de l’Indre (CCVI) et le Pays Indre et Cher se sont lancés dans la grande aventure du développement durable, en s’engageant officiellement dans l’élaboration d’un Agenda 21 commun. Un site internet dédié à l’Agenda 21 est créé afin que tous les habitants, associations, acteurs économiques, élus et agents des communes de la communauté de communes puissent s’exprimer et échanger leurs idées sur ce qui doit être préservé ou amélioré. L’interface permet en effet de proposer un avis sur les différentes finalités de l’Agenda 21, mais également de poster une photo afin d’évoquer une thématique territoriale particulière. De juillet à septembre, les citoyens et les acteurs de la société civile ont ainsi pu partager le diagnostic afin d’identifier les principaux enjeux pour leur territoire. Il est désormais question d’élaborer un plan d’actions qui sera voté avant la fin de l’année 2015. Pour en savoir plus.
Posté le 23/11/2015
La commune de Saint-Avé exemplaire pour la gestion de ses espaces verts
La mairie de Saint-Avé était engagée depuis 2004 dans la réduction de l'usage des pesticides pour l'entretien de ses espaces verts. En 2011, cet engagement a été formalisé dans l'Agenda 21 à travers l'action 30 "Vers un territoire zéro pesticide non agricole". Grâce à la sensibilisation des du public mais également des équipes techniques municipales, la commune a pu progressivement diminuer l'usage des pesticides pour l'entretien de ses espaces verts afin de parvenir en 2014 à un abandon complet des produits phytosanitaires. La démarche est d'autant plus exemplaire qu'elle a su anticiper l'évolution de la réglementation et les contraintes de mise en oeuvre qui peuvent parfois l'accompagner. La loi Labbé du 6 février 2014 vient en effet interdire l'usage de ces produits à compter du 1er janvier 2020. En pratique, les services techniques gèrent désormais les espaces de manière différenciée, désherbent manuellement et ont recours au paillage. De nouvelles méthodes durables qui préservent le cadre de vie et les écosystèmes mais également la santé des agents. Pour en savoir plus.
Posté le 04/11/2015
Le développement durable s'accélère à Metz !
La présentation du rapport annuel de développement durable et solidaire à l'ensemble du Conseil Municipal a été l'occasion pour l'élu en charge de la délégation, René Darbois, de rappeler l'engagement prioritaire de la ville pour le développement durable, à travers notamment l'Agenda 21 adopté en 2011. Depuis, 96% des actions ont été réalisés. Qu'elles concernent la rénovation des équipements publics, l'éclairage, l'insertion sociale ou encore les jardins partagés, toutes les politiques publiques messines sont irriguées par une réflexion de durabilité. L'élu souhaite néanmoins aller plus loin encore et engager sa ville dans une logique d'amélioration continue, dans un contexte où les questions climatiques sont en au coeur de l'actualité. Dès 2009, la ville avait rejoint de nombreuses collectivités lors de la signature de la convention des maires européens consciente que les impacts énergétiques constituent un enjeu pour les villes. C'est pourquoi la mairie accompagne la rénovation énergétique sur son territoire en soutenant financièrement les projets de rénovation des habitants, en collaboration avec l'Agence locale de l'énergie et du climat qui a lancé en septembre dernier une plateforme dédiée. Metz souhaite également limiter ses émissions de gaz à effet de serre en permettant le développement des modes de circulation doux. 88km de pistes cyclables ont permis aux habitants de privilégier le vélo. Grâce à 6 capteurs installés sur le territoire, la mairie a pu mesurer une forte hausse des cyclistes depuis 2013, notamment lorsque la météo est favorable. Pour en savoir plus.
Posté le 29/10/2015
Le Finistère élabore son nouveau projet départemental avec le concours des finistériens
Le département publie dans son magazine d’information du mois d’octobre le bilan des grands chantiers menés de 2010 à 2014 dans le cadre du Projet stratégique de développement durable. Rappelant son engagement de plus de 15 ans en faveur du développement durable, et la mise en place dès 2006 d’un Agenda 21 devenu depuis le projet de territoire, le Finistère évoque l’intérêt de cette dynamique pour faire évoluer les politiques départementales, qu’il s’agisse de la protection de l’environnement, de la petite enfance, de l’insertion, du cadre de vie ou encore des contrats de territoires. L’occasion également  de présenter quelques indicateurs de résultats des actions mises en œuvre depuis 2010 : le soutien à travers des aides directes à 1540 emplois du territoire, l’aide à la rénovation énergétique de 3245 logements, la création de 10 nouvelles aires de covoiturage augmentant de plus 40% le nombre de covoitureurs, l’acquisition d’espaces naturels de plus de 600 hectares, etc… La nouvelle présidente du département, Nathalie Sarrabezolles souhaite élaborer un nouveau projet départemental qui sera adopté en juin 2016, en concertation avec la population et les acteurs finistériens. Pour ce faire, deux réunions publiques seront organisées en décembre prochain et les habitants pourront également transmettre leur contribution par courrier. L’objectif : définir les priorités d’actions pour améliorer le quotidien mais aussi pour le Finistère de demain. Pour en savoir plus.
Posté le 22/10/2015
Collectivités, expérimentez ensemble pour inscrire la cohésion sociale au coeur de votre démarche de développement durable !
Le Commissariat Général au Développement Durable, l’ARENE Île-de-France et le CEREMA Direction territoriale Île-de-France s’associent afin d’expérimenter l’outil collaboratif « La cohésion sociale au cœur du développement durable ». Conscients que replacer l’homme au cœur du développement durable est un enjeu essentiel, le CGDD a engagé un travail partenarial avec le RARE dont l’ARENE Île-de-France fait partie, une quarantaine de collectivités et de nombreux partenaires tels que le CEREMA afin d’identifier les pratiques existantes dans les territoires et de proposer un accompagnement. L’expérimentation consistera à utiliser l’outil collaboratif élaboré par les trois organisations, et qui se présente sous la forme d’une mallette pédagogique et d’un jeu de 7 familles contenant 63 propositions d’actions pour placer la cohésion sociale au cœur du développement durable. Il est à destination des services de collectivité, des élus et des acteurs du territoire. L’objectif de cette expérimentation est multiple : - créer une communauté de travail entre les collectivités expérimentatrices accompagnées par le CGDD, l’ARENE et le CEREMA ; - stimuler le dialogue entre les parties prenantes de chaque collectivité ; - orienter l’action territoriale durable vers la cohésion sociale et le bien-être ; - évaluer et valoriser les retours d’expérience pour les déployer à plus large échelle. Les collectivités qui souhaitent participer à cette expérimentation doivent proposer leur candidature avant le 08 octobre 2015. Pour en savoir plus.
Posté le 24/09/2015
Le département de Seine-Saint-Denis soutient l'habitat durable
Le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis lance un appel à projets "les clés de l'habitat durable" pour promouvoir un nouveau modèle urbain. Cette initiative, renouvelée pour la troisième fois, est inscrite dans le programme d'actions de l'Agenda 21 et doit notamment permettre de valoriser les opérations de logements sociaux exemplaires, en matière de performances environnementales et sociales mais également faire émerger les pratiques innovantes sur le territoire. Cette année, l'appel à projets vise à mettre en avant la qualité de vie des habitants, notamment en matière de santé, d’environnement et de lien entre les habitants. Les candidatures devront être transmises avant le 14 septembre 2015 et répondre à l'une des quatre catégories : opérations de construction réalisées, opérations d’acquisition/réhabilitation réalisées, nouveaux modes de production de logements sociaux et projets de construction. Pour en savoir plus.
Posté le 27/07/2015
Candidat(e) aux municipales ? Le développement durable, une opportunité à saisir !
Le Réseau des agences régionales de l’énergie et de l’environnement (RARE) a élaboré un document qui a pour vocation d’encourager les équipes qui se présenteront aux prochaines élections municipales à intégrer les préoccupations de développement durable dans leur programme. Les possibilités d’agir de manière responsable sur son territoire sont nombreuses et sont l’occasion de construire un projet différent, donnant du sens à l’action territorial et… attractif ! Pistes de réflexion, argumentaire, bibliographie sont disponibles dans ce petit guide qui aborde les enjeux des bâtiments communaux économes en énergie, de l’urbanisme maitrisé, du développement d’une économie locale et durable, l’appui aux entreprises responsables ou encore le soutien aux établissements scolaires éco responsable. Consulter le guide. En savoir plus sur la RARE.
Posté le 21/11/2013
Résultats de la 8ème session de labellisation « Notre Ville Terre d’Avenir »
Le label « Notre village Terre d’avenir » permet aux collectivités rurales d’aborder le développement durable de manière concrète, par l’élaboration d’un Agenda 21 local. Aujourd’hui, 140 collectivités possèdent déjà le label donc 14 nouvelles en 2013. La 8ème session de labellisation a récompensé les communes de Champcueil (Essonne), Chens sur Leman (Haute-Savoie), Denicé (Rhône), Fougeré  (Maine-et-Loire), La Neuville sur Esonne (Loiret), Lécousse (Ille-et-Vilaine), Moigny sur Ecole (Essonne), Navailles Angos  (Pyrénées-Atlantiques), Pérouges (Ain), Pont Scorff (Morbihan), Saint Aulaye (Dordogne), Saint Vérand (Rhône), Salins les Thermes (Savoie), Ville sur Jarnioux (Rhône). Les communes de Chamberet (Corrèze), et Gramond (Aveyron) ont obtenu le renouvellement de leur label. En savoir plus
Posté le 21/11/2013
La Région Franche-Comté récompensée pour son Pacte territorial énergie bâtiment.
La Région Franche-Comté figure en bonne place au palmarès du Prix Territoria 2013 qui met en lumière les collectivités territoriales qui innovent pour l’efficience du service public en remportant le Territoria d’Or en matière de développement durable pour le Pacte territorial énergie bâtiment, qu’elle a initié avec l’Etat et l’ADEME. Ce pacte territorial permettra, entre autres, aux acteurs publics et privés de la région de mutualiser leurs moyens techniques et financiers en vue de massifier les opérations de rénovation thermique du bâti existant au niveau Bâtiment Basse Consommation (BBC). La feuille de route du Pacte territorial énergie bâtiment identifie les enjeux régionaux, l’état des lieux des forces et des faiblesses pour chaque cible identifiée : particuliers en situation de précarité énergétique, logements sociaux, tertiaire public et privé, PME... La feuille de route comporte différentes actions à mener, dont la mise en œuvre d’un guichet d’information ou une offre intégrée mettant en cohérence les dispositifs de soutien pour l’efficacité énergétique de la part des différents financeurs publics. En savoir plus
Posté le 21/11/2013
Le Conseil général de l’Hérault, engagé dans le programme européen OSDDT
Le Conseil général de l’Hérault est engagé dans le programme européen Occupation des sols et développement durable du territoire depuis 2010. Ce projet a pour objectif principal de promouvoir un cadre cohérent de gouvernance basé sur l’organisation du territoire et les pratiques de gestion susceptibles de tendre à un développement durable en sensibilisant les agents locaux, développant des outils techniques et opérationnels et en diffusant de l’information à grande échelle. Les résultats du programme ont été communiqués cette année et sont un vivier de bonnes pratiques françaises et européennes. Le département de l’Hérault est, entre autres, engagé dans le projet « Objectif sol 2015 » qui doit permettre une connaissance fine à l’échelle communale de la qualité agronomique des sols et leur possibilités de reconversion agricole.
Télécharger le guide du projet

Télécharger le rapport d’indicateurs de suivi de la consommation des sols du département de l’Hérault
Télécharger le document de synthèse de la composante « Concertation »
Télécharger le document de synthèse de la composante « outils opérationnels »
Posté le 21/11/2013
Les « Rencontres Agenda 21 du Loiret » : une démarche de concertation départementale
Engagée dans une démarche participative d’Agenda 214, le Conseil général du Loiret souhaite associer les acteurs de son territoire en vue de dessiner un projet d’avenir pour le département et ses habitants. Quatre thèmes ont été retenus pour ce rendez-vous avec la société civile : préparer un avenir durable pour le Loiret, bien vivre dans le Loiret, préserver le cadre de vie du Loiret et développer l’éco responsabilité des acteurs du territoire. Six réunions se tiendront sur l’ensemble de territoire pendant trois semaines pendant lesquelles les habitants pourront rencontrer le président du Conseil général ainsi que le Comité de Pilotage du projet de concertation publique. En savoir plus
Posté le 21/11/2013
L’Observatoire national des Agenda 21 locaux met en ligne 22 vidéos : Investir, épargner et produire durablement, les collectivités relèvent le défi.
Le 8ème atelier de l’Observatoire des territoires durables fut un grand succès grâce à une forte mobilisation des acteurs. Les travaux ne sont pas finis pour autant ! Les retours d’expérience des porteurs de projets territoriaux permettent d’affirmer que les territoires ont bel et bien engagé leur transition écologique et activent l’émergence de nouveaux modèles économique. Leurs initiatives démontrer l’éclosion de nouvelles synergies qui ne mobilisent pas seulement l’action publique mais impliquent les citoyens et les entreprises. 22 vidéos témoignent de cette dynamique et apportent réponses et pistes de réflexion aux acteurs du développement durable. Supports et synthèses des intervenants (Amiens, les 22 et 23 octobre 2013). Regarder les vidéos.
Posté le 20/11/2013
La DREAL Lorraine sensibilise les acteurs de l’Agenda 21 par le jeu
La DREAL Lorraine a conçu un jeu de société « RAMI Agenda 21 » dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de Formation Agenda 21 piloté et animé par la sous-direction de la Formation des Compétences et des Qualifications et le bureau des Territoires du MEDDE. L’objectif est de fournir, par le jeu et le plaisir, les éléments de connaissances sur les Agenda 21 tout en faisant prendre conscience aux joueurs du rôle de chacun à chaque étape, des intérêts pour les collectivités mais aussi des contraintes internes et externes auxquelles elles pourront être confrontées. Il est conforme aux principes du « Cadre de référence pour les projets territoriaux de développement durable et Agenda 221 locaux ». Le but du jeu ? Obtenir la reconnaissance Agenda 21 France du Ministère ! Conçu pour être utilisé lors de formations de sensibilisation des chargés de mission, il convient également comme support d’échange et de partage d’expérience en réunion de réseau pour les acteurs du développement durable.  En savoir plus
Posté le 20/11/2013
ALTERRE Bourgogne créé deux outils opérationnels pour les collectivités
ALTERRE Bourgogne créé deux outils opérationnels pour les collectivités ALTERRE Bourgogne met à disposition des collectivités deux outils opérationnels pour leur Agenda 21. Le premier est un outil  à destination des élus et techniciens qui permet d’évaluer le degré d’engagement de la collectivité au regard de la méthodologie de mise en œuvre d’un Agenda 21 local. Il se présente sous la forme d’un tableau proposant plusieurs degrés d’avancement et permettant aux acteurs de se positionner et d’amorcer la prise de recul nécessaire à un travail d’évaluation d’un Agenda 21 et d’appréhender les marges de progression potentielles. Le deuxième outils est un CD-ROM « Le Kit Agenda 21 » qui constitue une boite-à-outils d’aide au démarrage d’un projet d’Agenda 21. Plusieurs dossiers regroupent des outils de sensibilisation, des textes officiels de référence, des outils de construction, des outils relatifs au dispositif de reconnaissance, des outils de suivi ou d’évaluation ou encore des bonnes pratiques. Ces outils sont gratuits et disponibles sur demande.
En savoir plus sur l’outil d’évaluation
En savoir plus sur la boite à outils
Posté le 18/11/2013
L'Agenda 21 de Blagnac souffle sa deuxième bougie!
L’Agenda 21 de Blagnac a soufflé sa deuxième bougie à l’occasion d’une conférence sur les économies d’énergie. Parmi les dernières actions mises en place, un audit de 40 bâtiments municipaux a été réalisé, en vue d’un plan de rénovation, et depuis sa récente mise en service, la régie municipale de restauration procède au compostage de ses déchets. La prochaine étape proposée sera celle de relever le défi « famille à énergie positive » impulsée par Toulouse Métropole. Pour cela les Blagnacais devront constituer une équipe de 5 à 12 familles qui adoptera un objectif commun d’économie d’énergie d’au moins 8% pouvant représenter 200 à 400 euros d’économie sur la facture énergétique annuelle, grâce à l’adoption d’éco-gestes simples. Renseignements et inscriptions.
Posté le 12/11/2013
Quetigny lance le défi Eco Logis à ses habitants !
Dans le cadre de la mise en place de son Agenda 21, la Ville de Quetigny s’est engagé à mobiliser les habitants sur les enjeux énergie climat. Pour ce faire, elle développe avec le Plan Climat du Grand Dijon un concours, du 1er Novembre 2013 au 30 avril 2014 sur les économies d’énergie en direction des familles : c’est le défi Familles Eco Logis. Pour participer, il suffit de rejoindre une équipe pour faire le pari d’atteindre au moins 8% d’économies d’énergie par rapport à l’hiver précédent en appliquant les éco gestes à la maison. Le défi se base sur le progrès global des concurrents : peu importe d’où on part, l’essentiel est de progresser ensemble. Le défi Eco Logis permet aux habitants de se retrouver et échanger entre eux, de les sensibiliser aux nouveaux équipements mis en place par la ville, de leur faire économiser sur leur facture (12% d’économies en moyenne sur leur consommation initiale) et enfin, d’agir concrètement et efficacement sur l’environnement. Pour participer, inscrivez-vous en Mairie au 03.80.48.28.30 ou par mail : agenda21@ville-quetigny.com. Défi : du 1er novembre 2013 au 30 avril 2014. Top départ ! En savoir plus
Posté le 04/11/2013
L’Agenda 21 du Nord mobilise les acteurs du territoire !
Du 10 au 27 septembre 2013 se sont déroulées, dans tout le département, sept rencontres territoriales rassemblant élus, partenaires de la collectivité, citoyens et acteurs associatifs. Plus de 300 personnes ont pris le temps d’échanger autour des quatre grands thèmes qui leur étaient présentés : préserver les ressources, mettre l’économie au service de l’humain, s’épanouir personnellement et collectivement et bien vivre ensemble. L’objectif de ces rencontres était de formuler des propositions répondant à des enjeux concrets comme les économies d’énergie, le tourisme, le logement, les milieux naturels ou encore la consommation responsable. Diminuer le recours à la climatisation dans les commerces, cibler l’utilisation de l’énergie dans l’espace public, créer des services de taxi solidaire ou regrouper les commandes publiques pour un effet de levier plus important sur le circuit court alimentaire sont quelques exemples des propositions qui ont été émises. Un comité de pilotage citoyen examinera par la suite ces idées et veillera à la mise en œuvre de celles qui ont été retenues. En savoir plus
Posté le 01/10/2013
La mission Agenda 21 de la ville de Carquefou sensibilise les jeunes au Handicap
Carquefou a organisé pour la troisième année consécutive une action de sensibilisation au handicap pour tous les élèves des classes de 5èmes du collège public Gérard Philipe. Au cours de cette journée du 20 mai 2011, 16 ateliers de 50 minutes se déroulaient simultanément, ceux-ci se répétant à cinq reprises tout au long de la journée. Parmi le parcours fauteuil, le rugby fauteuil, le torball, la sarbacane pour personnes handicapées, la boccia, l'initiation au braille, l'initiation à la langue des signes française, la présentation d'objets du quotidien pour personnes mal et non voyantes, le quiz sur le handicap, les techniques de guidage des personnes mal et non voyantes, l'Intervention des chiens guides d'aveugles, l'échange avec des personnes en situation de déficience intellectuelle, les 215 élèves de 5èmes ont pu participer à cinq d'entre eux. Les élèves avaient tous été préparés à cette journée par un échange de deux heures avec les représentantes de la mission Agenda 21, éco-citoyenneté et handicap de la Ville et l'infirmière scolaire sur leur représentation du handicap. Les élèves, les professeurs, les parents accompagnateurs et les intervenants ont apprécié cette journée riche en rencontres et en émotions et souhaitent renouveler l'expérience pour une quatrième édition en 2012.
Anabelle Duval - a.duval@mairie-carquefou.fr
Posté le 28/06/2011
Agenda 21 : faire du développement durable un outil de promotion sociale
Adopté en 2008 et mis en oeuvre depuis, l'Agenda 21 de la Seine-Saint-Denis, véritable projet de territoire, est articulé autour de cinq grandes orientations, déclinées en 136 actions : égalité et promotion sociale ; un nouveau modèle urbain ; un moteur métropolitain ; une gouvernance partagée, et une administration éco-responsable. Parmi les spécificités et innovations de cet Agenda 21, en lien avec les objectifs de la Conférence Rio + 20, figure l’ambition de faire du développement durable un outil de promotion sociale. Quarante-trois actions concrètes contribuent à lutter contre les inégalités, comme par exemple l’adoption d’un plan de lutte contre l’habitat indigne (6 millions d'euros sur 5 ans pour aider cinq villes), la mise en place d’un dispositif de microcrédits personnels et professionnels ou encore la création d’un dispositif de lutte contre le « décrochage scolaire ». Cet enjeu est d'autant plus important que la Seine-Saint-Denis compte 1,5 millions d'habitants et que son poids dans la métropole ne cesse de croitre, sous l'effet d'une natalité dynamique et d'un solde migratoire en hausse.
Laura Krieps - lkrieps@cg93.fr
Posté le 28/06/2011
Création d’un réseau départemental d’Agenda 21 dans l’Hérault
Dans la logique de l’action n°47 de son Agenda 21 « Aide à la mise en place d’Agenda 21 locaux », qui compte au total 74 actions, le département de l’Hérault a décidé d’accompagner les collectivités s’engageant dans une démarche Agenda 21, en créant, en mars 2009, un réseau départemental des Agenda 21 de l’Hérault. Ce réseau a quatre objectifs : mettre en relation les différentes collectivités locales du territoire départemental (communes et communautés de communes) qui se sont engagées dans un démarche Agenda 21 afin de disposer d’une plate forme de partage d’expériences ; échanges, capitalisation, mise en commun afin de trouver des solutions reproductibles en favorisant les partenariats entres les collectivités, y compris en termes de mutualisation de moyens ; développement d’outils d’analyse et d’aide à la décision communs notamment grâce à l’apport de professionnels extérieurs ; offrir, par le partage d’expérience, une vision plus systémique du territoire aux acteurs locaux, en développant leurs capacités d’expertise. Le réseau compte 41 membres, couvrant plus des trois quarts de la population de l’Hérault (32 communes, 5 communautés de communes, 3 communautés d’agglomération, 1 pays). Parmi ces 41 membres, trois ont obtenu la reconnaissance ministérielle « Territoire durable, Agenda 21 local France » : commune de Villeveyrac en 2008, commune de Vailhauquès en 2010 et Pays Coeur d’Hérault en 2011.
Alain Rota - arota@cg34.fr
Posté le 28/06/2011
La participation citoyenne dans l’évaluation de l’Agenda 21 du Gers
Bien avant le vote de son Agenda 21 en avril 2008, le Conseil général du Gers avait pris des initiatives pour promouvoir la participation des Gersois : projet de référendum citoyen sur les essais d’OGM en plein champ, création d’un Conseil général des Jeunes, etc. En octobre 2008, une instance citoyenne de suivi et d’évaluation de l’Agenda 21 a été constituée d’une trentaine d’habitants volontaires et a contribué aux réunions publiques pour l’élaboration du plan d’actions. Première réunion en mai 2009, puis remobilisation en cette année 2011 du bilan-évaluation de l’Agenda 21 au terme de quatre ans de mise en oeuvre. Cette nouvelle étape comportera un cycle de travaux comprenant deux samedis de formations et de débats, puis une réunion plénière de restitution avec les autres acteurs de l’évaluation : élus, collectivités en démarche Agenda 21 et partenaires institutionnels. La fin du cycle est prévue pour mars 2012, soit quelques semaines avant Rio + 20 !
Isabelle Choquer - ichoquer@cg32.fr
Posté le 28/06/2011
Un Agenda 21 pour la jeunesse dans la ville de Pamiers
Dans le cadre de son Agenda 21, la ville de Pamiers présente les initiatives menées sur son territoire à destination des jeunes Appaméens. Chaque tranche d’âge bénéficie ainsi d’un accueil adapté dans une structure : du « Royaume d’Appamée » pour les plus jeunes, en passant par les espaces Ados ou le Renc’art avec la MJC. Ces initiatives s’insèrent dans les objectifs fixés par l’Agenda 21, de citoyenneté et d’accompagnement des jeunes. A terme, la ville souhaite mettre en place un Conseil des jeunes qui soit un outil démocratique de concertation et de discussion avec la jeunesse paméenne. Des réunions ont d’ores et déjà été organisées avec les représentants des élèves des divers établissements scolaires du territoire, afin de mobiliser autour de cette démarche de conseil des jeunes. Ces initiatives rappellent ainsi que les jeunes citoyens sont les premiers concernés par les démarches de développement durable et que la sensibilisation, dès le plus jeune âge, est une stratégie efficace pour les Agence 21 de territoire. Pour en savoir plus
Posté le 11/05/2011
L’Agenda 21 fait germer les idées à Beaulieu-sur-Dordogne
La commune de Beaulieu-sur-Dordogne met en culture les premières parcelles de son jardin familial, ouvert aux habitants de la commune. L’idée a germé en 2009, lors d’une réunion du comité de pilotage de l’Agenda 21 de la commune.  Il est le résultat d’un partenariat entre la ville de Beaulieu, le Centre communal d’action sociale, les Restos du Cœur, le Secours populaire et le Secours catholique. L’objectif affiché par la commune est ainsi de retisser le lien social, autour de la pratique de l’agriculture, à travers l’échange et l’entraide entre les participants. Les parcelles ont été attribuées, sur demande, à des particuliers bellocois et en priorité aux bénéficiaires des associations caritatives de la commune. Les associations caritatives ont fourni du matériel, des graines et des plantes. A terme, le jardin pourrait être élargi à une surface de 5000 mètres carrés, ce qui permettrait de doubler les surfaces cultivées. Et pour perpétuer l’échange et le partage, le jardin pourra aussi accueillir d’autres formes de culture : des concerts et autres activités artistiques et culturelles. Pour en savoir plus
Posté le 06/05/2011
La ville du Havre édite son Guide de la nature au Havre
Le territoire de la ville du Havre se situe à proximité d’espaces naturels exceptionnels : mer, estuaire de la Seine, falaises. Entre espaces naturels et espaces anthropisés, Le Havre abrite une faune et une flore très souvent méconnues de ses habitants et de ses visiteurs. Afin d’amener les Havrais à porter un autre regard sur leur ville, la collectivité éditera au printemps 2011 un Guide de la Nature au Havre. Cet ouvrage permettra de se pencher sur les richesses naturelles présentes en ville et de mettre en valeur les espèces ordinaires et patrimoniales présentes. S’appuyant sur les connaissances de plusieurs associations environnementales et sur des recensements réalisés par la collectivité, ce guide sera l’occasion d’observer avec l’oeil d’un naturaliste les parcs et jardins, le littoral, la Costière ou encore les espaces en friche des quartiers sud. Cet outil constitue l'une des bases d’un travail global portant sur la préservation et la valorisation de la biodiversité en ville. Cette question faisant l'objet d'un volet important du second programme d'actions Agenda 21 de la collectivité. Jérôme Ruisseau - jerome.ruisseau@lehavre.fr r
Posté le 29/11/2010
Carquefou : le handicap, thème phare de l’Agenda 21
Le soutien à l’emploi et l’intégration des personnes en situation de handicap constituait l’action n°1 de l’Agenda 21 de la Ville de Carquefou, adopté en 2007. Une chargée de mission Handicap a été spécialement recrutée auprès du CCAS pour porter cette action, avant de devenir responsable de l’Agenda 21 en 2010. Celle-ci a organisé de nombreuses journées de sensibilisation au handicap auprès des agents et des habitants. La Ville a formalisé et signé une Charte sur l’emploi des personnes handicapées avec les employeurs privés locaux, sur des engagements identiques dans chacune de leur structure. De nombreuses initiatives croisent également sport et handicap, à commencer par les travaux d’accessibilité de l’espace et des établissements public, notamment dans les gymnases. Carquefou soutient les manifestations et activités de loisirs pour les personnes en situation de handicap : accueil de la coupe de France de rugby en fauteuils, création d’une section locale handisport d’athlétisme. Enfin, dans le cadre du Label national « Bien vieillir » obtenu en février 2010, la Ville doit concevoir et mettre en oeuvre un plan d’action partagé sur cinq ans pour répondre aux enjeux liés à la place des aînés dans les villes et créer des structures adaptées, développer des services et renforcer le lien social. Annabelle Duval – a.duval@mairie-carquefou.fr
Posté le 26/10/2010
L’intégration de la méthode Agenda 21 à toutes les politiques publiques du Finistère
Le développement durable est désormais ancré dans l’organisation et le management du département du Finistère, à tel point que l’Agenda 21 correspond aujourd’hui au projet stratégique départemental. La direction des finances et toutes les autres directions ont travaillé à la mise en phase d’une nomenclature budgétaire stratégique en phase avec le nouvel Agenda 21. Toutes les interventions et les politiques départementales désormais, seront conduites dans le respect de sept principes « incontournables » inscrits dans l’Agenda 21 et définis par les élus : évaluation, information, démocratie participative dans le processus de décision, égalité femme homme, accès aux politiques, équipements et aux services, prospective et vision partagée du territoire, égalité des droits et des chances des personnes en situation de handicap. Ces principes sont mis en pratique à travers l’organisation de huit forums des services en octobre et novembre 2009 entre le Président et 2 000 agents ; la création d’une boîte à outils sur la démocratie participative ; la réalisation d’une notation extra-financière, à partir d’une méthode co-élaborée entre le Conseil général et BMJ Ratings. Dominique Moal - dominique.moal@cg29.fr
Posté le 26/10/2010
Bordeaux : une mobilisation sans faille des habitants aux côtés des experts et des politiques
A Bordeaux, la concertation avec les habitants aura été longue et intense avant et après l’adoption de l’Agenda 21 en décembre 2008. La concertation se réalise aujourd’hui à trois niveaux : institutionnel et expert à travers le Conseil consultatif et participatif du développement durable et des forums d’experts ponctuels et thématiques (sur les antennes-relais par exemple), numérique avec la création de la plateforme atelier21.bordeaux.fr, et enfin une concertation dans les quartiers avec des ateliers et des entretiens avec une centaine de personnes. Une restitution partagée de l’ensemble des travaux a été organisée le 19 avril 2010, lors d’un grand Forum public Agenda 21 en présence du public bordelais, du maire et des témoins de la concertation. Elle continue aujourd’hui grâce aux deux outils pérennes mis en place : atelier21.bordeaux.fr et le Conseil consultatif et participatif. Elle a permis d’élaborer un Agenda 21 au plus près des attentes et des besoins de la population. Patrick Faucher - p.faucher@mairie-bordeaux.fr
Posté le 26/10/2010
Colmar : un Conseil économique, social et environnemental à l'échelle municipale
Pour l’élaboration de son deuxième programme d’actions en 2011, la Ville de Colmar bénéficiera des contributions d’instances nouvelles de participation : le Conseil économique, social et environnemental de Colmar (CESEC) et les trois Conseils de quartier, créés en juin 2009. Il est composé de partenaires sociaux et d'établissements publics, d’habitants ayant fait acte de candidature et de personnalités qualifiées désignées par le maire. Il a pour objectif d'éclairer la municipalité par ses avis et ses études sur les projets d'intérêt communal et dans ses domaines de compétence. De la même manière, la Ville de Pessac a mis officiellement en place en juin 2010 son Conseil de développement durable, composé de quatre collèges : habitants tirés au sort, membres de syndicats et comités de quartier, membres d’associations, six personnalités qualifiées désignées par le maire. Il remplace la Commission extramunicipale qui avait contribué à l’élaboration de l’Agenda 21 et assurait son suivi jusqu’ici. Pour ces deux villes, il s’agit là de reconnaître officiellement et d’institutionnaliser la nécessaire participation de la société civile aux réflexions sur l’avenir durable du territoire. Cécile Lesage – pays.pole@ville-colmar.com
Posté le 26/10/2010
Le Comité 21 impulse la réflexion de Vannes agglomération en faveur d’une économie responsable
Le 8 septembre, le Comité 21 a animé un atelier de réflexion sur l’économie responsable auprès d’élus et d’agents de Vannes agglomération. Structuré en grandes questions : qu’est-ce qu’une économie responsable ? Qui sont les acteurs à impliquer ? Quelles actions déjà menées ou à conduire auprès des entreprises et des filières ? Quelles sont les compétences concernées ? Cet atelier de formation - action a permis aux acteurs de croiser leurs connaissances et leurs idées.  Les débats ont été soutenus par l’apport de notions fondamentales sur l’économie verte, la RSE et l’ancrage territorial, mais aussi de bonnes pratiques sur les actions des collectivités en faveur d’un développement économique durable : zones d’activités HQE, commande publique responsable, ateliers thématiques, incitations par des trophées… Les réflexions issues de cet atelier serviront de base pour le prédiagnostic de l’Agenda 21 communautaire, qui sera finalisé en 2011, avant adoption du programme d’actions en 2013. Pour en savoir plus
Posté le 24/09/2010
Echirolles : les principes de l’Agenda 21 appliqués à l’aménagement urbain durable
L’aménagement urbain durable figurait parmi les douze thèmes de l’Agenda 21 d’Echirolles adopté en 2007. Le projet d’aménagement d’une extension du centre-ville, achevé en 2010, a permis d’appliquer les principes de l’Agenda 21, selon une logique de cohérence de l’action municipale, d’amélioration de la qualité et de montée en compétence des acteurs municipaux. Outre la mixité sociale - un tiers des logements sont en locatif social et deux tiers en accession à la propriété –, il est prévu de la mixité fonctionnelle : un tiers de la surface est dédié aux activités (commerces de proximité, restaurants, clinique, activités tertiaires et paramédicales, université, crèche, marché, salle de quartier). Une charte environnementale a été imposée par la Ville aux constructeurs. Une enquête de satisfaction conduite en 2009 auprès des habitants a montré que 85% des ménages sont satisfaits de leur lieu de vie. Cette initiative a été valorisée dans une plaquette de communication « Le Centre 2, Echirolles. Les principes de l’Agenda 21 mis en oeuvre à l’échelle d’un quartier ». Stéphane Durand – s.durand@ville-echirolles.fr 
Posté le 00/00/0000
1128Initiatives de collectivités
Evénements